background img

Nouvel article

2995 Views

Castelnau-Montratier : L’univers de Muriel Rodolosse sur les cimaises de « Quercyclic » 


Entretien avec l’artiste. 

Depuis une dizaine d’années, sur la place Gambetta, à Castelnau-Montratier, Michelle Nony s’efforce de mettre en avant et en contact des parcours de vie atypiques, de passionnés, dans tous les domaines. « Quercyclic » est une boutique où on ne commerce pas comme ailleurs, mais où on échange, on partage. Depuis cet été 2022, Michelle Nony expose une enfant du pays, l’artiste Muriel Rodolosse, née en 1964, à Pern, près de Castelnau-Montratier, qui a l’originalité de peindre sur du Plexiglass. Ses œuvres d’art contemporain, avec ce procédé particulier, sont très lumineuses, et nous invitent à pénétrer dans son univers, tantôt architectural, tantôt floral, où les humains portent des masques d’animaux ou de plantes. Lors du dernier ArtGenève, qui s’est déroulée du 26 au 29 janvier derniers, une de ses œuvres a été vendue pour plus de 45 000 euros, signe de la reconnaissance de son travail. Entretien. 

> Medialot : comment en êtes-vous venue à épouser une carrière artistique ?

Muriel Rodolosse : j’ai pratiqué le théâtre, au collège de Castelnau-Montratier, puis au lycée Clément Marot, à Cahors. Durant mon année de Seconde, j’ai écrit une pièce. Suite à cela, j’ai été sélectionnée pour la bourse AJIR, destinée aux jeunes ayant des projets. Le responsable de la MJC m’a mis en contact, avec Kamel Bénac, pour les débuts de la troupe de théâtre amateur « la Troupe en Boule ». Le théâtre a été une de mes passions, dès la seconde, où j’ai débuté par avoir une pratique artistique. J’ai ensuite abandonné les planches théâtre me consacrer exclusivement à la peinture en suivant l’école des Beaux-Arts, à Bordeaux.

M. : d’où vous est venue l’idée de peindre, sur du Plexiglass ?

M.R. : pendant de nombreuses années, je travaillais sur le bois. En 1996, je suis partie en résidence à Chicago, où j’ai découvert ce support. Dès lors, je m’y suis consacrée exclusivement avec une des plus vieilles techniques de peinture, qui est le fixé sous verre. Je travaille sur le dedans, le dessous.

> M. : quelles sont vos sources d’inspiration ?

M.R. : mes thématiques sont très inspirées, par le rapport à la Nature, mais aussi à l’architecture, sur l’équilibre. En ce moment, je m’intéresse à l’éco-féminisme. Mes œuvres, de toutes tailles, peuvent s’inscrire dans un lieu.

> M. : expliquez-nous votre projet grandiose au château de Lormont ?

M. R. : j’ai répondu à une commande publique de la municipalité de Lormont, pour valoriser le château du Bois-Fleuri, en remplaçant les portes et les fenêtres par pas moins de 63 peintures en lien avec l’histoire passée, actuelle et future des lieux. En cette ruine, l’idée est de travailler sur le temps, d’anticiper le futur, en imaginant une dégradation prochaine. Mes oeuvres sont accessibles gratuitement. Le public peut les voir depuis le parc. Je travaille à un focus, sur ce projet phénoménal, avec « Documents d’Artistes Nouvelle-Aquitaine ».

> M. : outre ce projet atypique, quelle est votre nouvelle réalisation ?

M.R. : pour l’atelier blanc de Villefranche de Rouergue, j’ai créé « par les yeux de la louve », une œuvre de 11 mètres de long, qui se regarde à l’envers, de droite à gauche, et qui suit le parcours d’une femme libre, dans un paysage fleuri. Cette œuvre est la première sans fin… elle peut se prolonger à l’infini. Ainsi, pour l’exposition à l’artothèque de Caen, du 4 mars au 3 juin, j’ai prolongé cette œuvre de six mètres supplémentaires, pour en faire une de 17m, se dénommant « par les yeux de la louve, la traversée de la grotte ». On transpose, avec cette œuvre, notre regard, dans celui de la louve, comme si on voyageait avec ses yeux.

> M. : comment manifestez-vous votre attachement au Lot et à Castelnau-Montratier, où vos œuvres sont exposées à « Queryclic » ?

M.R. : je suis très attachée au Lot, où je suis née, ce département au sous-sol si riche, pour l’humanité toute entière. On retrouve du Lot, dans « la traversée de la grotte ». 

Propos recueillis par Didier Quet

contacts Quercyclic : ideenne@wanadoo.fr ; 06 79 89 12 05

contacts artiste : muriel.rodolosse@wanadoo.fr

Récemment Publié

»

Rugby : Les M14 de Luzech sur le pont ce dimanche à Cahors 

Ils vont participer à la journée finale Groupama.  Ce dimanche ...

»

Castelnau-Montratier :  Le Lot vu autrement… par des peintres 

Vernissage ce 13 juin.  Scène très bucolique, samedi 8 juin, sur ...

»

Disparition inquiétante : Appel à témoins lancé pour retrouver deux mineurs en fugue 

Ils sont partis à pied de Béduer ce 11 juin 2024.  La gendarmerie ...

»

Suite à l’arrêt des « mots du soir », Johann Roques lance un site pour garder le contact 

https://www.johannroques.fr est en ligne.  « Les mots du ...

»

Cahors : L’ADIE organise un grand forum de la création d’entreprise ce 13 juin 

Ouvert à tous, il se déroulera au CHAI de 8 h 30 à 13 h.  Cette ...

»

Elections législatives 2024 : Huguette Tiegna, Aurélien Pradié, RN et Front Populaire sur la ligne de départ 

Tour d’horizon avant le dépôt des candidatures.  Après les ...

»

Anglars-Juillac : « 77 », une sortie de résidence musicale et littéraire en partenariat avec Les Docks ce vendredi 

Concert ce 14 juin, à 20 h 30 , à La Scène d’Anglars.  Ce ...

»

Vide-dressing à Saint-Projet : Un week-end de shopping et de convivialité

Venez dénicher les 22 et 23 juin 2024 votre trouvaille de l’été ...

»

Le Trail perché de Calvignac, c’est le 22 juin 2024

3 nouveaux tracés (9 km, 16 km et 22 km) et une rando de 9 km sont ...

Menu Medialot