background img

Nouvel article

1285 Views

Sibelle, le sourire de Morgan Keane et la dernière fleur de notre rosier


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ Début de matinée agité au centre de secours de Cœur-de-Causse (alias Labastide-Murat, comme l’on disait il y a peu encore, et non pas « Labastide-Pradié », comme le soutient ironiquement ma protégée féline). Avec l’aide bienvenue d’une sage-femme qui venait de déposer son enfant à l’école, comme quoi il y a des coïncidences heureuses, une Lotoise a accouché plus vite que prévu alors qu’elle était en route vers la maternité de Cahors. Le bébé et sa mère se portent bien, ont indiqué les pompiers du Lot désormais sollicités régulièrement en ces circonstances particulières. Dans le cas présent, il y avait 70 km entre le domicile des parents et le centre hospitalier du chef-lieu. La maman est souriante et la petite fille semble « bien chanter », selon l’expression des pompiers qui ont pris une photo pour immortaliser l’événement. Ils ajoutent espérer que, « compte tenu des conditions particulières de sa venue au monde et de son lieu de naissance, la petite fille rejoindra dans quelques années les rangs des pompiers du Lot ». Ce conte de Noël avant l’heure ne nous laisse pas de marbre. Avec Sibelle, nous offrons (virtuellement) à la petite famille qui vient de s’agrandir la dernière fleur de notre rosier Laetitia-Casta, dont le bouton s’est ouvert lundi, lui aussi, laissant apparaître une tendre nuance de rose pâle. C’est sans doute la dernière de l’année, en cet automne qui eut jusqu’à ces jours-ci des allures d’été indien. 

Mardi._ On découvre que les conseillers départementaux ont voté la veille une motion pour dire leur courroux quant à la dégradation de la desserte du Lot par la ligne POLT. Ils déplorent que certains trains s’arrêtent à Brive, que l’État tende la main aux régions pour boucler le financement de la modernisation de la ligne. On lit encore dans ce texte voté à l’unanimité : « Il n’est pas acceptable qu’un territoire peuplé comme Saint-Etienne ou Grenoble soit abandonné par le Gouvernement. Afin de garantir une égalité de traitement entre tous les citoyens, les investissements réalisés sur la ligne ne doivent pas se concentrer sur les tronçons jugés « les plus rentables ». A cet égard, le Département (du Lot) se tient à la disposition de la SNCF et des différentes parties prenantes pour développer le fret, ce qui permettra indéniablement de « rentabiliser » l’entretien des voies » Sibelle, qui a de la mémoire, remarque que ce coup de gueule intervient moins d’un an après que le même conseil accepta le principe d’apporter sa quote-part au financement de la LGV Bordeaux-Toulouse en échange d’une desserte de qualité via Montauban et d’un maintien de la ligne POLT. Ce monde est cruel. 

Mercredi._ Comme des millions de nos concitoyens, avec ma tigresse domestique, voilà qu’on apprend au réveil qu’un missile a « atterri » en Pologne, non loin de la frontière. On saura plus tard que de fabrication russe, certes, il s’est agi plus vraisemblablement d’un dommage collatéral, et en l’espèce d’un projectile tiré par la défense ukrainienne alors qu’une pluie de missiles tombait sur le pays. Mais l’espace de quelques heures, le spectre de 1939 envahit les écrans et les esprits. Certains évoquent ce qui pourrait être le début, le déclencheur d’une troisième guerre mondiale. A Cahors, le président Rigal exprime sa solidarité. Il avait accueilli en début de semaine une délégation de la Voïvodie de Lubuskie, région de la Pologne occidentale. Un territoire avec lequel Le Lot entretient une coopération « en matière de sécurité civile, de gestion et prévention des incendies ou des secours, ou encore via les relations entre nos deux parcs classés dans le réseau mondial des Géoparcs de l’Unesco » explique-t-il. Mais il y a plus étonnant encore. Sibelle nous rappelle en effet le nom de la compagnie aérienne nationale de la Pologne. Elle s’appelle « LOT ». Pour « Polskie Linie Lotnicze ». 

Jeudi._ Au tribunal de Cahors, se déroule le procès des chasseurs mis en cause dans la mort de Morgan Keane. Le jeune homme a été tué il y a presque deux ans, le 2 décembre 2020, à Calvignac. Devant chez lui. Confondu avec un sanglier. Le délibéré sera rendu le 12 janvier. Une peine de prison ferme a été requise envers l’auteur du coup de feu et le directeur de la battue. Vous avez pu lire par ailleurs le compte-rendu de l’audience. Et nous ne tenons pas, avec ma protégée, rouvrir ici le débat sur la chasse, sur d’éventuelles réformes à apporter. Non. En revanche, nous disons notre stupeur, notre désarroi et notre compassion à ses proches à voir et revoir défiler, sur les écrans, toujours ce même portrait photo de Morgan, coiffé d’une casquette à l’envers, attablé devant une tasse de café, le sourire aux lèvres, l’œil pétillant. Il avait 25 ans. Il avait la vie devant lui. Il était la vie. A Morgan aussi, nous dédions la dernière fleur automnale de notre rosier. 

Vendredi._ Cette fois, on y est. La coupe du monde débute ce week-end. Le premier match à l’affiche, « Qatar-Equateur », interpelle les amateurs de Scrabble. D’autres, nombreux, voudraient surtout que l’événement soit l’occasion d’interpeller les dirigeants du pays organisateur à propos des droits de l’homme. Le président Emmanuel Macron, qu’on a connu mieux inspiré, répond maladroitement qu’ « il ne faut pas politiser le sport ». On lui rétorquera que le mieux est sans doute de laisser les sportifs en décider eux- mêmes. Librement. On pense aux champions olympiques le poing levé sur le podium à Mexico, aux audaces contestataires, en ce moment-même, des champions iraniens. Liste loin d’être exhaustive. Aux footballeurs de décider, donc. Et Sibelle me glisse par ailleurs qu’il serait bon, d’une façon ou d’une autre, que leur voix soit aussi prise en compte quand est attribuée à un pays l’organisation d’une compétition mondiale. Une fois qu’on est sur place, une fois que l’on frappe les trois coups, c’est presque déjà trop tard, non ? 

Photo DR

Récemment Publié

»

Cahors : La Halle en fête le 1er juin pour « Les Rencontres à Table » 

Echanges avec les éleveurs et les bouchers, dégustation, et concert ...

»

Cahors : Ciné-rencontre « Resilient Man » ce jeudi au Grand Palais 

Séance ce 23 mai, à 18 h 30, en présence du réalisateur.  Dans ...

»

Purple Campus Cahors : Matinée portes ouvertes ce samedi et Job Dating le 30 mai 

2 évènements pour le pôle formation de la rue ...

»

Figeac : Répétition publique en plein air de l’orchestre de chambre Camérata ce vendredi

Elle se déroulera ce 24 mai place de la Raison. La temps ...

»

Saint-Céré : Une cérémonie du 8 mai empreinte d’émotion

Retour sur cette journée mémorielle.  Afin de fêter le ...

»

Du Quercy Blanc aux JO de Paris : L’incroyable défi de Laurent Martina au départ du « Marathon Pour Tous »

Il va participer aux 10 km.  Laurent Martina, conseiller municipal ...

»

Journée « saucisse musicale » ce 25 mai à Loupiac

Pétanque, repas et concert sont au menu.  L’association Minja ...

»

Le Grand Cahors et la Ville de Cahors renforcent leur engagement pour la voirie

Le point sur les chantiers à venir.  Les deux collectivités ...

»

Cahors : Retour sur la journée 2024 Éducation au Développement Durable au lycée Clément Marot

Riche édition.  Le jeudi 16 mai 2024 a eu lieu la journée de ...

Menu Medialot