Nouvel article

577 Views

Sibelle n’est pas glottophobe 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

« J’aurai au moins appris un mot cette semaine… » soupire Sibelle, ma petite protégée féline. « Moi aussi », puis-je lui répondre. Il s’agit du terme « glottophobie ». Il a surgi hier sur les réseaux sociaux, quand Laetitia Avia, députée En Marche, a pressé le pas pour annoncer déposer sous peu une proposition de loi visant à réprimer les discriminations liées aux accents. Ce qui relève de la « glottophobie » mais n’est pas encore inscrit dans le code pénal. L’initiative survient après la moquerie évidemment malvenue voire grossière de Jean-Luc Mélenchon envers une journaliste à l’accent chantant du sud-ouest qui le questionnait sur ses indignations passées contre les politiques… qui s’en prennent aux juges. Si, dans le Lot, l’attitude du leader de la France a choqué, personne n’imaginait pas que cela méritait une réponse législative. « On n’a pas ces problèmes, nous, les chats. Nos miaulements diffèrent, mais pour des raisons qui ne tiennent pas à nos origines géographiques » note Sibelle. « Ils reflètent nos humeurs, c’est tout. »

Sur ce, ma tigresse tombe sur une autre saillie d’un parlementaire En Marche qui se demande, toujours sur les réseaux sociaux : « La chasse ne dure que 4 mois par an. Pourquoi ne pas interdire le VTT pendant la chasse ? ». Il s’agit du député Alain Perea qui réagissait au drame survenu en Savoie. « Il y a des jours, vaudrait mieux éteindre son smartphone » en conclut sagement Sibelle. Pas mieux.

On le rallume bien vite, cependant, pour saluer les pompiers et bénévoles lotois qui sont allés participer aux opérations de secours dans l’Aude. Avec Sibelle, on a regardé, dépités, les images de ces inondations apocalyptiques à la télé. Personnellement, cela m’a renvoyé plus de 20 ans en arrière, lors des crues de la Meuse, dans les Ardennes, en 93 et 95. Dans mon quartier à Mézières, il y avait quasi deux mètres d’eau dans les rues. J’avais emprunté une barque pour quitter mon immeuble. Je me souviens de cette réponse d’un riverain à un pompier qui proposait de l’évacuer. « Non, ça va. J’aimerais simplement pouvoir lire le journal. »  Internet n’avait pas encore envahi notre univers. 

Tandis que l’été indien reprend du service, et que mon rosier Léo-Ferré prépare une dernière floraison, voilà la fête foraine qui débute, à Cahors, en même temps que les congés scolaires. Avec les travaux déjà initiés en centre-ville, la circulation et le stationnement s’en ressentent. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux. Décidément nostalgique aujourd’hui, je repense aux tours de manèges de mon enfance, quand je tendais le bras, hissé sur un cheval, pour décrocher le pompon. Et donc un ticket gratuit. C’était hier, c’était il y a 40 ans. Mais un sourire d’enfant, c’est immortel. Rien que pour cela, j’accompagnerai peut-être Sibelle place de Gaulle. Elle a déjà hâte d’embarquer à bord du train fantôme. A défaut de TGV, dans le Lot, en matière ferroviaire, on s’offre les sensations fortes que l’on peut. 

article

Récemment Publié

»

Emmanuel Crenne répond à Brigitte Rivière

Le conseiller régional (ex RN) a réagi. La réaction d’Emmanuel ...

»

Cahors Rugby : Le match capital de la saison à Villefranche-de-Lauragais

Les Ciel et Blanc n’ont plus le choix… Les hommes de Christophe ...

»

Goujounac : Semaine de la presse pour les petits

Un journaliste a répondu à leurs questions. Jeudi 21 mars, Thibaut ...

»

Rugby : La B de Luzech joue la qualif’ ce samedi

Une place pour les 8èmes de finale du championnat d’Occitanie est ...

»

Cahors, capitale régionale du numérique 2019

La rencontre sur les usages au coeur de la transition numérique des ...

»

Brigitte Rivière tacle Emmanuel Crenne

La conseillère régionale fustige l’attitude de son collègue ...

»

Soirée mique à Laburgade

Elle aura lieu ce samedi. Il ne reste plus beaucoup de temps pour ...

»

Pradines Lot Basket : Les cadettes en route pour les phases finales

Les autres équipes sont également sur les parquets. Week-end ...

»

Cahors : Le goût des autres des Terminales ASSP du lycée Clément Marot

Les élèves ont conjugué travail scolaire et vivre ...

Menu Medialot