background img

Nouvel article

1445 Views

Souillac : L’église abbatiale Sainte-Marie, lauréate du Loto du patrimoine


Elle fait partie des 18 sites retenus.

La nouvelle est tombée ce lundi 5 avril. L’église abbatiale Sainte-Marie fait partie des 18 sites emblématiques pour la 4ème édition du Loto du patrimoine. L’édifice lotois est le représentant de l’Occitanie. C’est la quatrième édition de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée par le président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine, le ministère de la culture et FDJ.

Gilles Liébus, le maire de la commune, s’est félicité de la nouvelle : « C’est le travail d’une équipe et de l’association de l’abbatiale et au-delà c’est grâce à tous les Souillagais et Souillagaises qui y ont participé à travers des réunions de démocratie participative. Nous avons eu l’opportunité de signer une convention avec la Fondation du Patrimoine qui a été le point de départ. C’est un projet qui va dépasser l’abbatiale et avec le dispositif Petites Villes de Demain nous allons pouvoir redynamiser le centre-ville de Souillac. »

« La commune de Souillac est lauréate du loto du patrimoine en vue de la réhabilitation de l’église abbatiale Sainte-Marie ! C’est une excellente nouvelle d’autant que c’est la seule commune représentant l’Occitanie parmi les 18 projets emblématiques nationaux. Félicitations au maire et à son équipe municipale, aux associations et acteurs qui ont porté ce projet. Merci au président de la République, à la ministre de la culture, à la mission Bern pour ce choix de la valorisation de notre patrimoine rural » a déclaré Huguette Tiegna, députée du Lot.

> Chef d’œuvre de l’art romano-byzantin du Haut-Quercy, cet édifice trouve ses origines dans un petit monastère bénédictin du Xème siècle. Entre 1145 et 1150, l’achèvement de la construction des bâtiments religieux à Souillac représente un des plus beaux ensembles du sud-ouest. Par la suite, l’église abbatiale souffrit de l’occupation anglaise lors de la guerre de Cent Ans puis des guerres de religions dans la seconde moitié du XVIème siècle, époque à laquelle son portail fut déplacé à l’intérieur de l’église afin de le protéger. Après une première restauration en 1712, des réparations furent engagées en 1802 puis entre 1842 et 1848. Au début du XXème siècle, pour rendre visible la file de coupoles, des calottes de béton furent mises en œuvre afin que ces dernières puissent recevoir les lauzes et les lanternons qui la coiffent aujourd’hui. L’église abbatiale présente ainsi un caractère unique et abrite également un mobilier remarquable tel qu’un tableau de 1844 de Chassériau intitulé Le Christ au Jardin des Oliviers, ainsi qu’un orgue monumental exécuté en 1855 par le facteur d’orgue Stoltz et classé au titre des monuments historiques. En outre, à l’intérieur, le portail mauriste est un des chefs-d’œuvre de la sculpture romane.

> Outre la réhabilitation d’un patrimoine emblématique, cette restauration d’envergure est la clé de voûte d’une politique globale de remise en valeur du bâti d’une cité médiévale, développée autour de l’abbatiale. Sa rénovation permettra, outre le culte, de renouveler son offre culturelle : développement de concerts de musique sacrée avec les festivals de Rocamadour et Saint-Céré et extension des musées de la ville dont celui des Automates. De nombreuses pathologies frappent aujourd’hui le monument : infiltrations d’eau et végétations, désordres structurels, fissures et déjointoiements. Toutes ces altérations fragilisent l’édifice, provoquant ainsi une mise en péril de ce patrimoine d’exception, tout particulièrement pour ses précieux détails architecturaux.

> Cinq phases de travaux sont programmées sur l’ensemble de l’édifice afin de lui redonner tout son lustre d’antan.

> En cours ici, avec la Fondation du patrimoine.

Photo Fondation du patrimoine

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire ce 19 octobre

Dernier bilan de l’ARS Occitanie.  Dans son bulletin ...

»

Cahors : Le village « Mois sans tabac » prend ses quartiers place Bessières ce 20 octobre

Journée d’animations de 9 h à 17 h. La Maison des Ados et des ...

»

Cahors Rugby : Soirée DJ Jim X et aligot saucisse pour la réception de Nègrepelisse ce samedi

Le public est attendu en nombre ce 23 octobre pour soutenir les Ciel ...

»

Figeac : Intervention des démineurs pour un colis suspect à la déchetterie

Une enquête est en cours.  Le procureur de la République ...

»

Elections Chambre de métiers : La liste La Voix des Artisans menée par François Breil l’emporte

Le verdict est tombé.  Avec 61 % des votes pour 1127 votants, la ...

»

Cahors : Travaux de raccordement rue Daurade et square Olivier-de-Magny

Le chantier fait l’objet d’un mode opératoire adapté. Dans le ...

»

Figeac : Risque de disparition de RFM Quercy-Rouergue

Un PSE est à l’ordre du jour.  Virgin Radio et RFM font ...

»

Cahors : La fête foraine ouvre ses portes ce samedi 23 octobre 

Coup d’envoi à 14 h.  La fête foraine est de retour dès ce ...

»

Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, en visite dans le Lot ce vendredi 

Son agenda n’a pas encore été dévoilé. Amélie de ...