background img

Nouvel article

3050 Views

Cahors : Un contrat de ville pour le quartier de Terre-Rouge


Le contrat de ville du Grand Cahors, d’une durée de six ans (2015-2020), est porté par l’Agglomération du Grand Cahors et co-piloté avec l’Etat et la ville de Cahors, qui accueille le quartier prioritaire.

Mardi 8 septembre, une belle brochette s’était rassemblée à la Maison du XXème siècle pour signer le contrat de ville du Grand Cahors : 19 signataires pour autant de partenaires, de Jean-Marc Vayssouze, président du Grand Cahors, à Martin Malvy, président de la Région en passant par Serge Rigal pour le Département et la préfète, Catherine Ferrier, mais aussi l’inspecteur d’Académie, le procureur de la République, le président de la Chambre de métiers, le directeur de la CCI, le représentant de Pôle Emploi…Sur décision de l’Etat, le territoire d’intervention du contrat de ville du Grand Cahors est le quartier de Terre-Rouge. Il y aura également deux quartiers de veille active (Sainte-Valérie et La Croix-de-Fer), et trois quartiers proposés comme territoires d’observation (le centre ancien, Valentré et les Escales à Pradines). Un conseil citoyen a été mis en place et devrait être consulté sur les orientations à venir.

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

La préfète, Catherine Ferrier, l’a annoncé : « On est là pour travailler auprès de vous, avec vous. Le conseil citoyen est le pilier transversal d’un nouveau style d’administration. C’est vous qui connaissez vos besoins. » 65 actions sont au programme du contrat dont l’implantation d’un nouveau centre de loisirs, la rénovation et l’extension du gymnase Pierre Ilbert, développement des actions de prévention et de santé, dispositifs pour une meilleure sécurité…En outre, le classement en quartier prioritaire permet de bénéficier de mesures fiscales en faveur du développement économique et du cadre de vie :

> Exonérations en faveur des commerces et services de proximité de moins de dix salariés (exonérations de cotisation foncière des entreprises (CFE), et de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) pendant 5 ans) ;

> TVA à taux réduit (de 5,5 à 7 %) pour les opérations d’accession sociale à la propriété (location accession) ;

> Abattement de 30% de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) pour les organismes de logements sociaux, en contrepartie d’actions visant l’amélioration du cadre de vie.

Le conseil citoyen, après étude du contrat, devrait s’exprimer. On attend avec impatience la parole citoyenne.

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire ce 21 janvier 

2 décès supplémentaires sont à déplorer.  Dans son bulletin ...

»

Serge Rigal et 22 présidents de Départements interpellent le ministre de la justice sur l’arrêt du financement des mesures de consultation familiale

Ils demandent que cette décision soit revue.  Ce 20 janvier, Serge ...

»

Incident sur le pont de Touzac (RD 8) : La circulation est interdite sur l’ouvrage jusqu’à nouvel ordre

Une déviation est mise en place. Ce vendredi 21 janvier, au cours de ...

»

Rugby : Saint-Céré reçoit Bressols ce dimanche 

Les Sang et Or retrouvent la compétition.  Le championnat Honneur ...

»

Cahors : Sortie opéra pour les musiciens du lycée Clément Marot 

Les jeunes ont assisté à une représentation de Carmen.  Cela ...

»

Cauvaldor : Un accompagnement d’aide à la transition numérique 100% gratuit

Tous les détails dans l’article.  La transition numérique pour ...

»

Accident à Leyme 

Le verglas serait à l’origine de la perte de contrôle du ...

»

DJ Fanou espère que « c’est le bout du tunnel pour leur profession ! »

Le retour de la fête est à l’ordre du jour.  « Enfin ...

»

Cahors Rugby : La rencontre face à Prades reportée 

Elle devait se tenir à Desprats ce 23 janvier. Le Covid a encore ...