background img

Nouvel article

1729 Views

Cressensac-Sarrazac : Quand le Moulin d’Antoine reçoit les élèves de l’école…


Visite merveilleuse. 

En ce premier vendredi de juin 2023, par une chaude journée orageuse, les élèves des classes de L’Hôpital Saint-Jean et de Sarrazac avaient rendez-vous avec l’association du Moulin d’Antoine. Tout a commencé en salle de cours où chacune leur tour, les deux classes communales ont pu découvrir un diaporama conçu et présenté par Jean-François Salze. Après une présentation du Moulin et de son histoire, ils ont appris l’origine des noyers, ces arbres majestueux originaires de Perse, puis découvert les diverses utilisations de leurs bois.

On ne peut évoquer le Moulin sans avoir une pensée pour Paul et Linette Coustal, donateurs de ce moulin à la commune, il y a trente ans, couple que les mouliniers ont honoré en novembre dernier au cours d’une fête riche en émotion. Il est aussi important de préciser que c’est l’association du Patrimoine de Sarrazac qui a construit la halle quercynoise qui abrite le moulin avec comme leader, en son temps, « Jeannot » Goursat, maître charpentier connu et reconnu.

Les jeunes écoliers ont été surpris d’apprendre que les Romains croyaient que les noix étaient un don de leur dieu Jupiter ou les effets de la Juglone, cette substance chimique émanant de l’écorce des noyers et provoquant eu égard à son odeur très forte de forts désagréments. Ensuite, la place de la noix dans le monde et la nuciculture lotoise ont été abordées avant de découvrir le cycle qui permet à la noix de voir le jour. Evoquer les noix, c’est penser aussi à nos anciens qui s’éclairaient avec l’huile de noix, au savon qui était confectionné aux XVIIIème et XIXème siècle, c’est aussi à la farine de noix faite à base des résidus issus de la presse, le tourtou.

Quand les noix sont mûres, il faut les ramasser, les conserver et enfin les dénoisiller pour recueillir les fameux cerneaux. Cette pratique a été, de tous temps, au cœur de la tradition populaire locale. C’est alors qu’intervient le Moulin qui va avec, ses deux meules ancestrales en pierre calcaire de 600 kg chacune, broie les cerneaux pour former une pâte à noix. Dans un deuxième temps cette pâte sera cuite dans un grand poêlon d’un mètre de diamètre en fonte, portée à la bonne température au moyen de feu de bois. Ensuite la pâte chauffée est déplacée dans la presse où par l’intermédiaire d’une vis sans fin, elle entre en action. La pâte à noix est doucement comprimée, sans la détériorer permettant ainsi de libérer le précieux nectar blond : l’huile de noix.

Les diverses propriétés de l’huile ont été passées en revue : riche en oméga 3, nourrit et fortifie les cheveux, les ongles, et préserve l’élasticité de la peau. Après une demi-heure riche d’informations diverses et variées sur les noix, les élèves ont rejoint le préau de l’école pour un atelier de dénoisillage encadré par les mouliniers et les moulinières. Un joli parallèle avec les énoiseuses qui,  jadis, quand venait l’hiver, se regroupaient au coin du feu en se racontant les dernières nouvelles tout en enlevant les cerneaux des coquilles de noix munies de leur maillet et de leur planchette de bois.

Après ces deux activités, il était temps de traverser la rue du Fanal. Les mouliniers ont accueilli les enfants et leurs enseignantes au Moulin d’Antoine pour, dans un premier temps, montrer le moulin à l’arrêt afin d’expliquer le jeu de poulies et de courroies qui permet à partir d’un moteur électrique à variation de fréquence de faire tourner les deux grosses meules en pierre. Ils ont aussi vu le mécanisme qui permet de mettre en route le batteur du poêlon ou de l’arrêter. Les enfants ont pu apercevoir, de près, les différents moyens évoqués en salle pour permettre la fabrication de l’huile.

Puis ce fut le point d’orgue de la journée, ce moment tant attendu : la fabrication de l’huile. Protégés par des cordages afin de garantir leur sécurité, les écoliers et leurs enseignantes ont pu découvrir et entendre le moulin en fonctionnement et comprendre comment, à partir de noix, on obtenait cette huile tant appréciée et recherchée. Nombreuses furent les questions montrant ainsi la curiosité et l’intérêt des jeunes et de leurs enseignantes pour cette après-midi pas comme les autres. Après avoir regardé les mouliniers serrer la vis sans fin, ils ont été invités par petit groupe à venir les aider afin de pousser une lourde barre en fer pour continuer à presser la pâte à noix.  L’huile vierge (une dizaine de litres) va ainsi se décanter petit à petit une vingtaine de jours et ensuite, elle pourra être transvasée dans des petites bouteilles afin d’être vendue dimanche 25 juin 2023 lors de la fête des Moulins et du petit patrimoine.

Après un dernier petit conseil pour leurs parents sur la conservation possible de l’huile de noix dans l’obscurité et au frais, et devant des mouliniers ravis, les petis sont repartis vers leur maison les yeux émerveillés avec dans leurs cartables un petit flacon d’huile de noix, en souvenir de leur rencontre avec l’association du Moulin d’Antoine. Ce fut pour tous un moment rare et ô combien important de rapprochement entre jeunes et moins jeunes pour perpétuer cette tradition populaire de la noix dans notre Quercy que nous aimons tous et, qui sait, fera peut-être naitre des vocations. Des instants de vie précieux et rares bien loin des turpitudes de la vie quotidienne !

Récemment Publié

»

La première étape de la Skydive World Cup Series débarque à Cahors-Lalbenque du 31 mai au 2 juin 2024

Une 1ère en France.  La première étape de la Skydive World Cup ...

»

Pradines : L’Escale, le Centre Social et Culturel à coeur ouvert le 5 juin 

Portes ouvertes de 10 h à 18 h.  Mercredi 5 juin 2024, ...

»

L’édition 2024 des Journées Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes (JPOA) de Cauvaldor est en préparation !

Le service culture de Cauvaldor convie les artistes du territoire à ...

»

Rugby : Luzech s’incline en 8ème de finale du Challenge de France contre Chinon 

Les Rouge et Blanc n’étaient pas loin d’une ...

»

Vers : La guinguette « La Base » ouvre ses portes le 1er juin 2024

Un spot d’enfer.  Nouvelle adresse au bord du Lot ! La ...

»

Albas : Quand un festival devient une fête…

Retour sur l’édition 2024 du festival international ...

»

Cahors : Les inscriptions pour le challenge de la Journée Olympique et Paralympique du Lot sont ouvertes !

Elle aura lieu le 23 juin 2024.  Le dimanche 23 juin prochain aura ...

»

La Transhumance vers 2042 : Un voyage au coeur des Causses du Quercy

Moment de partage sur l’avenir du territoire du Parc.  Du 9 au ...

»

Le nombre de logements à louer en baisse, le prix des courses à la hausse, et le drame qui annonça Oradour

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

Menu Medialot