background img

Nouvel article

2997 Views

Cahors : Plus de 200 personnes à la manifestation de soutien aux policiers


Le cortège a descendu le boulevard jusqu’à la mairie.

300x38

Mercredi 26 octobre, il y avait bien sûr des policiers, leurs collègues de la municipale, des élus mais aussi de nombreux citoyens venus les soutenir. La manifestation de soutien aux policiers a rassemblé plus de 200 personnes devant le commissariat avant que le cortège ne descende le boulevard Gambetta jusqu’au parvis de la mairie. On pouvait entendre dans les rangs les revendications des policiers cadurciens : « C’est une manifestation pour nos collègues de Viry-Châtillon. C’est aussi l’occasion d’exprimer notre ras-le-bol. Que l’on nous donne des moyens et des effectifs… » « On est dans une zone où il y a des problèmes : agressions sur les personnes, trafic de stupéfiants, cambriolages… « Au-lieu de nous faire interpeller des petits consommateurs, que l’on nous permette de travailler sur les trafiquants. » « L’insécurité doit changer de camp. Ce sont les délinquants qui doivent se sentir en insécurité. » « Il faut reconquérir le terrain. » Une Marseillaise a conclu l’action.

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

> Les réactions des élus présents.

Geneviève Lasfargues, conseillère régionale et adjointe à la mairie, et Françoise Faubert, adjointe à la mairie : « C’est important que nous soyons là. Il faut des effectifs, analyser les causes du problème et trouver des solutions. On doit s’attaquer aux zones de non droit. »

Aurélien Pradié, conseiller régional LR : « C’est un soutien naturel. C’était pour moi une évidence d’être là. C’est une présence politique mais pas partisane. Je suis inquiet de la colère de nos forces de l’ordre et de la déliquescence de l’Etat depuis quelques mois. »

article

Emmanuel Crenne, conseiller régional FN : « Il faut tout faire pour que la crainte soit du côté des délinquants et non plus du côté des policiers, redonner confiance à la police et à tous ceux qui assurent la sécurité de nos concitoyens afin que l’état de droit soit rétabli. Nous demandons donc que l’on donne la présomption d’innocence au policiers et gendarmes qui font usage de leur arme, qu’on leur donne des moyens matériels, humains et législatifs appropriés. Nous demandons enfin que le laxisme judiciaire cesse et que la justice applique la loi strictement et retrouve son indépendance. »

pub-medialot-newsletter428x60px

Récemment Publié

»

Le comité des fêtes de Lamagdelaine revient et lance son premier marché de Noël 

Il aura lieu le 18 décembre, à partir de 10 h.  C’est ...

»

« Pour une desserte ferroviaire digne de ce nom dans le Lot, l’Etat doit tenir ses engagements »

Carole Delga, Serge Rigal, et Jean-Marc Vayssouze haussent le ...

»

Cambes : Obtention du label « Eco-défis » pour A+B Communication

L’agence/imprimerie bénéficie déjà du label ...

»

Lalbenque : L’ouverture du marché aux truffes « sera une fête »

Le ban de la truffe ouvrira ce 6 décembre à 14 h 45 pour les ...

»

Lot : 954 armes et 22 600 munitions récoltées lors de l’opération d’abandon simplifié

Parallèlement, 447 armes jusqu’ici non déclarées ont été ...

»

Vers-Lamagdelaine : Chants de Noël et bal occitan au menu ce samedi 10 décembre

2 temps forts à 17 h et 21 h.  En collaboration avec l’IEO ...

»

Esclauzels et Arcambal (RD 10) : Risque d’éboulement et mise en place d’une déviation

La circulation est interdite jusqu’au 14 décembre 2022, sur ...

»

Rassemblement Rugby Quercy Féminin : Une première victoire fondatrice !

Les séniores l’ont emporté face à leurs homologues de ...

»

Lalbenque : Le spectacle « Au pied de mon arbre », c’est ce vendredi 9 décembre 

Rendez-vous à 20 h 30, à la salle des fêtes de la ...

Menu Medialot