background img

Nouvel article

883 Views

Sibelle, le plein d’essence, des sens et le champion des pizzaiolos 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

On va faire avec, ou plutôt sans. Pas de sortie prévue ce week-end. L’essence devient rare, et comme elle était déjà chère, c’est dire que les quelques litres qui restent dans le réservoir de notre Peugeot seront consacrés à l’essentiel (sans jeu de mots). En l’occurrence, les trajets pour aller au boulot. Point. Et nous suivrons les consignes de la préfecture, qui met en garde contre « les phénomènes d’achats préventifs, préjudiciables au bon fonctionnement des stations services ». Même Sibelle est d’accord : « Les grèves n’arrangent rien, mais indéniablement la direction de Total avait mal anticipé les besoins logistiques inhérents à l’afflux provoqué dans son réseau de stations (conséquence d’une surprime de 20 centimes par litre) et puis les Français sont ainsi. Comme pour le sucre, le papier WC ou la moutarde. Il suffit de prononcer le mot PENURIE pour qu’ils se sentent obligés de faire le plein. Même s’ils n’ont pas fini le pot de moutarde entamé avant l’été ou s’ils ne roulent que de temps à autre pour aller faire des courses en ville… » 

En zone rurale, il faut néanmoins emmener les enfants à l’école (ou jusqu’à l’arrêt de bus), aller soi-même bosser à 10, 20 ou 30 km de son domicile (tout le monde n’a pas la chance de votre serviteur qui télé-travaille) ou pouvoir se rendre à la pharmacie. Le covoiturage est une belle idée mais ses promoteurs sont généralement des citadins. Dans la réalité, ce n’est pas si évident de trouver des voisins ou des collègues pour s’organiser. J’entends les réflexions en allant acheter mon pain, dans mon village, entre vallée du Lot et Bouriane.

« Je pourrais demander à X, un collègue qui habite à Catus et travaille comme moi à Cahors mais le soir, il attend son fils qui est en apprentissage. Cela me ferait deux heures à poireauter… Et Y, il pourrait me ramener, mais j’hésite. » Question : « Pourquoi, il a la main baladeuse ? » Réponse : « Non, mais il quitte plus tôt que moi. » Il y a toutefois des optimistes, ceux qui voient la bouteille à moitié pleine plutôt qu’à moitié vide. « Heureusement, pour l’instant, on n’a pas encore besoin de remettre le chauffage, c’est déjà ça de gagné. » Alors, je vous sers cette boutade aperçue ces jours-ci sur Internet : « L’an passé on pensait Covid, cette année, on pense qu’au plein. » 

Reste à trouver quand même une occupation ce samedi… On ne va pas rester avachis devant la télé surtout si le temps est clément. Ma protégée féline suggère de participer au « Jour de la Nuit » : une opération nationale de « sensibilisation à la pollution lumineuse et à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. C’est l’occasion d’observer le ciel et de redécouvrir notre rapport à la nuit grâce aux centaines d’extinctions de lumières et d’animations de sensibilisation qui ont lieu ce 15 octobre… » Avec ma tigresse nyctalope, nous quitterons la maison ce soir pour gagner la maquis qui a envahi le causse, sur les hauteurs du village. Histoire de « redécouvrir notre rapport à la nuit », une période d’ordinaire propice à la chasse pour Sibelle la féline. Mais cette fois, scrutant le ciel en essayant de nommer les étoiles, depuis une clairière, posés sur un vieux muret en pierre sèche, plus d’autre chasse que pacifique. Un bruit ? Un cri ? Alors nous chercherons quel oiseau ou quel insecte ou quel petit rongeur en est l’auteur… « Ce n’est que le vent qui a fait tomber une châtaigne » me soufflera peut-être ma belle, évidemment plus habituée que son maître à ces virées nocturnes. Et après minuit, repus, comme enivrés par toutes ces beautés de la nature, nous regagnerons la maison, nous nous glisserons sous la couette, ravis d’avoir fait le plein des sens. Et gratuitement. 

Pas question cependant de conclure notre rendez-vous sans souligner cet exploit : le Lotois Nicolas Geneste a été sacré « super champion du monde multi-catégories » lors de la « Pizza World Cup » qui s’est déroulée à Rome (évidemment) début octobre. Officiant d’ordinaire à Bretenoux (dans un chalet), habitué des concours, il a prouvé que le Quercy était bien le pays de toutes les saveurs et des citoyens du monde. Notre terroir est merveilleux, mais on gagne toujours à ne pas se barricader dans des certitudes ou derrière des frontières étanches. Nos vins, nos foies gras, nos truffes et notre safran voyagent, nos artisans et nos cuisiniers aussi. Quand on sait à quel point certains paysages lotois ont des airs de Toscane (ou inversement), normal que l’Italie gourmande ait des ambassadeurs dans le département, et que celui-ci en dépêche en retour aux quatre coins de la terre.

Que je vous dise, à propos. A la maison, c’est toujours le chahut quand vient le moment de commander des pizzas. Il y a celui-qui veut une « reine » sans champignon mais avec son œuf miroir, il y a celle qui hésite entre la « quatre-fromages » et la « margherita » pour finalement choisir une « savoyarde » et il y a Sibelle, imperturbable, qui se demande toujours quel plaisantin a inventé un jour la pizza « caleçon » ! Avant un de ces quatre d’aller déguster une pizza made in Bretenoux, toutes nos félicitations, Nicolas ! 

Récemment Publié

»

Stage à l’Académie de Billard de Cahors

Il a permis de découvrir de nouvelles techniques dans une ambiance ...

»

Souillac : Cauvaldor à la rencontre des habitants le 8 février 

La réunion publique se tiendra salle du Bellay, à 18 ...

»

Le plein d’activités à l’Etrier de Cahors Bégoux 

Le club tient la forme.  Le dimanche 29 janvier, s’est ...

»

Cahors Football Club : 2 matchs au menu ce samedi 4 février 

Coup d’envoi à 18 h à Pierre Ilbert.  Ce samedi 4 février, le ...

»

Les erreurs et errements de ChatGTP et de la SNCF, la géopolitique du Lot et l’adieu à Philippe Tesson 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Handball : Continuer de marquer les esprits

Les féminines sont sur le pont ce samedi à 19 h.  En ...

»

Assier : Appel à manifester « pour défendre l’école » ce samedi 

Une marche est prévue à 14 h ce 4 février.  Le Collectif SOS ...

»

Le Lot en Meule Bleue 2023 : Kyo, Sound of Legend, Camille Esteban… rejoignent Gims & Dadju, Amir et Kendji Girac

La programmation complète vient d’être dévoilée. La Pegatina, ...

»

Ecole des métiers du Lot : Les apprentis mécaniciens et carrossiers en lice avec leur 2CV rétrofit pour la « Battle » des CFA de France

Vidéo pour découvrir leur projet (et voter) dans ...

Menu Medialot