background img

Nouvel article

993 Views

Vallée du Lot : Deux châteaux majeurs restaurés


Serge Rigal a visité les châteaux de Larroque-Toirac et de Larnagol.

Ce jeudi 20 septembre, Serge Rigal, président du Département du Lot, a visité les châteaux de Larroque-Toirac et de Larnagol, deux édifices majeurs du patrimoine lotois qui font l’objet de chantiers de restauration importants. Il a été accueilli par les propriétaires de ces bâtisses, en présence des vice-présidents du Département, Catherine Marlas et Serge Raffy.

> Le château de Larroque-Toirac (photo) est implanté au-devant de la falaise de la vallée du Lot, en contrebas d’abris troglodytiques qui constituent les premiers habitats du site. Dès le XIIIème siècle, le lieu fortifié sert de résidence à plusieurs familles seigneuriales dont les de La Roque, issus d’une simple lignée de chevaliers. La campagne de restauration qui s’est achevée fin 2017 a permis de conforter et mettre hors d’eau la tour du grand escalier en vis qui dessert les différents niveaux du logis du XVème siècle. Elle a bénéficié d’une aide du Département de 14 000 euros. Ces travaux font suite à deux campagnes précédentes de restauration des toitures ayant déjà bénéficié de l’aide du Département.

> Le château de Larnagol est un condensé d’histoire et d’art. Le  donjon à contreforts plats et les vestiges d’un logis seigneurial, édifiés au début du XIIIème siècle sur l’éperon rocheux dominant le Lot, constituent le noyau castral primitif qui a conditionné la formation du village de Larnagol. A cette époque, le site est la propriété de Bertrand de Cardaillac, coseigneur de Saint-Cirq-Lapopie. En 1924, l’une des deux parties du château est acquise par Raymond Subes, ferronnier d’art parisien qui y installe ses œuvres, l’agrémente d’un portail et accueille ses amis artistes. La campagne de travaux qui va débuter s’inscrit dans un lourd programme de travaux mené sur le château, ses dépendances et ses jardins depuis 2011 : restauration du clos et du couvert, restauration intérieure (enduits et badigeons, boiseries, toiles peintes de la salle à manger)… Les travaux de mise en valeur des jardins en terrasse vont se prolonger en 2018 et 2019, à travers la restauration des escaliers et des murs de soutènement. L’aide financière du Département représente à ce jour un total de près de 60 000 euros.

article

> Le Lot est riche de près de 500 édifices et 2 750 objets protégés parmi les Monuments historiques. Ces édifices sont l’image de marque du département, ils constituent un atout culturel et touristique, et font vivre une partie de la population, que ce soient les acteurs touristiques ou les entreprises chargées de leur restauration. Entre 2016 et 2018, près d’1 million d’euros ont été apportés chaque année par le Département, la Région et l’Etat en faveur d’une soixantaine de chantiers de restauration.

Photo Nelly Blaya

Récemment Publié

»

L’ancien château de Léo Ferré partira aux enchères

Il est situé sur les hauteurs de Saint-Clair, près de ...

»

Rocamadour : « Sexe, arnaque et tartiflette » à Côté Rocher

La comédie est à l’affiche du 2 au 4 octobre. « Sexe, arnaque ...

»

Réduction des déchets : Une volonté commune du Département du Lot et du SYDED

Les actions vont s’amplifier. A l’occasion de ...

»

L’AS Cahors Golf en finale régionale du challenge Max Espiaut

Belle performance. L’Association Sportive Cahors Golf a ...

»

Reprise pour Figeac Handball

Tour d’horizon des catégories. Apres 6 mois d’interruption, ...

»

Cahors Juin Jardins 2020, c’est ce week-end !

Riche programme au menu. L’oeuvre de Stéphanie Bologna, In Vivo, ...

»

Grand Figeac : La nouvelle saison culturelle de l’Astrolabe se dévoile

Elle démarre le samedi 10 octobre à Capdenac-le-Haut. « Le ...

»

Ecole de rugby du canton de Puy-l’Evêque : Un jeu de maillots pour les enfants

Les petits ont reçu leurs tenues de la main des partenaires. Ce ...

»

Cahors : Alain Merlo décoré de la croix d’Officier de la Légion d’Honneur

Le lieutenant-colonel des pompiers du Lot était entouré des siens ...