background img

Nouvel article

699 Views

Sibelle, la tempête, les voyages du PSG et l’adieu à la reine 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Ce devait être un signe, une sorte d’avertissement, un message des forces du ciel et de la nature : cette semaine ne serait pas comme les autres. Donc, lundi soir, voilà que les éclairs se sont multipliés comme autant de flashes, accompagnés de coups de tonnerre assourdissants et surtout de rafales de vent. Pendant que ma protégée féline est allée se terrer dans une chambre du bas, comme prostrée, j’ai observé depuis la fenêtre de la salle à manger la vallée du Lot balayée par les vents, les arbres se plier comme des gymnastes torturés, et puisque l’électricité avait des ratés, je surveillais aussi le bas du village par intermittence, quand un éclair en forme de flèche soudain illuminait la route, le château d’en face et les vignes qui bordent la rivière. Puis je courais vers la fenêtre de la cuisine et là, c’était la toile qui d’ordinaire nous protège du soleil qui se gonflait comme une grand-voile, comme le spi d’un catamaran en route pour je ne sais quelle traversée océanique. Mais elle a tenu bon. Ce ne fut pas le cas de notre jardinière en métal pourtant bien lourde, déjà quand elle est vide, et pesant des kilos quand elle est pleine de terreau et de cailloux tapissant le fond. Elle a glissé depuis le muret du bolet et s’est écrasée au milieu de la ruelle. Alors j’ai enfilé un ciré (qui dormait dans la penderie depuis au moins une décennie), je me suis aventuré dans la nuit rugissante et en bon citoyen j’ai nettoyé les dégâts.

Plus tard, le calme revenu, avec Sibelle enfin rassurée, nous avons appris qu’il y avait eu des dégâts plus spectaculaires ailleurs, y compris en pleine ville. On a dénombré ainsi 300 appels aux pompiers, plusieurs routes coupées, et quand on sait que le plafond d’une classe s’est effondré, à Cahors, on se dit qu’au final, le bilan aurait pu être bien plus dramatique. Reste que ce n’était qu’un début.

Une autre tempête nous a secoués tout aussitôt. Mais d’ordre médiatique cette fois. Quand l’entraîneur du PSG Christophe Galtier (rien à voir avec « notre » Fabien Galthié, on vous rassure) et son attaquant vedette Kylian Mbappé ont pris à la rigolade une question d’un confrère liée aux déplacements de l’équipe… L’affaire ayant débuté par un tweet offusqué d’un dirigeant de la SNCF (où les ratés sont rares, comme chacun sait). Passons sur le fait qu’effectivement, ils ont pu être surpris par le sujet (pourquoi l’avion plutôt que le train ou le car), la veille d’un match de coupe d’Europe. Passons sur les jérémiades du jeune prodige qui aime à dire d’ordinaire qu’il choisit certains de ses sponsors sur des critères éthiques. Passons sur les atteintes bien plus graves au climat (et aux droits humains) qui nous attendent avec la coupe du monde organisée au Qatar. Passons sur le manque d’anticipation du service communication du Paris SG qui aurait pu préparer quelques notes à destination du coach et du joueur.

« En revanche, difficile de passer sur le sens aigu de l’à-propos de tes collègues de BFM » conclut Sibelle. « En réaction journalistique à la boutade évidemment peu pertinente de Monsieur Galtier, interviewer le président de la fédération française de char à voile, là, il fallait le faire… » Pas faux. Cela dit, on sait désormais que si les conditions sont favorables, on peut rallier Nantes depuis Paris en une dizaine d’heures… Bref.

Et puis. Et puis jeudi soir, plus question de tempête. Ce fut un tsunami. Au moins. Un typhon. Qui a secoué toute la planète. Et pourtant, évidemment, plus les années passaient, plus on se doutait, et pas seulement dans les salles de rédaction, qu’un jour ou l’autre, un communiqué du palais de Buckingham annoncerait la mort d’Elizabeth II. Et cela s’est donc produit jeudi, à l’âge de 96 ans, dont 70 ans de règne. Avec ma tigresse domestique, nous avons évidemment une pensée compatissante envers nos amis britanniques (qu’ils aient ou non depuis le Brexit choisi la voie de la naturalisation) établis dans le Lot. Cependant, tandis qu’en fiers républicains, nous sommes des millions à rester scotchés devant nos télés, stupéfaits et stupéfiés par le cérémonial prévu de longue date, par l’élégance si particulière et le flegme si légendaire, y compris dans ces circonstances, de nos voisins insulaires, voilà que Sibelle repère un message posté sur Internet. La décence nous interdit d’en révéler l’auteur. Sans doute un mauvais sujet, c’est le cas de le dire, sans doute quelqu’un qui ne cultivera pas la nostalgie des robes, manteaux et chapeaux aux couleurs si particulières qu’affectionnait la souveraine, quelqu’un qui n’est pas abonné aux gazettes spécialisées dans l’actualité des têtes couronnées… Alors que ma protégée s’inquiétait – « Et qui va maintenant s’occuper des corgis ? » -, cet internaute a tweeté : « C’est le moment d’aller conquérir Jersey et Guernesey, ils regardent pas, là… » 

Plus sérieusement, en tout cas plus pragmatiques, d’autres observateurs relèvent que le record du plus long règne reste français avec Louis XIV (roi de France de 1643 à 1715). Ah, cet esprit cocardier ! Pas sûr toutefois que le Roi Soleil fut autant pleuré par son peuple (en dehors des manifestations officielles), et pas sûr qu’il était autant préoccupé par le quotidien de ses sujets, soit 20 millions de Français (allusion au célèbre ouvrage de l’historien Pierre Goubert qui sut élargir le regard sur ce règne au-delà des seuls miroirs de Versailles), que ne le fut Elizabeth II par celui des siens, en dépit de ses pouvoir plus symboliques… Alors reprenons la une du Sun : « We loved you, Ma’am ». 

Récemment Publié

»

Département du Lot : Un bouclier social pour les familles et la ligne POLT au programme

Séance de l’assemblée départementale ce 3 octobre.  Ce 3 ...

»

Coupe du monde de football 2022 : La mairie de Cahors s’associe à de nombreuses autres villes de France 

Pas d’écran géant, ni de fan zones au programme.  La Ville de ...

»

Gourdon : Réunion publique sur l’aménagement d’un carrefour giratoire (RD 673/RD 12)

Elle aura lieu le 11 octobre, à 19 h 30, salle des ...

»

Dégustation croisée : Un éventail de couleurs, de saveurs et de voix au Château de Mercuès

Soirée le 28 octobre, à 19 h 30, en partenariat avec le festival de ...

»

Cahors : Le point sur les services de pneumologie et d’oncologie de l’hôpital

Précisions avec le Dr Thierry Debreux.  Il y avait eu une fake news ...

»

Cahors : Fil d’Ohm devient une coopérative et lance son 1er parc photovoltaïque à Cieurac

L’initiative est soutenue par la FDEL – Territoire ...

»

Cahors : « La Little Jam » s’installe ce jeudi 6 octobre au V & B 

Start à 19 h. 7ème édition de «La Little Jam », désormais ...

»

Espère : « Générations et Aides », service d’aide à la personne, vient de se lancer 

L’entreprise rayonne sur plus de 60 communes.  « Générations ...

»

Figeac : Une journée dédiée aux Troubles du Neuro-Développement 

Plus de 70 professionnels de l’enfance étaient présents.  Ce ...

Menu Medialot