background img

Nouvel article

5117 Views

Cahors : Les gens du voyage expulsés de Port Saint-Mary avec l’appui des CRS


Ils sont partis s’installer sur l’aire de Fontanes.

Ce jeudi 20 octobre 2022, toute la matinée, une compagnie de CRS est venue épauler la police nationale, et la police municipale chemin Saint-Mary afin de faire évacuer les gens du voyage de l’aire de passages située juste avant la station d’épuration. Après des négociations, il sont partis avec leurs caravanes vers l’aire de grand passage de Fontanes. Explications sur les raisons de cette opération : La Communauté d’agglomération du Grand Cahors est compétente en matière d’accueil des gens du voyage.  Elle gère, dans le respect du schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage, une aire de petits passages située chemin Saint-Mary à Cahors. 25 emplacements sont disponibles toute l’année, permettant d’accueillir des gens du voyage de passage. Si le fonctionnement de l’aire d’accueil Saint-Mary n’a souffert d’aucune difficulté majeure ces dernières années, les familles accueillies depuis août 2021 stationnent illégalement sur l’aire. En effet, elles en ont forcé l’entrée, n’honorent pas depuis le paiement des redevances (occupation et fluides), sont à l’origine de multiples dégradations sur le site et occupent l’aire bien au-delà de ses capacités d’accueil (40 caravanes et 51 véhicules légers), au mépris des conditions de sécurité. De nombreuses nuisances sont par ailleurs observées, tant pour les riverains que pour l’environnement. Dans ce contexte, le Grand Cahors a opéré plusieurs tentatives de médiation et de rappels à l’ordre, sans succès. C’est pourquoi la collectivité a sollicité le juge pour obtenir l’expulsion des occupants. Disposant d’une ordonnance d’expulsion du juge administratif, le Grand Cahors est donc fondé juridiquement à libérer cette aire d’accueil, ce qui permettra de recouvrer le droit en même temps que d’assurer la salubrité des lieux et la sécurité des occupants. Après plusieurs tentatives infructueuses pour faire exécuter cette décision de justice par voie d’huissier, le président du Grand Cahors a sollicité la préfète du Lot pour obtenir, comme le prévoit le jugement, le concours de la force publique pour mettre à exécution l’expulsion des gens du voyage qui occupent sans droit ni titre l’aire d’accueil Saint-Mary depuis plus d’un an. 

Récemment Publié

»

CahorSauzet Basket retrouve le Palais des Sports ce samedi 

Réception ce 28 janvier à 20 h du club du Toulouse CMS.  Après ...

»

Saint-Céré : Retour sur la Rencontre de l’entrepreneuriat organisée par Cauvaldor Expansion 

Elle s’est déroulée au Quart-lieu.  Cauvaldor Expansion a ...

»

Les Bonnes Tables du Lot accueillent 3 chefs danois avec un menu d’exception en clôture 

Bel échange à l’horizon  les 5, 6, et 7 février (réservation ...

»

Cahors : Un concours pour gagner 2 toiles de Laurence-Gabrielle L.

Fin d’exposition en beauté au Forum des Arts Dalbe. Pour ...

»

Lamagdelaine : « Soirée les bronzés font du skitche » le samedi 4 février 

Elle est organisée par l’amicale des joueurs de Cahors Rugby et ...

»

Labastide-Marnhac : Le concours de cavage de ce samedi 28 janvier est annulé 

Les conditions climatiques en sont à l’origine.  « On ne peut ...

»

Coupures d’électricité à Figeac le 19 janvier : Enquête confiée à la Brigade de Recherches

Communiqué du procureur.  Le parquet confirme l’existence d’une ...

»

Bio 46, une asso qui a du chien !

Inclusion animale pour l’association.  La démarche peut ...

»

Cahors-Figeac-Biars : Appel à la grève et à manifester le 31 janvier 

L’intersyndicale espère une mobilisation plus importante que le ...

Menu Medialot