background img

Nouvel article

1866 Views

Sommet de l’Élevage : 10 Départements engagés pour un élevage durable


Serge Rigal et Rémi Branco ont rappelé que l’élevage est une activité à défendre et à soutenir.

A l’occasion du Sommet de l’Élevage qui se tient à la Grande Halle d’Auvergne du 3 au 6 octobre, les présidents des Département de l’Allier, du Cantal, de la Corrèze, de la Creuse, de la Loire, de la Haute-Loire, du Lot, de la Lozère, du Puy-de-Dôme et de la Saône et Loire ont annoncé conjointement le lancement d’une nouvelle dynamique transpartisane à l’échelle du Massif central en faveur de la préservation d’élevages herbagers durables sur leurs territoires. 

« Parce que les éleveurs façonnent nos paysages » ; « Parce que les éleveurs animent nos territoires » ; « Parce que les éleveurs font rayonner notre patrimoine » : voici trois bonnes raisons, pour les Départements partenaires, de lancer cette initiative politique inédite. Trois bonnes raisons qui s’afficheront, tout au long du salon, sur un stand unique des « Départements du Massif central, engagés pour un élevage durable sur leurs territoires », présent pour la toute première fois dans le Hall d’Accueil du Sommet de l’Élevage.

Pour les élus du Massif central, élevage « durable » rime avant tout avec élevage « herbager ». A ce titre, Serge Rigal, président du Département du Lot et Rémi Branco, vice-président du Département du Lot en charge de l’agriculture, ont fait le déplacement au Sommet de l’Élevage pour rappeler que l’activité d’élevage bovin, ovin et caprin telle qu’elle est majoritairement pratiquée sur les territoires du Massif central en général et du Lot en particulier est une activité à défendre et à soutenir et présente de nombreux atouts, ne serait-ce que parce qu’elle contribue à faire de ce territoire la première prairie d’Europe.

Ce sont, ainsi, des messages et chiffres clés sur les différentes externalités positives de l’élevage herbager au plan économique, environnemental et territorial que les Départements sont venus porter dans le cadre du Sommet de l’Élevage au travers de leur stand unique, d’une animation Quizz qui s’y déroulera au cours des quatre journées de salon, mais aussi de plusieurs temps de rencontres. 

Parmi ceux-ci : un échange avec Marc Fesneau, ministre de l’agriculture, a eu lieu ce jour afin de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de l’élevage, activité économique essentielle pour les territoires ruraux.

Et c’est sur la durée que souhaite s’inscrire ce collectif inédit de collectivités départementales. Pour les présidents et présidentes de Départements qui le composent, l’ambition partagée est de créer un nouvel espace de réflexion, de partage de connaissances et de coopération contribuant à revaloriser l’ensemble des services rendus par l’élevage herbager aux territoires d’une part, et à accompagner concrètement les éleveurs dans les transitions nécessaires d’autre part. Ceci, parce que l’avenir de leurs territoires est intrinsèquement lié à celui du secteur de l’élevage herbager.

 

Récemment Publié

»

Cambes : Le Mouton Givré, l’incroyable dynamique du 1er sac isotherme 100 % naturel 

Belle histoire.  Avec ses élégants sacs isothermes fabriqués ...

»

Labastide-Marnhac : Succès pour le déjeuner des aînés

La convivialité était de mise.  Le Club de l’amitié de ...

»

Rugby à 7 : Sevens Of Lot a brillé au Spring Sevens Festival ! 

Belle édition 2024 pour les Lotois.  Lors du Spring Sevens ...

»

Shizendo Karaté : Owen et Natan sur le podium national

Médailles pour les jeunes champions.  Samedi 8 et dimanche 9 juin ...

»

Fin de saison pour Subquercy Hockey

L’équipe se tourne dès à présent sur le tournoi du ...

»

Rugby : Les M14 de Luzech sur le pont ce dimanche à Cahors 

Ils vont participer à la journée finale Groupama.  Ce dimanche ...

»

Castelnau-Montratier :  Le Lot vu autrement… par des peintres 

Vernissage ce 13 juin.  Scène très bucolique, samedi 8 juin, sur ...

»

Disparition inquiétante : Appel à témoins lancé pour retrouver deux mineurs en fugue 

Ils sont partis à pied de Béduer ce 11 juin 2024.  La gendarmerie ...

»

Suite à l’arrêt des « mots du soir », Johann Roques lance un site pour garder le contact 

https://www.johannroques.fr est en ligne.  « Les mots du ...

Menu Medialot