Nouvel article

668 Views

Vallée du Lot : Deux châteaux majeurs restaurés


Serge Rigal a visité les châteaux de Larroque-Toirac et de Larnagol.

Ce jeudi 20 septembre, Serge Rigal, président du Département du Lot, a visité les châteaux de Larroque-Toirac et de Larnagol, deux édifices majeurs du patrimoine lotois qui font l’objet de chantiers de restauration importants. Il a été accueilli par les propriétaires de ces bâtisses, en présence des vice-présidents du Département, Catherine Marlas et Serge Raffy.

> Le château de Larroque-Toirac (photo) est implanté au-devant de la falaise de la vallée du Lot, en contrebas d’abris troglodytiques qui constituent les premiers habitats du site. Dès le XIIIème siècle, le lieu fortifié sert de résidence à plusieurs familles seigneuriales dont les de La Roque, issus d’une simple lignée de chevaliers. La campagne de restauration qui s’est achevée fin 2017 a permis de conforter et mettre hors d’eau la tour du grand escalier en vis qui dessert les différents niveaux du logis du XVème siècle. Elle a bénéficié d’une aide du Département de 14 000 euros. Ces travaux font suite à deux campagnes précédentes de restauration des toitures ayant déjà bénéficié de l’aide du Département.

> Le château de Larnagol est un condensé d’histoire et d’art. Le  donjon à contreforts plats et les vestiges d’un logis seigneurial, édifiés au début du XIIIème siècle sur l’éperon rocheux dominant le Lot, constituent le noyau castral primitif qui a conditionné la formation du village de Larnagol. A cette époque, le site est la propriété de Bertrand de Cardaillac, coseigneur de Saint-Cirq-Lapopie. En 1924, l’une des deux parties du château est acquise par Raymond Subes, ferronnier d’art parisien qui y installe ses œuvres, l’agrémente d’un portail et accueille ses amis artistes. La campagne de travaux qui va débuter s’inscrit dans un lourd programme de travaux mené sur le château, ses dépendances et ses jardins depuis 2011 : restauration du clos et du couvert, restauration intérieure (enduits et badigeons, boiseries, toiles peintes de la salle à manger)… Les travaux de mise en valeur des jardins en terrasse vont se prolonger en 2018 et 2019, à travers la restauration des escaliers et des murs de soutènement. L’aide financière du Département représente à ce jour un total de près de 60 000 euros.

article

> Le Lot est riche de près de 500 édifices et 2 750 objets protégés parmi les Monuments historiques. Ces édifices sont l’image de marque du département, ils constituent un atout culturel et touristique, et font vivre une partie de la population, que ce soient les acteurs touristiques ou les entreprises chargées de leur restauration. Entre 2016 et 2018, près d’1 million d’euros ont été apportés chaque année par le Département, la Région et l’Etat en faveur d’une soixantaine de chantiers de restauration.

Photo Nelly Blaya

Récemment Publié

»

Rassemblement des jeunes treizistes lotois

Ils ont reçu un ballon de la fédération. Samedi, tous les jeunes ...

»

Michel Fau démissionne de la direction artistique du festival de théâtre de Figeac 

L’artiste regrette la « normalisation dans l’air du ...

»

Convivialité pour la soirée cross-training du Muscu & Run Cadurcien

Une première réussie.  Ce samedi 16 février avait lieu au  ...

»

Rugby : Victoire impérative pour Luzech

Les Rouge et Blanc reçoivent Espalion de dimanche. « Ce dimanche, ...

»

Cahors Rugby pas loin de l’emporter à Mazamet

Regrets pour les Ciel et Blanc. Les hommes du nouveau duo ...

»

Mobilisation lotoise pour sauver l’enseignement de l’Occitan

Un bus est organisé pour aller manifester à Toulouse. Pour ...

»

Cahors : Soirée années 90 au Coin des Halles le 23 février

DJ Lionel sera aux platines. Que la fête recommence au Coin des ...

»

Cahors Rugby et Christian Gajan, c’est fini

L’intérim est assuré par Christophe Jarosz et Manu ...

»

Rugby : Gourdon XV veut retrouver du plaisir

Les Rouge et Blanc reçoivent Arpajon. «Arpajon fait partie des ...

Menu Medialot