background img

Nouvel article

1370 Views

« Urgence Ligne POLT » dénonce une succession d’incidents et une diminution des dessertes au sud de Brive vers le Lot et l’Occitanie


L’association a adressé un courrier au président de la SNCF. 

L’association « Urgence Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse » a écrit à Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF, avec copie à Jean-Baptiste Djebarri,  ministre des transports, sur une succession d’incidents et une diminution des dessertes au sud de Brive vers le Lot et l’Occitanie  : « Notre association déplore, en écho des doléances des voyageurs, la multitude des dysfonctionnements intervenue ces derniers mois sur la Ligne POLT. Voici quelques chiffres et, hélas, pas forcément exhaustifs : Sur la période du 6 novembre 2021 au 17 janvier 2022, soit à peine 2 mois et demi (hors plan d’adaptation COVID), il a été observé 62 retards dont 26 de plus d’une heure… 10 trains ont été soit supprimés, soit ne sont pas parvenus à leur destination. Ces contretemps sont dus à près de 60% au manque de moyens matériels et humains face au problème du givre qui génère un mauvais captage de l’alimentation électrique des caténaires et des disjonctions fréquentes pour les locomotives ; donc leur arrêt que ce soit au départ ou en pleine ligne. Notre association a déjà demandé des mesures préventives et palliatives qui existent techniquement, nous n’allons pas l’apprendre à la SNCF : la plus efficace étant le raclage mécanique par locomotive équipée de deux pantographes continus racleurs en acier, reconnaissables à leurs embouts jaunes. Autre solution : impulser une tension supplémentaire dans la caténaire en dehors des circulations pour réchauffer et dissoudre le givre. Troisième solution : un accroissement des circulations de nuit, que ce soit par des trains voyageurs et des trains de fret, permettrait d’enrayer la formation de givre et répondrait d’ailleurs aux objectifs annoncés de la SNCF et de l’État pour la relance du transport ferroviaire. Notre association a alerté sur l’urgence d’affectation de personnel supplémentaire tant en agents de conduite que de techniciens en gare (manœuvres d’aiguillages) et locomotives de secours implantées sur les gares principales de la ligne à intervalles suffisants pour faire face aux conséquences de ces incidents sans attendre que les voyageurs restent parfois plus de 4 heures bloqués… comme cela a été le cas les 23 et 29 octobre dernier en gare SNCF de Gourdon. Autre exemple récurrent, le train 3665 Paris-Cahors de soirée, trouve fréquemment son terminus à Brive ; ainsi, non seulement les voyageurs arrivent à destination avec 1 ou 2 heures de retard en pleine nuit par bus ou taxi mais la rame ne peut être réutilisée le lendemain matin pour le trajet Cahors-Paris (3634) puisqu’elle n’est pas parvenue à Cahors la veille… Donc, double peine… Ces dysfonctionnements à répétition, outre le désagrément des voyageurs, pénalisent fortement le retour de fréquentation des trains et fragilise l’avenir de la Ligne POLT au sud de Brive vers Souillac, Gourdon, Cahors, Caussade, Montauban et Toulouse si des mesures efficaces ne sont pas prises très rapidement… D’une manière générale, en cas de force majeure empêchant les circulations ferroviaires quelles qu’elles soient, le recours à des moyens de substitution à l’initiative de la SNCF doit être la règle et ne subir aucune exception. Enfin, les deux allers-retours par trains rapides actés dans le schéma directeur de la ligne pour Paris-Brive doivent continuer jusqu’à leur destination normale Toulouse (4ème Ville de France, Capitale de la Région Occitanie), et devraient desservir notamment Cahors et Montauban à l’instar des autres trains rapides et express… L’effort que nous demandons pour améliorer le service aux usagers de la ligne POLT mais aussi à ses territoires et à leur économie, n’est pas insurmontable… De surcroît, le développement du rail est un des outils majeurs pour la limitation du réchauffement climatique et la réduction des gaz à effet de serre, conformément aux engagements de l’État, il convient par conséquent de produire un service de la plus haute qualité. » 

Photo archives

Récemment Publié

»

Cahors : La Table de la Maison Marlas ouvre le mardi 24 mai 2022

Le bonheur gourmand est dans l’herbe et sous les cèdres à ...

»

Un apéro-rencontre autour de l’exposition « Un  jour la Terre » à Gignac

Il aura lieu ce vendredi 20 mai, à 19 h (c’est gratuit mais il ...

»

Cahors Rugby : Les Petits Diables se sont régalés à La Rochelle

M8, M10, et M12 étaient sur le pont.  Les Petits Diables M8, M10 ...

»

Elections législatives 2022 : Maryse Maury est la suppléante de Rémi Branco

Deux temps forts sont également au programme : ce jeudi à Pradines ...

»

Douelle : Nouvelle ère à Antinéa 

L’ouverture est prévue le 26 mai avec Un P’tit Gars du Coin en ...

»

Caillac : La Chorale reprend de la voix ! 

Concert ce samedi 21 mai, à 17 h, à la salle des fêtes. Pendant ...

»

Labastide-Marnhac : Vide ta chambre – vide ta maison ce dimanche 22 mai

La manifestation est organisée par l’APE. L’Association des ...

»

Elections législatives 2022 : Thierry Grossemy et Patricia Gontier, candidats de la Nupes, ont débuté leur campagne à Figeac

La prochaine réunion publique est prévue le 25 mai à ...

»

Cahors : What’s up Docks, c’est ce jeudi soir 

Coup d’envoi à 19 h.  What’s up Docks est un concert ...

Menu Medialot