background img

Nouvel article

3083 Views

Cahors : Gérard Iragnes monte au créneau contre la résidence service seniors de Bellevue


L’ancien adjoint PCF ne mâche pas ses mots.

Gérard Iragnes, ancien maire adjoint PCF de Cahors de 1983 à 2001, est vent debout contre les « affairistes qui ont investi le parc Sauvé » à Bellevue-Lamothe :  « Les Cadurciens connaissent cet espace privatif arboré de 2 ha situé sur les hauts de Cahors à Bellevue, en bordure de la vieille route de Paris, un des rares refuges presque en cœur de ville des oiseaux et peuplé d’arbres centenaires qui fut jusqu’à sa disparition la propriété du Docteur Sauvé. Ce parc a vécu. Les pelleteuses ont défiguré ce magnifique parc  et détruit la maison qui trônait en son milieu. Tout ce saccage pour faire place nette à une immense résidence seniors de 111 logements, baptisée par le promoteur Nexity, L’ Amarante, symbole dit-on  de la vertu qui ne se flétrit jamais… et à 41 logements sociaux sous l’égide de Polygone SA. Où est l’intérêt général ? N’y avait-il donc rien d’autre à faire en ce superbe emplacement qui se prêtait si bien à des aménagements  qui manquent cruellement à Cahors : espace de jeux et de loisirs pour les jeunes, jardin pédagogique, parcours de santé, maison de quartier, etc …?  La résidence seniors Nexity, réservée à des retraités aisés, bien barricadée et surveillée, est en fait une résidence de rapport, à haute rentabilité, comme les aime ce groupe adossé aux banques et assureurs, l’un des « rois de l’or gris ». Plus de 230 000 euros HTVA les 60 m2 d’un T3, ce n’est pas donné. Bien sûr les investisseurs qui ne seront pas les occupants bénéficient de tous les avantages fiscaux en vigueur, Lois Duflot, Pinel… La gestion incombera à  Domitys, autre rapace du secteur. On connaît les tarifs haut de gamme de location pratiqués par ce gestionnaire. Pourquoi a-t-on laissé les affairistes s’emparer de cet espace, le défigurer, sans aucune concertation avec la population du quartier ? La création de quelques logements accessibles aux personnes modestes, (vieille recette du pâté d’alouette : un cheval, une alouette),  ne suffit pas, me semble-t-il,  à légitimer cette opération. Quand offrirons-nous, ailleurs qu’en périphérie,  des conditions d’accueil de qualité et accessibles en cœur de ville aux personnes âgées ? Une nouvelle fois, le choix de bétonner un des derniers grands espaces proche du centre ville ne va pas à contre courant du réchauffement climatique. Densifier le centre ville en logements accessibles, y compris pour les personnes âgées dépendantes, proches des commerces, de la vie associative, culturelle, dans une mixité sociale intelligente, c’est le beau chantier devenu incontournable. On en est loin avec cette opération immobilière à vision purement mercantile. »

Photo archives

article

Récemment Publié

»

Cahors : Remise d’insigne de chef de centre d’incendie et de secours

Distinction pour le commandant Michaël Sabot. Le commandant ...

»

Cahors – Coronavirus :  Fermeture de l’école maternelle et élémentaire Marthe Durand

Les six classes de l’école, qui regroupent 117 élèves, sont ...

»

Castelnau-Montratier – Coronavirus : Campagne de vaccination à l’EHPAD « Les résidences du Quercy-Blanc »

Coup d’envoi ce jeudi. Ce jeudi 21 janvier, dès 14 h, 16 ...

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 21 janvier

Les indicateurs de ce jeudi. Dans le département du Lot, les ...

»

La CGT 46 monte au créneau pour « les oubliés du Ségur de la santé »

Une délégation a été reçue à la préfecture. Dans le cadre ...

»

La Région Occitanie lance un guide 100 % numérique pour aider les jeunes à s’orienter après le bac

« Cap vers le sup »  contient toutes les informations sur les ...

»

Pradines : Le Barber shop a ouvert ses portes

Il est situé impasse du Pech. Retour aux sources pour Elie ...

»

Limogne-en-Quercy : « L’Arbre Acadabar » invite les habitants à soutenir leur projet

Le jardin-café partagé a été présélectionné par la région ...

»

A vos diabolos, les Cas du Cyrque organisent des stages pendant les vacances

Ils se dérouleront à à Lamagdelaine, Catus et Mercuès. Pendant ...