Nouvel article

5604 Views

2 ans de prison pour l’auteur des coups de couteau de la fête de Mercuès


Il a été jugé en comparution immédiate le 12 août.

300x38

« Je n’ai pas porté de coups de couteau… J’étais dans la bagarre. J’ai vu la scène. Je ne pourrai pas dire qui c’est… » Le prévenu, âgé de 19 ans, jugé en comparution immédiate, nie. La présidente du tribunal lui rappelle les faits : « Dans la nuit du 6 au 7 août, vous êtes à la fête de village de Mercuès avec une amie. Une dispute l’a opposée à la fille de la victime. Une rixe a éclaté dans laquelle 2 coups de couteau ont été assénés à son père. Il a subi une intervention chirurgicale nécessitant plus de 15 jours, pour l’instant, d’ITT. Un premier témoin s’est présenté et vous a reconnu sur des photos… » Placé en garde à vue, un autre protagoniste de la bagarre, mineur, sera présenté au juge des enfants. Le magistrat continue son interrogatoire. Les réponses du jeune homme sont vagues : « C’était une soirée banale qui a mal fini », « J’étais parti à Toulouse quand ils sont venus me chercher ». Déjà condamné à plusieurs reprises pour vols, vol aggravé, extorsion, conduite sans permis, escroquerie… il a déjà écopé de 3 mois de prison avec sursis par le tribunal des enfants, et de 9 mois de prison en 2015 dont 6 assortis du sursis. « Comment envisagez-vous votre avenir ? » poursuit la présidente. « Je ne sais pas » souffle le prévenu.

article

Me Mas, avocate de la victime, demande au tribunal « de recevoir la constitution de partie civile », « de désigner un expert médical pour évaluer les préjudices » et de « renvoyer à une audience civile ». Nicolas Septe, procureur de la République, souligne la gravité des faits : « C’est un dossier grave que vous avez à juger aujourd’hui. On aurait très bien pu être aujourd’hui en cour d’assises. J’ai trouvé l’attitude du prévenu dilettante voire irresponsable. » Il requiert à son encontre 2 ans d’emprisonnement avec mandat de dépôt, la révocation partielle des sursis mise à l’épreuve ainsi que l’interdiction de détenir une arme pendant 5 ans avec inscription au fichier correspondant. L’avocate de la défense, Me Baillard-Thibault, rappelle que « son client nie avoir porté les coups de couteau » et que « c’est un jeune qui est en train de grandir » : « Il a été pris dans cette rixe et s’est laissé entraîner. Il est dans une impasse et essaie de s’en sortir. » Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et a reconnu coupable le prévenu qui est condamné à 2 ans de prison avec mandat de dépôt, à la révocation totale des sursis soit 3 mois d’emprisonnement, interdiction de détenir une arme pendant 5 ans avec inscription au fichier correspondant. La constitution de partie civile a également été reçue.

bandeau_medialot

Récemment Publié

»

Cahors : « L’Hymne à la vie » de Laurence-Gabrielle L. au CHAI

L’exposition est à découvrir jusqu’au 22 août. Jusqu’au 22 ...

»

Chemins en Quercy : Une petite randonnée à Pern pour se mettre en jambes

Elle aura lieu le 13 août. Après Lafrançaise, Chemins en Quercy ...

»

Escamps : Cinéma en plein air ce samedi soir

Séance programmée à 22 h. Le foyer rural d’Escamps avec Ciné ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Arrêté portant restriction de l’usage de l’eau

Il prend effet à partir de ce samedi. Le département du Lot subit ...

»

Sibelle et la magie des trains de nuit

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Figeac : Le point sur la campagne de dépistage du Covid-19

Un résident de l’EHPAD a été diagnostiqué positif. La ...

»

Lalbenque : Une randonnée nocturne musicale pour Estiv’Oc Desconfinhat

Elle aura lieu ce samedi. Le samedi 8 août 2020, l’édition ...

»

Face à l’annulation de la fête des associations, Cauvaldor prépare un guide

La Communauté de communes s’adapte. En raison de la crise ...

»

Les pompiers du Lot : Retour de la colonne de renfort feu de forêt

Les Lotois étaient en première ligne. Les 19 pompiers du Lot ...