background img

Nouvel article

1128 Views

Cahors Sud obtient le label « Site industriel clés en mains » 


Trois hectares de foncier ont été retenus. C’est un plus qui permet aux porteurs de projets industriels et aux investisseurs d’identifier très vite des opportunités d’implantation et d’accélérer l’installation des activités en période de relance. 

Certification drone, trois hectares à commercialiser en connexion directe avec l’aérodrome, reprise des exercices militaires, un pélicandrome très actif… Les actualités liées à l’aéronautique se succèdent ces derniers mois au Parc d’activités de Cahors Sud, qui mise sur son aérodrome pour ajouter une nouvelle spécialisation à la zone, profitant de lots encore disponibles pour accueillir des entreprises du secteur. La pandémie de Covid 19 a certes mis le fleuron de l’économie régionale dans une position délicate, mais il y a par ailleurs de nouvelles opportunités à saisir autour de l’aviation légère ou décarbonée, et Cahors souhaite en être.

A ce jour, Cahors Sud accueille plusieurs activités liées à l’aéronautique de par la présence de l’aérodrome avec sa piste de 1 500 mètres de long. Terrain de jeu de plusieurs associations, qui initient, forment et divertissent, Cahors Sud mixe vol à voile, vol à moteur et parachutisme depuis de nombreuses années.  A côté des activités associatives ou de loisirs, des entreprises ont pris place, comme Airvolia, qui forme et certifie à la manipulation des drones ou les fabrique, Icarius qui assure la maintenance d’avions légers à moteur à turbine, ou encore Aéromaintenance du Quercy, qui entretient les avions légers de l’aérodrome et d’ailleurs. Les militaires sont également revenus depuis ce printemps : ils ont en effet repris leurs exercices sur l’aérodrome, notamment de sauts parachutistes. L’armée de l’air déploie à ces occasions des appareils de transports de type C130 Hercules, C160 Transall et Casa 235. 

Avec une équipe de deux agents aériens (AFIS*) qui se relaient à la tour de contrôle, que complètent un ravitailleur et un binôme responsable de la plateforme et de sa sécurité, l’aérodrome accueille, tout au long de l’année, de nombreux vols (avions des clubs présents sur la base, ULM, avions d’écoles de formation et avions privés), qui se traduisent par 7 000 à 8 000 mouvements par an. Sur les trente hectares aménagés ces dernières années par le Syndicat Mixte de Cahors Sud, quelques lots sont spécifiquement dédiés aux activités aéronautiques et restent à commercialiser. La proximité immédiate du tarmac permet en effet, en plus de l’accès direct à l’autoroute A20, de créer et développer des activités liées à l’aéronautique. Connecté à la piste par une voie d’accès avion, l’emplacement est idéal pour des avions de transport régional, des avions d’affaires ou encore des avions privés. Actuellement disponibles, les trois hectares n’attendent plus que les porteurs de projets !

Pour accélérer le processus de commercialisation de ces trois hectares, le Syndicat mixte de Cahors Sud les a proposés au dispositif gouvernemental Site industriel clés en mains, un levier majeur du programme national Territoires d’industrie, élaboré pour attirer des investissements industriels dans les territoires et relocaliser des activités industrielles. Proposition qui a retenu l’attention du gouvernement, qui a donc labellisé ces trois hectares de foncier, parmi la nouvelle salve de 49 sites labellisés en France.

Ce site « clés en mains » est un site qui peut accueillir des activités industrielles ou logistiques, pour lequel les procédures relatives à l’urbanisme, à l’archéologie préventive et à l’environnement ont été anticipées, afin de permettre l’instruction des autorisations nécessaires à l’implantation d’une nouvelle activité industrielle dans des délais maîtrisés. Sorte de référencement des terrains ou sites potentiellement disponibles, prêts à investir, ce label permet aux porteurs de projets industriels et aux investisseurs d’identifier très vite des opportunités d’implantation et d’accélérer l’installation des activités en période de relance. Plutôt identifiée à vocation d’une aviation de loisirs et d’affaires, la plateforme aéroportuaire de Cahors Sud travaille son positionnement dans la dynamique actuelle de l’aviation décarbonée. Parties prenantes du programme MAELE (Mobilité AErienne Légère et Environnementalement responsable) porté par le Pôle de compétitivité Aerospace Valley, le Grand Cahors et Cahors Sud renforcent la diversification de l’aérodrome et sa contribution au développement économique local. 

> Pour créer ou développer une activité sur ces trois hectares : un téléphone 07 61 75 61 41 et une adresse mail : contact@cahors-sud.fr. 

Récemment Publié

»

Rugby : Bonus offensif pour le COC

Les Castelnaudais ont fait plus que confirmer ! Ce 28 novembre, le ...

»

Gramat : Noël exceptionnel au Grand Couvent le 18 décembre !

Crèche provençale, marché des artisans, concert avec La ...

»

Noms de lieux, noms de pierre : Une veillée sur la toponymie à Puyjourdes

Elle aura lieu le 3 décembre, à 20 h 30.  Vendredi 3 décembre, ...

»

Le sénateur Jean-Claude Requier regrette le rejet prématuré du budget 2022 par une majorité du sénat

Le parlementaire ne mâche pas se mots.  Mardi 23 novembre, le ...

»

Figeac : Débat sur «  Les enjeux de la laïcité pour l’avenir de la République »  le 6 décembre

Il se déroulera à 18 h, salle Balène.  La laïcité, inscrite ...

»

Ça bouge bien au Taichi Chuan Pradines-Chansi !

AG et stage étaient au menu.  L’assemblée générale, occasion ...

»

Le Cahors Football Club remporte le derby face au PSVD’Olt

L’équipe 2 a également gagné. Ce samedi 27 novembre, le derby ...

»

Trains : Pour Jean-Noël Boisseleau, « la LGV Toulouse-Bordeaux  est complémentaire de la ligne POLT qui doit être modernisée, donc performante d’ici 2025  »

Entretien avec l’expert ferroviaire du Département et ...

»

Rugby : Le COC veut confirmer 

Les Castelnaudais reçoivent Garonna XV ce dimanche. Les hommes de ...