background img

Nouvel article

4309 Views

Cahors : La médaille d’or de la reconnaissance artisanale pour Jacques Rodrigues


Le chef d’entreprise part à la retraite.

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Jacques Rodrigues n’a pas caché son émotion le 22 septembre à l’occasion de la soirée organisée au Grenier du Chapitre pour son départ à la retraite. Entouré des siens, de ses amis, de ses désormais ex collaborateurs, de son associé, Michel Bizeul, de Serge Crabié, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat, de Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, et Michel Simon, adjoint, le chef d’entreprise a eu un mot pour chacun : « Je remercie tous les gens avec qui j’ai travaillé. Je pars à la retraite. Cela fait 50 ans que je travaille, 42 ans avec Michel. Pour nous deux, c’est l’heure de la transmission de l’entreprise. Nous leur faisons confiance pour continuer le chemin. Bon vent à tous !»

300x38

Serge Crabié lui a rendu hommage avant de lui décerner la médaille d’or de la reconnaissance artisanale : « Depuis son plus jeune âge, Jacques s’est découvert une passion, la taille de la pierre. Cette passion, elle coule dans ses veines depuis des décennies. Après des recherches généalogiques, il apprend que l’un de ses ancêtres, un grand-oncle, émigré en Amérique du Sud, exerçait le métier de tailleur de pierres. Enfant, adolescent, Jacques s’adonne à sculpter, à façonner des pierres dont certaines se trouvent au pied d’un château Auvergnat situé non loin de son domicile familial. Après quelques années passées au collège, il s’oriente vers un CAP d’électricité mais très vite, son attirance pour la pierre reprend le dessus. C’est ainsi, qu’il intègre différentes entreprises artisanales de restauration de monuments historiques telles que Blanchon à Limoges, puis Tue à Figeac et Dagand à Périgueux pour peaufiner son expérience. C’est dans cette dernière à Périgueux qu’il fait la connaissance de Michel Bizeul. Ensemble, au quotidien, ils travaillent côte à côte, apprennent à se connaître, à s’apprécier et de là se noue une amitié indéfectible. En 1980, Jacques concrétise son projet en s’installant à son compte, sur la commune du Montat. La trentaine à peine, il fait ses premiers pas de chef d’entreprise et ceci avec très peu de matériel. Doté de convictions, d’un calme imperturbable et d’une envie de s’épanouir personnellement et professionnellement, il s’impose très vite dans le métier de la maçonnerie et de la restauration. Dix ans plus tard, il persuade son ami Michel Bizeul de le rejoindre. C’est ainsi qu’ils s’associent et créent la Société Rodrigues-Bizeul, devenue une référence en matière de restauration du Patrimoine et de Monuments Historiques pour les travaux de maçonnerie, taille de pierre, charpente et couverture. Très vite, l’entreprise prend de l’ampleur. En 1995, Jacques et Michel, vous décidez de transférer le siège de l’entreprise à Fontanes en offrant des conditions de travail optimales pour votre équipe très qualifiée, composée de tailleurs de pierre, de maçons, de charpentiers, de couvreurs et d’un bureau d’études et d’ingénierie.  L’entreprise Rodrigues-Bizeul, obtient très rapidement la qualification « Monuments Historiques » auprès des Bâtiments de France. Une des pièces motrices de l’expansion de cette entreprise, qui comptabilise plus de 80 collaborateurs, est la formation. En effet, vous avez misé et investi dans la formation initiale et professionnelle. Vous avez formé plus d’une quarantaine d’apprentis, de très nombreux stagiaires et de compagnons avec toujours les mêmes objectifs : la transmission des savoir-faire et l’excellence.  Depuis quelques mois, Jacques a décidé de se retirer et de confier les rênes de ce fleuron de l’artisanat lotois à six collaborateurs, qui seront accompagnés pendant quelque temps encore par Michel Bizeul. Jacques, au nom de l’artisanat lotois et occitanien, de mes collègues élus, je te remets la médaille d’or de la reconnaissance artisanale, l’occasion de saluer ton savoir-faire exceptionnel, ton implication dans la formation et la promotion de l’artisanat lotois et de couronner tes 50 années de chef d’entreprise. »

Et de conclure : « Tu es pour moi un ambassadeur, l’exemple même des personnes que les Chambres de métier se doivent d’honorer. Tu es un exemple, un exemple pour les nouvelles générations. » Félicitations et bonne retraite !

ambulot-428x60

article

Récemment Publié

»

Cahors : La déambulation des « éphémères du patrimoine » à déguster tout l’été

Expositions et apéros sont au programme.   La déambulation ...

»

Figeac : Contrôlé avec 1,44 g/l d’alcool dans de sang, il avait contourné un giratoire par la gauche…

Les gendarmes étaient sur le pont ce dimanche. Ce dimanche, à ...

»

L’USL et Cahors Lot XIII s’unissent pour développer le para-rugby-adapté

Belle initiative.  Mardi 28 juin à Luzech avait lieu la soirée ...

»

Figeac : La grève toujours à l’ordre du jour à Ratier 

La CGT appelle à continuer le mouvement.  11 jours de grève ...

»

5 concerts classiques à Saint-Vincent-Rive d’Olt

Ils se dérouleront à 19 h les 10, 11, 12, 13, et 14 juillet.  Le ...

»

Pill’arts de châteaux : Un jeu dans quatre sites patrimoniaux du Lot le 9 juillet

Résoudrez-vous l’énigme ? Le jeu Pill’arts de châteaux ...

»

Ciné Belle étoile à Baladou le 6 juillet 

« Dilili à Paris » est à l’affiche. Ciné Belle étoile ce ...

»

Les élections passent, les promesses aussi (ou pas?) 

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Saint-Hilaire Lalbenque en fête les 15, 16, et 17 juillet 

Programme d’enfer.  Le comité des fêtes de Saint-Hilaire ...

Menu Medialot