background img

Nouvel article

14098 Views

Cahors : Rénovation énergétique pour le théâtre, le groupe scolaire Jean Calvet, et la crèche et l’ALSH de la Croix de Fer


Subventions attribuées dans le cadre du plan France Relance. 

Le 15 décembre dernier, Michel Prosic, préfet du Lot et Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, ont dévoilé le panneau France Relance apposé sur la façade du théâtre. Ce rendez-vous symbolique marque l’engagement de la municipalité et de l’Etat en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics et la coopération exemplaire entre acteurs publics. Auparavant, Nicolas Regny, secrétaire général de la préfecture, avait également participé à la pose de deux autres panneaux au centre de loisirs et la crèche de la Croix de fer, et au groupe scolaire Jean Calvet, aux côtés de Catherine Bonnet, et Hélène Leneveu-Rivière, adjointes.

Sur une opération totale de 3 827 560 euros, l’Etat, dans le cadre du plan France Relance, a attribué une aide de 1 876 278 euros, soit un financement de 49 % pour les trois opérations. L’objectif pour ces bâtiments est d’atteindre une baisse des consommations énergétiques conséquente, allant de 30 % pour le théâtre, 50 % pour le groupe scolaire Jean-Calvet, et jusqu’à 79 % pour la crèche et l’ALSH de la Croix de Fer. Après les phases de conception, de consultation des entreprises et de signature des marchés, les travaux devraient être réalisé de juillet 2022 à mai 2023 (calendrier prévisionnel sous réserve de modifications).

« Le plan France Relance est une réalité. Dans notre département, c’est un demi milliard d’euros pour préparer le Lot de demain » a rappelé » le représentant de l’Etat.

« Ces 3 bâtiments sont essentiels à la population aujourd’hui. Le lancement des travaux de rénovation énergétique de ces bâtiments qui vise à réduire drastiquement les consommations énergétiques s’inscrit sur le chemin de la transition écologique qu’a résolument décidé d’emprunter la municipalité. Etre devant le théâtre, c’est aussi un symbole car c’est un outil qui a souffert après des mois de fermeture à cause de la crise sanitaire » a conclu le maire. 

> Zoom sur le théâtre

Construit entre 1833 et 1835 par l’architecte départemental Charles-Hector Malo, le théâtre se situe à la charnière entre ville ancienne et ville moderne sur la place François-Mitterrand, au point de départ du trait d’union, cheminement piéton protégé et animé qui relie le centre historique au Pont Valentré. Les parties nord et centrales de cette place ont fait l’objet d’une redynamisation ces dernières années avec l’installation de la pergola et la rénovation de la fontaine. Malgré son intérêt architectural et patrimonial, le bâtiment en lui-même n’est pas inscrit ou classé. La peinture monumentale du plafond réalisée en 1902 par le peintre parisien Ferdinand Gueldry est une propriété de l’Etat qui la met en dépôt à disposition de la ville. Le bâtiment a fait l’objet d’une importante rénovation en 1963 lors de laquelle le balcon de la façade nord a été supprimé. La dernière phase de travaux réalisée en 2000 portait sur des réaménagements intérieurs et des installations de climatisation et de ventilation. La toiture a été entièrement remplacée en 2016. L’objectif de la rénovation d’ensemble consiste notamment à redonner de la visibilité au théâtre, de révéler sa valeur historique et patrimoniale par la reprise totale des huisseries et des enduits. Le théâtre s’ouvrira sur sa façade sud, côté place Emilien-Imbert. La rénovation de la place Emilien-Imbert qui borde la façade sud est prévue en même temps que les travaux de rénovation du théâtre. Elle vise à donner une cohérence d’ensemble, et à transformer en profondeur l’environnement urbain du quartier.

> Le volet écologie du plan de relance s’élève à 30 milliards d’euros dont 6,7 milliards d’euros sont dédiés à la rénovation énergétique qui constitue un enjeu majeur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le bâtiment représentant 45 % de la consommation d’énergie finale et 25 % des émissions de CO2, la réno- vation énergétique des bâtiments constitue un axe privilégié d’investissement pour faire face à l’urgence écologique et économique. En 2021, une nouvelle enveloppe exceptionnelle de 1 milliard d’euros a été déployée pour permettre de financer des travaux de rénovation énergétique des bâtiments publics. A ce titre, dans le Lot, 6.1 millions d’euros ont été attribués aux collectivités territoriales, dont la Ville de Cahors.

Photo @DR

Récemment Publié

»

Saint-Perdoux à hauteur des capitales européennes !

Calle Mambo sera au rendez-vous le 15 juin pour « Tout n’est ...

»

Les élus de Cauvaldor lancent une nouvelle stratégie économique avec le Design Sprint 

Les prochaines étapes et résultats de cette démarche ...

»

Ma rivière : Table ronde à Saint-Céré ce 24 mai

Elle se déroulera à 19 h, à la Maison des Associations.  Dans ...

»

Cahors : La Table de la Maison Marlas ouvre ce vendredi 24 mai 2024 

Nouvelle saison gourmande à Cabessut.  15ème saison pour la Table ...

»

Tour-de-Faure : Inauguration ce vendredi de la dernière borne sur la Route sans Frontière n°1

Rendez-vous ce 24 mai 2024, à 15 h 30, place Henri Redon. Ils ...

»

Luzech : La base nautique de Caïx prête pour la saison ! 

Activités pour petits et grands, restaurant à la cuisine ...

»

Gramat : La Maîtrise de Toulouse en concert ce dimanche au Grand Couvent 

Il se déroulera en la Chapelle à 16 h.  Lauréate du Prix ...

»

Le pastoralisme dans tous ses états à Lugagnac !

Succès pour la fête du pâturage 2024.  Le soleil et le public ...

»

Foire forestière du Lot : En route vers la 2ème édition !

Elle est programmée le samedi 28 septembre 2024. Après une 1ère ...

Menu Medialot