Nouvel article

909 Views

Confinement : Le vin de Cahors au secours des Anglais


article

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

Confinement. Déconfinement. C’est peu dire que sur la toile et les réseaux sociaux, bien des différences sautent aux yeux sur la manière dont les uns et les autres vivent, observent et décrivent les événements de ces dernières semaines. Ainsi, depuis lundi, depuis que nous avons tous abordé dans le Lot la phase dite de « déconfinement », il y a eu des constats acerbes, voire méchants. Tels ces mots de Khox sur Twitter (dont la notice biographique se résume à « Paix, Amour et droit fiscal » : « Cahors. Boulevard Gambetta. Presque personne avec un masque. Essentiellement des personnes âgées. Le service de réanimation de l’hôpital semble avoir bonne réputation. » D’autres sont vraiment plus terre à terre. Ayant rejoint la capitale de la Gironde, une certaine Mildsdci note, toujours sur Twitter : « En deux jours à Bordeaux j’ai dépensé ce que je dépensais en un mois à Cahors… » Et puis il y a les messages teintés de cet humour à nul autre pareil : comme celui du Britannique Andy Costello dont la seule présentation de son compte Twitter vaut son pesant : « Enseignant retraité, amateur de rugby et de cricket, peintre, socialiste, voyageur au long cours, écrivain, grand-père, prix Nobel 2012 ». Pour ceux qui ne s’en souviennent pas (j’en étais), ce rappel : le prix Nobel 2012 fut attribué à l’Union européenne ! Une façon pour Andy de dire qu’il ne fut pas, mais alors pas du tout, un partisan du Brexit. Toujours est-il que questionné par son ami Brian (« Je me rends compte que les causes peuvent être multiples, mais quelqu’un d’autre a-t-il des problèmes de sommeil pendant ce confinement ? »), Andy Costello a répondu cela : « Pas pour le moment mais ça pourrait bien commencer quand mon stock de Château Eugénie (Cahors) sera épuisé. Comme je ne peux pas me rendre dans ma résidence du Lot cette année, je vais commencer à en manquer durant les deux prochaines semaines. Jusqu’à maintenant, la bouteille que ma femme et moi partageons chaque soir a permis de faire de beaux rêves! »

Le gouffre de Padirac a été mis à l’honneur il y a quelques jours par le très réputé magazine Géo, figurant parmi une sélection des « plus belles grottes de France ». Le célèbre site lotois arrive juste en deuxième position derrière Lascaux ! Reste que pour l’heure, on ignore quand les visiteurs seront de nouveau admis à contempler cette merveille naturelle ! Dans un reportage, France Telé a cependant noté cette semaine que ce chômage forcé était mis à profit à Padirac. « Les caisses sont fermées et les escaliers déserts. À cause du confinement, le site a perdu 35 % de son chiffre d’affaires. Seuls quelques écrans avec des photos rappellent les jours heureux. Alors pour ne pas sombrer, les équipes de maintenance bichonnent le site, vérifient chacune des 500 ampoules et entretiennent les 26 bateaux de la flotte. Au pic de la saison touristique, ces bateaux transportent 8 000 personnes par jour. » Cela étant, un autre événement a marqué la semaine. Mardi, comme prévu, une drôle d’expérience a débuté ! Ainsi explicitée sur le compte Twitter officiel du Gouffre : « Hier, près de 500 bouteilles de la cuvée Probus du Clos Triguedina ont été déposées pour un an au fond du gouffre. Vieillie à 13° constants et 98 % de taux d’humidité, la cuvée des 130 ans révélera le terroir du Lot : puissant, local et préservé. » Pour rappel, c’est en 1889 que la cavité hors- normes fut explorée !

Pendant ce temps, encore, nos élus phosphorent. La sénatrice PS Angèle Préville figure parmi les premiers signataires de la tribune publiée mercredi dans Libération, « Au cœur de la crise, construisons l’avenir », avec d’autres personnalités de différentes familles de gauche. On lit notamment : « La réaction de l’Etat en faveur de l’emploi doit être couplée à la mise en œuvre accélérée de la transition écologique, à commencer par le respect des accords de Paris sur le climat. C’est seulement ainsi que le sauvetage des emplois sera durable. Une politique industrielle crédible implique des choix stratégiques nationaux ; elle se construit dans chaque région avec toutes les parties concernées, entreprise par entreprise, branche par branche. » De son côté, la vice- présidente PCF de la région Marie Piqué y est allée de sa contribution sur le site Boudu : « Le monde d’après ne doit pas ressembler à celui d’avant. Si nous souhaitons construire un nouveau modèle solidaire, les services publics doivent être le rempart contre toutes ces inégalités en s’appuyant sur la citoyenneté active, à même de retisser des liens humains et territoriaux. Ce socle doit permettre à tout le monde d’avoir accès à un logement, une alimentation de qualité, aux soins, à l’éducation, au numérique ou encore aux vacances. La solidarité, les services publics et la citoyenneté doivent être les fondements de ce nouveau modèle. » De l’autre côté de l’échiquier, le député LR, Aurélien Pradié, réfléchit également à demain. Sur Twitter, il a diffusé un extrait d’un entretien à LCI où il n’a pas réfuté l’idée de travailler plus de 35 heures « si cela a un sens (permettre la relocalisation par exemple) ». Et il a ensuite ajouté (hors interview) : « Ces longues semaines de confinement ont suspendu notre course à la consommation. Cette course folle ne doit pas retrouver ses réflexes d’hier. Nos propositions politiques pour l’avenir devront transformer la société de consommation. Pour renforcer l’essentiel. C’est un espoir. L’essentiel c’est notamment l’alimentation. Consacrer ses moyens à l’achat d’IPhone, toujours plus chers et de moins en moins à se nourrir, n’a pas d’avenir. Un défi : redonner aux Français les moyens de bien se nourrir. Et redonner ainsi de la force à notre agriculture nationale. »

Visuel DR

Récemment Publié

»

Le Mercure Figeac Viguier du Roy a rouvert ses portes

Une nouvelle offre de restauration est mise en place dès le 2 ...

»

La nouvelle municipalité de Cézac en place

Maurice Roussillon a notamment été réélu. Lors des élections ...

»

Coronavirus : Aurélien Pradié veut que la prime exceptionnelle soit allouée à tous les soignants et aux aides à domicile

Le député du Lot a écrit au premier ministre. « Nous nous ...

»

Vivre Figeac tournée « vers la société de demain » au niveau local

«A l’avenir nous ne devons plus subir. Nous pouvons agir » ...

»

Cahors : Un cadavre découvert à Bégoux

Une enquête est en cours. Un corps a été découvert en pleine ...

»

Le vin de Cahors victime collatérale du Covid

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Gendarmerie du Lot : Un conducteur intercepté à 198 km/h sur l’A20

Les contrôles sont à l’ordre du jour ce week-end. Ce 29 mai, ...

»

Cahors : Ciné-débat virtuel autour du film « Les Invisibles »

Il aura lieu ce dimanche, à 19 h, avec Louis-Julien Petit, le ...

»

Pradines : Denis Marre réélu à la tête de la mairie

Adjoints et conseillers délégués ont également été ...

Menu Medialot