Nouvel article

1072 Views

Mobilisation contre la fermeture des classes et des écoles


Un rassemblement a eu lieu à l’occasion du Comité Départemental de l’Education Nationale.

Banderoles, tambours…Ils étaient une soixantaine à avoir répondu à l’appel du Collectif Citoyen de Sauvegarde des Ecoles de Village à l’occasion de l’ouverture du Comité Départemental de l’Education Nationale (CDEN) qui se déroulait au lycée Clément-Marot ce mardi après-midi. Elus, parents d’élèves, militants attendaient notamment l’inspecteur d’Académie du Lot, Guillaume Lecuivre, qui ne s’est pas présenté aux grilles de l’établissement…

Alain Auzanneau, membre du collectif, a rappelé les motifs de la mobilisation : « Il y a 13 suppressions de postes qui vont entraîner pour certaines communes la fermeture des écoles : à Montet-et-Bouxal, à Saint-Denis-Catus, à Saint-Cyprien, à Saint-Laurent-Lolmie, une classe à l’école Jean Calvet à Cahors, à Vire-sur-Lot, Duravel, Touzac, Le Boulvé, à Bretenoux, à Lanzac, à Salviac, à Vayrac, plus un poste en IME et un poste en CMPP. En compensation, il y a quatre créations à Gigouzac, à Douelle, et l’équivalent de deux postes en additionnant les décharges de direction suite à des fusions d’écoles, et peut-être un maître surnuméraire dans le cadre du dispositif « plus de maîtres que d’écoles » dans un RPI ou une école du département…Aujourd’hui, les parents de Vire-sur-Lot, Duravel, et Touzac n’ont pas scolarisé leurs enfants. Cette carte scolaire ne convient pas au collectif. On vient d’apprendre en plus qu’à côté de ces suppressions, Cahors ne recevra plus les professeurs stagiaires en formation. C’est la double peine. On perd 11 emplois temps plein. Cahors est susceptible de perdre la structure de formation. Cette carte scolaire est un déni face aux engagements pris par la rectrice, le DASEN, et le préfet lors de la signature du protocole. Cette baisse d’effectif de moins 70 élèves devrait se traduire par la perte de trois emplois et demi et non pas neuf. On demande aux élus, aux grands élus de faire respecter les accords. »

IMG_0179Et d’appeler à de nouveaux rassemblements notamment ce jeudi 9 avril, aux assises de l’école, qui se tiendront de 15 h 30 à 20 h, à la Chambre des métiers, à Cahors : « Il est clair que pour nous, une école qui ferme ne rouvre jamais. C’est une atteinte à notre ruralité. On appelle les citoyens, les habitants, les parents d’élèves…à étendre la mobilisation pour conserver les écoles et les classes. »

Les lignes devraient de nouveau bouger après le CDEN.

 

Récemment Publié

»

Cahors : « Grains de folie » ouvre un coin dégustation-salon de thé & café

L’enseigne de la rue Nationale développe ses activités avec ...

»

Cahors : Concert événement en l’église Saint-Barthélémy

Le Stabat Mater d’Antonin Dvořák est au programme le dimanche 26 ...

»

Rocamadour : « Si tu me quittes, je me casse ! » à Côté Rocher

Corinne Delpech est seule sur scène pour un spectacle écrit par ...

»

Cahors : Prison ferme pour les auteurs d’une « expédition punitive » au lycée Saint-Etienne

Un père et ses deux fils sont passés en comparution immédiate ce ...

»

Cahors : « Graff tes Droits » à l’école Lucien Bénac

Les panneaux réalisés par les élèves de CM2 ont été dévoilés ...

»

Cahors : La famille Lasbouygues tire définitivement le rideau

Fin d’une saga familiale. Les Etablissements Lasbouygues (Set sur ...

»

Le préfet en visite à la Mission Locale du Lot

Le représentant de l’Etat poursuit son tour d’horizon. « Je ...

»

Monsieur 6000 en concert à La Halle de Limogne

Il aura lieu le vendredi 24 novembre, à 20 h 30. Lauréat du ...

»

Cahors : 15 nouveaux Répar’acteurs dans le Lot

Ils ont reçu leur certificat dans les locaux de la Chambre de ...

Menu Medialot