background img

Nouvel article

1917 Views

Cahors : Cap à Gauche « à l’heure du déconfinement »


Communiqué de la liste.

La liste Cap à Gauche communique : « La crise que nous traversons, nous la vivons tous. Mais nous ne sommes pas impactés de la même manière selon notre situation. Dans cette période, Cap à Gauche a donc fait des propositions à la ville de Cahors pour renforcer le soutien aux associations qui œuvrent dans la solidarité, apporter une aide financière face aux difficultés économiques ou encore créer une cellule d’aide psychologique. Une date pour le début du déconfinement a été annoncée. Quitter une situation qui nous prive d’une part de nos libertés, de nos liens sociaux et plongent certains d’entre nous dans de profondes difficultés devrait donc nous satisfaire. Mais il est difficile de se réjouir à la perspective du 11 mai quand planent autant de questions et de doutes. Pourquoi cette date ? Aurons-nous les masques en nombre suffisant et les tests de dépistages seront-ils disponibles ? Est-ce raisonnable d’ouvrir les écoles en premier? Serons-nous protégés au travail, dans les transports ? Face à cela, si peu de réponses à tant d’inquiétudes. La tâche qui incombe aux collectivités est donc importante. Il y a bien sûr une réalité économique, parfois terrible, mais elle ne doit pas guider l’action publique au détriment de la santé. Nous appelons nos élus locaux à ne pas confiner la démocratie et à assumer des décisions au service de tous :

– exiger de l’Etat les moyens matériels et financiers du déconfinement,

– faire appel à l’intelligence collective des agents sur le terrain pour organiser le retour aux activités en toute sécurité,

– ne pas rouvrir les écoles sans consultation des services médicaux, des représentants des personnels territoriaux et enseignants ainsi que des représentants des parents d’élèves,

– ne pas rouvrir les écoles tant que le risque de contamination n’est pas écarté.

Cette crise a remis l’importance du bien commun sur le devant de la scène. Pour l’avenir, les choix politiques locaux devront répondre aux besoins réels de notre population. La réflexion sur la société que nous voulons est déjà engagée.  L’intelligence collective en est la méthode. »

article

Photo @DR

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de l’épidémie de ce 26 janvier

L’ARS communique sur les indicateurs de ce mardi. Dans son ...

»

Lot – Coronavirus : 4 823 personnes vaccinées ce 26 janvier

Le point sur la campagne en cours. La vaccination contre la ...

»

Cahors : Les plats à emporter à L’Ô à la Bouche pour les 29 et 30 janvier

Le régal se poursuit. L’Ô à la Bouche, restaurant situé, 56 ...

»

Bétaille : Aidez Krys Holden à produire son 1er album

Une campagne de financement participatif est en cours sur Ulule ...

»

Département du Lot : Un budget 2021 « de relance, 100 % solidaire, et durable »

Il a été voté à l’unanimité. La séance du Conseil ...

»

Cahors : La belle reprise du garage Happy Car

Nouvelle ère pour l’atelier mécanique automobile du 750, avenue ...

»

Cahors : Mique, fricadelle, tête de veau… à emporter « Au P’tit Bouchon »

Régal annoncé. Cette semaine, Jérémy, le chef d’ « Au ...

»

Un « espace réemploi » à la déchetterie de Capdenac-Gare

Il a été mis en service le 23 janvier. De nombreux objets encore ...

»

Limogne : Un service civique auprès des personnes âgées à l’EHPAD

La structure recherche un jeune à partir du 1er mars. L’EHPAD de ...