Nouvel article

395 Views

Cahors Handball dans le dur


Les seniors ont connu la défaite à Cabessut.

300x38

Quand on reçoit le premier du championnat, Roques-sur-Garonne, et que l’on partage la dernière place avec Carmaux-Vers (seule équipe que le SCH a battue cette saison), tout ce qu’on peut espérer, c’est d’être à la hauteur de l’événement et ne pas prendre une sévère correction. Le vœu a été à moitié exaucé. Au terme de la rencontre, les Cadurciens n’ont pas démérité et ils peuvent même s’enorgueillir de remporter le second acte (13-10), mais que dire de ce trou d’air en fin de première période où, en à peine 8 minutes, ils concédaient un 9-2 qui assurait quasiment la victoire à Roques. D’entrée de match, les deux équipes dynamisaient la rencontre,misant sur le jeu rapide pour prendre à revers les défenses. Chacune avec ses arguments, les deux équipes se tenaient au coude à coude jusqu’au quart d’heure de jeu (8-9 à la 17ème minute). Mais déjà les Ciel et Blanc devaient déplorer de trop nombreuses maladresses dans leurs attaques pour concrétiser leurs efforts défensifs. Profitant de la stérilité offensive de leur hôte, Roques-sur-Garonne faisait un premier break (9-14) avant de bénéficier d’une première supériorité numérique, aggravée pour les locaux par l’exclusion immédiate et définitive de Kévin Lacaze. Les Haut-Garonnais en profitaient pour faire un écart décisif (10-18). Les Cadurciens bénéficiaient à leur tour d’une situation de supériorité numérique qui leur permettaient de retrouver leurs esprits au moment de regagner les vestiaires (13-20).

Piqués au vif, les pensionnaires de Cabessut  réagissaient dès leur retour aux affaires. Au prix d’un gros investissement défensif, ils tiraient bénéfice des balles de récupération converties dans le jeu rapide, leur permettant de faire jeu égal avec le leader. Ils montraient toutefois des difficultés à contenir le pivot adverse et continuaient à céder trop régulièrement. L’écart était stabilisé (21-28 à la 45ème minute). Les Cadurciens allaient prendre l’ascendant en fin de match alors que Roques baissait de pied. Réduisant peu à peu l’écart, Cahors revenait à 5 puis à 4 longueurs à dix minutes du terme. La possibilité d’un incroyable exploit commençait alors à germer dans l’esprit des supporters. Mais c’est le gardien de Roques avec trois arrêts décisifs dans les dernières minutes (8 arrêts décisifs sur l’ensemble du match), dans des duels directs avec des attaquants à 6 mètres, qui mettait fin aux espoirs des Lotois et validait la victoire des siens. Score final 26 à 30. Ce match est toutefois porteur d’espoirs pour les handballeurs Cadurciens car malgré l’absence de quelques joueurs cadres, ils ont rivalisé face à l’équipe de tête du championnat. Il leur faut gagner en constance pour gommer ces temps faibles qui leur portent préjudice et surtout se montrer plus décisif dans les duels contre les gardiens.

> Les féminines s’inclinent contre le Stade Bagnerais 16 à 23 (mi-temps : 6-17)

Les Cadurciennes ouvraient la soirée et à l’instar de leurs homologues masculins qui allaient leur succéder, elles ont hypothéqué toutes leurs chances dans le premier acte. D’abord, elles tardaient à rentrer dans leur match, encaissant un 4-0 avant d’ouvrir leur compteur, enfin, à la 8ème minute. Reprenant des couleurs sur le plan défensif, elles parvenaient alors à résister pour rester à distance de leurs adversaires. Mais les Hautes-Pyrénéennes avaient de la ressource et accentuaient leur engagement offensif provoquant la déroute dans les rangs Ciel et Blanc. En guère plus de dix minutes, elles assenaient un 9-2 à des Cadurciennes aux abois.

ambulot-428x60

De retour des vestiaires, le sursaut d’orgueil des Lotoises aura bien lieu. Montrant de meilleurs dispositions défensives, un engagement plus intense et une solidarité retrouvée, elles parvenaient à stopper l’hémorragie. Mais le jeu d’attaque souffrait encore de trop nombreuses scories pour espérer un impensable retour.  Elles réduisaient l’écart jusqu’à 5 longueurs (16-21 à la 55ème minute) ; las, il était trop tard et les Bagneraises sérieusement inquiétées dans cette seconde période assuraient leur succès dans les dernières minutes.

article

Récemment Publié

»

Lalbenque : La 4ème édition du festival Estiv’Oc se prépare

Elle aura lieu les 2, 3, 4 et 5 août. Pour sa 4ème édition, ...

»

Happy Days Music au Pays de Gourdon avec Michael Jones en clôture

4 concerts sont au programme du 23 au 26 juillet. L’Office de ...

»

1er stage « Jeunesse et Citoyenneté » du Lot réussi

11 collégiens et lycéens y ont participé. Du 16 au 20 juillet, 11 ...

»

Puy-l’Evêque : « Les noctambules du Malbec », c’est le 26 juillet

Le festival l’Eté du Malbec se poursuit. Parrainée par le chef ...

»

Succès pour l’ouverture de ClassiCahors 

Près de 500 spectateurs étaient au ...

»

Plage aux Ptérosaures : Plongez au cœur d’un chantier de fouilles à Crayssac

Ce site, unique au monde, possède une renommée scientifique ...

»

Cahors : Fest’Images à suivre dans Bégoux

La 3ème édition aura lieu du 1er août au 9 septembre. La 3ème ...

»

Aurélien Pradié a célébré les un an de son mandat

L’apéritif placé sous le signe de la convivialité a eu lieu le ...

»

C’est parti pour Les Heures Musicales d’Aujols !

Le festival se poursuit les 21 et 22 juillet.  Vendredi 20 juillet, ...

Menu Medialot