background img

Nouvel article

1327 Views

Sibelle expédie les affaires courantes, entre le TGV Moscou-Paris et notre vieux Paris-Cahors 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ Chose promise, chose due. Comme l’avaient annoncé les prévisionnistes, une vague de froid est arrivée sur la France. Et notre cher département n’est pas épargné. Cet air glacial a été véhiculé par un courant européen « est-ouest » que les spécialistes connaissent de longue date et ont surnommé le Moscou – Paris (sic). « Ce train-là paraît plus ponctuel que nos Paris-Cahors de la ligne POLT », persifle aussitôt ma protégée. Durant quelques jours, il aura donc gelé, et des flocons de neige sont même tombés sur les causses comme sur la vallée. Comme dit l’autre, ça a piqué un peu, mais sans commune mesure avec certains hivers passés. Au fond, s’il n’y avait le prix de l’énergie (gaz, fioul, électricité et j’en passe) qui nous oblige à surveiller de près nos thermostats, on aurait presque applaudi. Après tout, qu’il fasse froid en hiver est d’une logique assez banale. Sauf que sur certains plateaux télé et surtout sur les réseaux sociaux, on découvre avec effroi (sans jeu de mots) que d’aucuns en profitent pour remettre en cause la réalité du réchauffement climatique. Ils confondent climat et météo, ce qui est quand même navrant. Originaire des Ardennes, des hivers carabinés, j’en ai affronté quelques-uns. Cela ne m’empêche pas d’être inquiet pour la planète. Ca n’a rien à voir avec ce qui précède, encore que : vous aussi, vous avez chez vous des punaises (des « grosses », pas les petites qui squattent les literies) qui rentrent dans la journée tenter de se réchauffer ? Elles sont heureusement moins nombreuses que cet été, mais ça ne fait pas rire Sibelle qui est ainsi perturbée dans ses longues siestes sur le canapé. Le vol maladroit des insectes a le don de l’exaspérer. 

Mardi._ Gabriel Attal est nommé Premier ministre. Il succède à Elisabeth Borne. Pour le reste du gouvernement, il faudra encore attendre un peu. Les titulaires en attente d’être confirmés – ou pas – expédient les affaires courantes. J’aime cette expression. Je me souviens d’un reportage en Belgique où il faut parfois attendre des mois pour qu’un accord soit trouvé et qu’un nouveau gouvernement soit investi. C’était il y a une petite quinzaine d’année. En 2010- 2011, le gouvernement d’intérim avait expédié les affaires courantes durant… 589 jours ! Dans la charmante station frontalière de Bouillon (sur laquelle veille le château du célèbre Godefroy), les commerçants et les clients que j’avais interrogés s’étaient amusés de mon étonnement. « Cela ne vas pas nous dispenser de payer nos impôts et de devoir nous arrêter aux feux rouges » avait noté, fataliste, le patron d’une brasserie, ajoutant que beaucoup de dossiers étaient de toute façon traités par les gouvernements provinciaux. Sur ce, comprenant l’inutilité de prolonger la conversation sur ce sujet, j’avais enchaîné en parlant football. Qui n’a pas assisté à un match dominical de championnat régional en Wallonie ne peut comprendre le charme d’une bière trappiste quand les supporters rassemblés à la buvette débattent gravement : y avait-il ou pas hors-jeu sur le premier but des visiteurs ? Il y a des affaires plus courantes que d’autres ! 

Mercredi._ Les soldes d’hiver. Je ne suis pas docteur en économie, je comprends cependant le principe et en même temps, je constate que chaque année, on lit et on entend les mêmes commentaires. J’imagine certes que pour nombre de commerçants, surtout en période d’après Covid et d’inflation qui perce chaque jour un peu plus le porte-monnaie des clients, il s’agit-là d’une période cruciale. Mais un billet de 20 euros reste un billet de 20 euros. S’il est dépensé le 9 janvier, il ne l’est pas le 10. S’il est dépensé sur Internet, il ne l’est pas pas dans un vrai magasin. Et s’il est dépensé dans une zone d’activités en périphérie, il ne l’est pas en centre-ville. Les soldes permettent de bénéficier de belles réductions, mais ils ne peuvent compenser le poids des loyers, des pleins d’essence, des factures de gaz. Et on en passe. 

Jeudi._ Ma tigresse domestique est furibarde. La première partie du gouvernement « resserré » de Gabriel Attal est enfin annoncée et aucun Lotois ne figure dans cet aréopage qui penche à droite. Un temps annoncé à Matignon, Julien Denormandie, natif de Cahors (sa mère a des racines dans le Quercy mais le ministre de l’Agriculture de 2020 à 2022 n’a jamais réellement vécu dans le Lot) semble préférer rester dans le privé. On le dit pourtant proche du chef de l’État. En visite dans le Lot, Julien Denormandie (mais né à Cahors, donc, comme son patronyme ne l’indique pas) avait à l’été 2020 usé de cette formule : « Cadurcien du premier jour, Cadurcien toujours. Je viens de l’inventer ! »
Sur ce, l’événement restera la nomination de Rachida Dati à la Culture. Cette fidèle de Nicolas Sarkozy est aussitôt exclue des Républicains. D’aucuns voient dans ce transfert qui évoque le mercato d’hiver en Ligue 1 un coup de billard à plusieurs bandes : il s’agirait de préparer une alliance pour reprendre la mairie de Paris. « Mais la question n’est pas là » s’énerve Sibelle, déjà agacée qu’aucun ministère dédié à la cause animale ne soit envisagé. « Madame Dati sera peut-être une bonne ministre, mais quand on sait ce qu’elle déclarait il y a peu encore sur le macronisme, parlant d’un parti de traîtres et d’amateurs, on se dit que c’est une nouvelle fois un cadeau que l’on fait aux populistes, aux électeurs désespérés par les jeux d’une certaine élite politique, un pas de plus vers le pire… », explique encore ma protégée. Et je crains qu’elle n’ait pas tort. 

Vendredi._ On apprend que la gratuité des transports sur le réseau Evidence du Grand Cahors est un succès. La ligne 2 reliant Pradines à la gare SNCF doit d’ailleurs être renforcée. On y a comptabilisé en 2023 quelque 236 000 voyageurs. Il s’agit de scolaires et d’étudiants (41%) mais aussi d’usagers empruntant le bus pour faire leurs courses (19%), aller au travail (15%) ou encore consulter un médecin, se promener, aller au cinoche ou rendre visite à des proches en ville (25%). Et il y a encore ce constat : les bus arrivent à l’heure, y compris à la gare. « Ce qui montre qu’un service gratuit peut aussi offrir le luxe d’être en avance puisque sur la ligne POLT, qui nous coûte pourtant un bras, les trains sont souvent en retard… » conclut Sibelle. Elle a l’art de tuer le game, comme disent les djeunes. 

Visuel DR

 

Récemment Publié

»

Saint-Perdoux à hauteur des capitales européennes !

Calle Mambo sera au rendez-vous le 15 juin pour « Tout n’est ...

»

Les élus de Cauvaldor lancent une nouvelle stratégie économique avec le Design Sprint 

Les prochaines étapes et résultats de cette démarche ...

»

Ma rivière : Table ronde à Saint-Céré ce 24 mai

Elle se déroulera à 19 h, à la Maison des Associations.  Dans ...

»

Cahors : La Table de la Maison Marlas ouvre ce vendredi 24 mai 2024 

Nouvelle saison gourmande à Cabessut.  15ème saison pour la Table ...

»

Tour-de-Faure : Inauguration ce vendredi de la dernière borne sur la Route sans Frontière n°1

Rendez-vous ce 24 mai 2024, à 15 h 30, place Henri Redon. Ils ...

»

Luzech : La base nautique de Caïx prête pour la saison ! 

Activités pour petits et grands, restaurant à la cuisine ...

»

Gramat : La Maîtrise de Toulouse en concert ce dimanche au Grand Couvent 

Il se déroulera en la Chapelle à 16 h.  Lauréate du Prix ...

»

Le pastoralisme dans tous ses états à Lugagnac !

Succès pour la fête du pâturage 2024.  Le soleil et le public ...

»

Foire forestière du Lot : En route vers la 2ème édition !

Elle est programmée le samedi 28 septembre 2024. Après une 1ère ...

Menu Medialot