background img

Nouvel article

1891 Views

Cité de la Mode à Souillac, Cauvaldor veut passer à autre chose


La décision de mener d’autres recherches pour trouver sur ce site d’autres projets est engagée.

Le conseil communautaire de Cauvaldor a eu lieu ce lundi 25 janvier 2021 à Souillac. 4 points principaux sont à retenir des débats :

> Extension du classement Natura 2000 : s’adapter aux réalités du terrain.

Natura 2000 est un réseau européen dont l’objectif est de préserver la biodiversité, tout en tenant compte des activités humaines. En France, 1750 sites sont classés, dont 18 dans le Lot. C’est un outil fondamental de sensibilisation et de prévention. Entre autres, les propriétaires de terrain classés peuvent obtenir des aides financières de l’Etat et de l’Europe. De nombreuses actions de préservation de la biodiversité sont aussi menées sur les terrains couverts de notre territoire. Le conseil communautaire a officialisé l’élargissement du périmètre couvert par Natura 2000 à 6 691 hectares, contre les 5 567 hectares actuels. Il permettra une meilleure articulation avec les sites voisins.

> ROB + plan pluri annuel d’investissements : planifier pour mieux gérer.

Cauvaldor a décidé de mettre en place un plan pluri annuel d’investissements. Cette planification s’appuie sur les premiers travaux des élus lors des commissions thématiques. Celles-ci permettent de se projeter et de connaitre le volume des investissements déjà programmés, mais aussi d’identifier les projets à venir et les limites de capacité de financement de Cauvaldor. Ce plan pluri annuel d’investissements est un outil de pilotage financier essentiel pour construire le rapport d’orientation budgétaire (ROB) de 2021 que les élus ont pu consulter avant le conseil. Le ROB vise à maintenir la bonne santé financière de la collectivité, tout en poursuivant l’investissement. Il est divisé en deux phases.  La première phase permet de poser les bases de l’évolution financière de Cauvaldor et les éventuelles adaptations liées à la crise. Dans cette partie, le rapport analyse les conséquences des mesures de la loi finance 2021 pour l’environnement économique de la collectivité. Un focus sur le niveau d’endettement est présenté ainsi qu’une analyse des résultats 2020 pour anticiper la trajectoire financière à prendre.

La seconde phase concerne les orientations budgétaires. Lors des commissions thématiques, le recensement de tous les projets a fait état d’un programme d’investissement de 73 millions d’euros sur 6 ans (durée de la mandature). Pour financer ce programme d’investissement ambitieux de plus de 12 millions d’euros par an, plusieurs scénarios ont été envisagés selon des indicateurs financiers clés : la dette, le niveau d’épargne de gestion, l’utilisation du fonds de roulement. L’objectif est de maîtriser les charges de fonctionnement pour dégager des niveaux d’épargne suffisants et garantir la capacité de financement de la collectivité.  Les orientations budgétaires ont été adoptées et vont permettre la construction du budget prévisionnel 2021. À plus long terme, elles laissent envisager la garantie d’une bonne santé financière tout en poursuivant la volonté d’investir massivement pour le territoire et ses habitants. Le ROB est à retrouver sur le site internet de la collectivité www.cauvaldor.fr

> L’archéosite des Fieux : valoriser le site grâce à une gestion externalisée

L’archéosite des Fieux est un site d’intérêt communautaire, situé à Miers. Sa grotte ornée, a été occupée pendant plusieurs dizaines de millénaires et est classée monument historique. Le site fait l’objet de fouilles archéologiques depuis plus de 30 ans. En 2007 une première phase de travaux a démarré pour le protéger et le valoriser. Aujourd’hui, de multiples actions sont déployées : valorisation du site archéologique et préhistorique, mise en place d’une offre pédagogique et de partenariats avec des structures compétentes. Le site voit sa fréquentation  se développer régulièrement : 5 000 visiteurs en 2019. Aujourd’hui, des travaux sont en cours pour améliorer la proposition actuelle, à hauteur de 500 000 euros. Afin de clarifier les conditions de gestion du site, assurée par l’association Flint’s Lot, les élus ont acté la proposition de continuer à confier la gestion à des personnes compétentes en matière d’archéologie. Il s’agit d’une gestion externalisée sous contrat. Ainsi, Cauvaldor gardera le contrôle sur la définition des objectifs et des missions et sera financeur d’une subvention.

> Cité de la Mode à Souillac : passer à autre chose !

Le projet de la Cité de la Mode et des Arts Créatifs, annoncé depuis deux ans à Souillac, restait flou : pas d’engagement des porteurs de projets ni de financeurs connus. En revanche, Cauvaldor a fait sa part du chemin en investissant dans les terrains. Les élus attendaient donc du porteur de projet italien un engagement sur leur futur rachat, en vue de la réalisation du projet, ainsi que des explications sur la nature exacte du projet envisagé.  Une rencontre, fin août, a laissé croire à une avancée possible basée sur un accord pour la signature d’un protocole avant le 31 décembre 2020. Mais Cauvaldor n’a eu aucun retour du porteur de projet italien sur la proposition de protocole qui lui a été envoyée en octobre. Les appels de l’avocat conseil de la collectivité sont également restés sans réponse.  Une proposition transmise par le maire de Souillac, ces derniers jours, de constituer une société d’économie mixte n’est pas envisageable puisqu’elle nécessite de connaitre des partenaires financeurs. En outre, elle aboutirait à faire peser sur Cauvaldor la charge d’élaborer le projet et la majorité du coût des investissements, alors qu’il a toujours été question qu’ils soient supportés par des investisseurs privés, toujours inconnus. Dans ces conditions, la décision de mener d’autres recherches pour trouver sur ce site d’autres projets en adéquation avec les choix de développement de Cauvaldor est engagée.

Récemment Publié

»

EELV 46 en remet une couche sur la LGV Bordeaux-Toulouse

Europe Ecologie Les Verts 46 « dénonce notamment le financement ...

»

De Cahors à Soulomès, place aux Rencontres Ré’Percutantes

Riche journée ce 4 décembre.  Les Rencontres Rencontres ...

»

Rémi Branco s’est rendu au siège de Danone France « pour garantir l’avenir des éleveurs laitiers du Lot »

Le vice-président du Département a reçu des garanties quant à ...

»

Les vins de Cahors en fête pour la Saint-Vincent du 21 au 23 janvier 2022

Joli programme à l’horizon.  Inédit pour le cinquantième ...

»

Cahors : Noël rime avec sapins à La Jardinerie du Quercy

Période de fêtes pour l’enseigne située 935, avenue Maryse ...

»

Cahors Football Club : Derniers matchs à domicile avant la trêve ce week-end

Les seniors 1 et 2 sont sur le pont. Ce samedi 4 décembre, à 20 ...

»

Figeac : Noël en lumières

Le lancement officiel a eu lieu le 26 novembre. Habituellement la ...

»

Alvignac : Exercice attentat pour la gendarmerie du Lot

Manoeuvre en conditions réelles.  Le 17 novembre dernier, au camp ...

»

CCI du Lot : Elu président, Jean Hugon veut « préserver l’ADN de la Chambre et conforter son statut d’acteur de proximité » 

Il a également présenté le bureau.  Ce 29 novembre, Jean Hugon a ...