background img

Nouvel article

1087 Views

Trains : Pour Jean-Noël Boisseleau, « la LGV Toulouse-Bordeaux  est complémentaire de la ligne POLT qui doit être modernisée, donc performante d’ici 2025  »


Entretien avec l’expert ferroviaire du Département et vice-président d’Urgence Ligne POLT.

Jean-Noël Boisseleau, expert ferroviaire auprès des parlementaires et du Département et vice-président d’Urgence Ligne POLT, fait le point sur le dossier de la ligne POLT et sur la LGV Bordeaux-Toulouse. Entretien.

> Medialot : où en est le plan de financement de rénovation de la ligne POLT ?

Jean-Noël Boisseleau : l’Etat nous a confirmé son investissement à hauteur de 257  millions d’euros. Il en manque 130 a priori à diviser entre les  4 Régions : Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire, et Île-de-France. Suite à cette 1ère phase, nous gagnerons, au départ de Cahors, 30 minutes pour arriver à Paris en 4 h 50. Nous retrouverons alors l’amplitude horaire  historique du Capitole. Une deuxième  phase de modernisation est en cours de chiffrage qui permettra de mettre Cahors à 4 h 20 – 4 h 30 de Paris. Nous restons optimistes mais il conviendrait à notre connaissance que les présidents de Régions soient officiellement sollicités par l’Etat ; l’attente dure depuis bientôt un an… et la modernisation est ainsi retardée… les usagers pénalisés…

> M. : quel est votre sentiment sur la LGV Bordeaux-Toulouse ?

J.-N.B. : pour moi, on ne peut pas être contre la modernité. La LGV  Paris-Bordeaux-Toulouse est complémentaire de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse et il  s’agit de territoires différents. La 1ère ligne TGV, c’était Paris-Lyon-Marseille dans les années 1980  La ligne TGV  qui aurait dû suivre, c’était Paris-Bordeaux-Toulouse, 5ème et 4ème villes de France… or Bordeaux n’a été desservi par TGV qu’en 2017, et Toulouse attend toujours  ainsi que  la Région Occitanie… Cahors et le  sud du Lot auront alors, une véritable alternative avec la LGV. Le centre du département, le Grand  Figeac, Cauvaldor, la Bouriane…  continueront à aller à Paris par POLT d’où  l’urgence de la régénération, la modernisation de la ligne POLT  au-delà du schéma directeur actuel. Compte tenu des investissements futurs du Département du Lot et du Grand Cahors pour la LGV, l’accès  à Toulouse  via le G.P.S.O. ( Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest ) doit  aussi devenir plus rapide pour les trains directs intercités POLT qui pourraient  alors approcher ou atteindre une vitesse de 200 km/h, voire 220 km/h, à partir de Caussade moyennant des investissements sur l’infrastructure actuelle, notamment  la suppression des passages à niveaux,  compte tenu du profil rectiligne  favorable de la ligne en plaine  jusqu’à  Saint-Jory peu avant Toulouse. Les trains express régionaux ( TER) complètent cette offre pour les dessertes fines des territoires.

> M. : êtes vous optimiste ?

J.-N.B. : la ligne POLT a un nouvel avenir qui s’ouvre devant elle à l’heure de la décarbonation. Notre association travaille  à  la relance du fret sur la ligne. Pour les trains de nuit , l’Association Objectif Train de Nuit avec qui nous collaborons étroitement  demande une nouvelle fois, une plus grande fiabilité et régularité des dessertes du Lot tant sur le Paris-Souillac-Gourdon-Cahors-Toulouse que sur le Paris- Gramat- Assier-Figeac-Rodez-Albi. L’association a  fortement contribué à remettre  le Paris-Tarbes le 12 décembre et le Paris-Aurillac normalement fin 2022. Nous suivons avec attention la rénovation complète des voitures voyageurs de nuit afin de les rendre plus attractives et confortables . En conclusion,  nous avons acté lors de la dernière déclaration de notre AG  des demandes spécifiques : 

– qui se déclinent pour le Lot par 7 liaisons quotidiennes Paris-Toulouse au lieu de 3 actuellement dont 2 rapides desservant la Ville-Préfecture, Cahors puis Brive- Limoges-Châteauroux- Paris et 5 express  desservant Cahors, Gourdon et Souillac puis Brive-Limoges… jusqu’à Paris

– nous avons fixé l’’horizon 2025 comme date butoir  pour la fin des travaux de régénération et des deux phases  de modernisation compte tenu de la vétusté de l’infrastructure de la ligne et du matériel roulant engendrant des incidents de circulation et retards  à répétition pénalisant lourdement les usagers.

Récemment Publié

»

Pradines Badminton s’exporte en pays Catalan

Les jeunes ont brillé.  Des jeunes de Pradines Badminton et de la ...

»

Les espèces fossiles s’invitent dans les villages du causse de Limogne

7 sculptures vont être installées durant l’été. L’atelier ...

»

Figeac : Diablotins et clowns au théâtre samedi soir

La représentation se déroulera ce 29 janvier 2022, à 20 h 30, ...

»

Cahors : Une nouvelle équipe à la tête de Ciné + 

L’AG de l’association a eu lieu le 17 janvier.  Suite à ...

»

Quercy Blanc : Des « irruptions poétiques » menées par trois voyageurs du temps

Résidence d’artistes pas comme les autres.  Depuis décembre ...

»

Rugby : Saint-Céré à une transformation de la remontada

Cruelle fin de rencontre… Sous un soleil radieux et une ...

»

Rugby : Bonus offensif pour Luzech face à la Châtaigneraie

La B a également gagné.  Luzech, devant son public venu en ...

»

Purge de la falaise à Arcambal (RD 911) et élagage sur la RD 47 (Maxou – Calamane – Espère – Cahors – Saint-Pierre-Lafeuille)

Perturbations à l’horizon.  Des travaux sur les routes ...

»

Election présidentielle 2022 : Eric Coquerel, député LFI, à Cahors et Figeac les 28 et 29 janvier

Il animera une réunion publique et une rencontre.  Le député de ...