background img

Nouvel article

1629 Views

Cahors : Concert exceptionnel à la cathédrale


La musique classique était à l’honneur.

Samedi 10 octobre dernier au soir, la cathédrale Saint-Etienne était le théâtre d’un magnifique concert, donnant à entendre dans son intégralité la Grande messe en ut mineur de Mozart, exécutée avec deux chorales et accompagnement d’orchestre. Le nouvel évêque, Mgr Laurent Camiade, ordonné dans cette même cathédrale le 4 octobre dernier, avait tenu à être présent, aux côtés de quelques élus cadurciens et de la communauté du Grand Cahors, et du directeur du Conservatoire.

« Un défi à la fois artistique, technique et financier »

Comme le disait le président Yves Mespoulhé, « un tel projet représente un défi à la fois artistique, technique et financier ». Pari hautement réussi. Les chorales de Cahors et La Schola du Moustier de Montauban avaient à cœur de s’associer pour travailler cette œuvre, bouquet final de leur saison 2014-2015, nécessitant un effectif important et impressionnant, et huit voix en double chœur. L’orchestre Opus 31 et sa quarantaine de musiciens, se produisant régulièrement dans la région toulousaine, accompagnait l’ensemble, sous la direction de Guilhem Boisson. Quatre solistes s’y étaient joints : Laurent Labarde, basse, Paul Crémazy, ténor, Marine Boustie et Anaïs Constans, soprani. Cette dernière, originaire de Montauban, a obtenu de nombreux prix et reconnaissances : pour ne citer qu’eux, elle a remporté le 3ème prix ex-æquo du concours Operalia à Los Angeles en août 2014 et une nomination aux Victoires de la Musique cette année. Sa voix claire et puissante, souple et étendue, que certains ont pu apprécier cet été lors de La passion selon Saint Jean de J.S Bach, dans la cathédrale cadurcienne, pour le festival de « L’opéra éclaté », ne cesse de s’affirmer tangiblement.

300x38

Nathalie Accault, chef de chœur des chorales de Cahors et de la Schola du Moustier, dirigeait l’« Ave Verum » de Mozart en prélude à l’œuvre magistrale, hélas inachevée. Constituée d’une douzaine de mouvements, celle-ci reprend de façon classique la liturgie catholique romaine de la messe. Ce qui donne pourtant à cette messe, au style très varié, une continuité dans la splendeur et la puissance. Pour ne rien oublier, il faut citer également Fanny Bennet et Benjamin Lautier qui ont largement contribué au travail accompli, remplaçant Nathalie Accault pendant son congé maternité. Un concert de qualité qui restera assurément dans les mémoires.

Récemment Publié

»

Pradines : «Dans la peau de Cyrano» à La Prade 

Spectacle familial à l’affiche le 5 février, à 20 h 30.  Dans ...

»

Le Vignon-en-Quercy : Une nouvelle cabane pour les enfants de l’accueil de loisirs

Chantier participatif.  Ce samedi 22 janvier, sous un beau soleil ...

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 25 janvier avec 3 décès supplémentaires à déplorer 

Le taux d’incidence est de 3015 pour 100 000 habitants.  Dans son ...

»

Département du Lot : Solidarité, investissement (avec la côte du Cluzel), transition énergétique, et Tour de France au menu du budget 2022

Il était soumis au vote ces 24 et 25 janvier. « Ce budget, qui ...

»

Bilan et perspectives pour le Rotary Club Cahors Divona

Le club service n’a pas chômé en 2021 et annonce la couleur en ...

»

Cahors-Figeac-Biars : Appel à la grève et à manifester ce jeudi 27 janvier 

3 rassemblements sont prévus.  La CGT 46, la FSU, FO, Sud ...

»

Lhospitalet : Randos avec Pique et Pousse en Quercy Blanc

Le programme des prochaines sorties.  L’association Pique et ...

»

Reprise des permanences de l’artothèque du Lot

Le détail dans l’article.  L’artothèque du Lot reprend ses ...

»

Lot : Les galettes solidaires, c’est jusqu’au 31 janvier 2022

Sur chaque galette vendue, le partenaire reverse 50 centimes ou 1 ...