background img

Nouvel article

837 Views

Sibelle et le viaduc


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats.

Un pique-nique par ici, une descente en canoë par là, quelques petites randos, deux ou trois baignades, des parties de Scrabble… Et puis voilà : on tire déjà le rideau. Les vacances 2020, millésime qui restera évidemment dans les annales pour des raisons que chacun comprend, sont désormais à ranger au rayon des souvenirs.

Les footballeurs, eux, ont déjà repris le chemin des stades, la France ayant stoppé ses championnats dès le mois de mars (au contraire de la plupart des autres grands pays d’Europe). Mais l’événement de la semaine en matière de ballon rond est ailleurs. Faute de saluer le sacre du Paris SG en Ligue des Champions, la une des journaux annonce l’impensable. Messi quitte Barcelone. Mais non ? Mais si ! Pardon, mais Sibelle m’en aurait voulu de ne pas sacrifier à ce laborieux jeu de mots. Le génie du foot portait le maillot catalan depuis 20 ans. Il y était arrivé gamin, puisqu’il a aujourd’hui 33 ans. Quand on s’appelle Messi, c’est symbolique, évidemment, que de vouloir à ce moment de sa vie tourner une page. Pour ceux que le sport indiffère, expliquons pourquoi cette information est une révolution. Messi restera quoi qu’il advienne comme une légende, au même titre que Pelé ou Maradona. Il fait partie de ces rares joueurs de foot à tutoyer la poésie, ne serait-ce que quelques minutes par match. Un geste, une frappe, un éclair : il possède une vision du jeu exceptionnelle et la faculté d’hypnotiser ses adversaires et de méduser tout un stade en faisant ce qu’il veut du ballon. Comme un musicien fait des miracles avec son violon ou son piano, un peintre avec son pinceau, un poète avec ses mots.

« Au moins, cette nouvelle nous aura-t-elle quelque peu éloigné d’une actualité qui n’en finit pas de se concentrer sur le (ou la) Covid et ses conséquences » soupire ma protégée féline. Qui, en l’occurrence, souhaiterait ne pas avoir à suivre le précepte énoncé par la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga : « La crise oblige à reprendre avec courage le chemin de l’essentiel… »

Une formule gaullienne ou churchillienne, c’est selon, que les automobilistes pourront méditer très vite : il est annoncé en effet que dès ce lundi 31 août et ce, jusqu’au 30 octobre, soit pendant deux mois, des travaux d’étanchéité sur le viaduc de Roquebillière vont perturber notablement la circulation sur la rocade de Cahors.

« Des bouchons sont à prévoir. Des bouchons ! C’était donc ça, la solution », note Sibelle. Et ma tigresse d’enchaîner, alors que sur le moment, je reste dubitatif. « Quoi de mieux que des bouchons pour oublier, l’espace de quelques (longues) minutes ce satané virus ? Quoi de mieux que de maugréer, au volant, coincé dans son auto, quoi de mieux que de klaxonner, que de fulminer, que d’imaginer on ne sait quelle manœuvre ou quel raccourci pour enfin être tout heureux, une fois parvenu à destination, de sortir de sa voiture et d’enfiler un masque devenu soudainement, par la grâce de travaux sur la RD 820, synonyme de retour à la normale ? »

article

Avec prudence, car les chats sont susceptibles, j’ai rétorqué à Sibelle que je doutais de la pertinence de son raisonnement, soulignant que l’on préfère, à Cahors, associer le mot « bouchon » à celui de « malbec » plutôt que de considérer son acception routière. Cela étant, a-t-elle complètement tort ? Ce sont ces petits gestes, habitudes et tracas du quotidien qui sans doute permettent de penser à autre chose, et de se dire que la vie continue. Ces grandes et nobles considérations énoncées, retournons avec Sibelle non pas cultiver notre jardin, tant pis pour Voltaire, mais visionner quelques vidéos sur YouTube. Des buts magnifiques de Messi ou des kangourous dans la campagne lotoise. Si, il y en a. Le réchauffement climatique n’a pas fini de nous surprendre.

Récemment Publié

»

Mercuès-Espère : Un sanglier sème la panique sur la D811

La police est intervenue. Ce samedi 16 janvier, aux alentours de ...

»

Le Lot à la télé, c’est ce samedi soir sur France 5

Coup de projecteur dans « Echappées Belles » à 20 h 50. Ce ...

»

Château de Mercuès – Château de Haute-Serre : Le festival Toques N’Truffes à emporter !

L’édition 2021 passe en Click & Collect. Contraints par ...

»

Lot – Coronavirus : Les centres de vaccination se déploient

La campagne de vaccination s’accélère.  La campagne de ...

»

Grand Cahors : Fermetures anticipées d’équipements liées au couvre-feu

Divonéo, médiathèque, centres sociaux… sont notamment ...

»

Sibelle court après le « temps long »

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de ce 15 janvier

L’ARS fait le point. Dans son bulletin récapitulatif n°135, ...

»

Saint-Céré : Des nouvelles du Théâtre de l’Usine

Le point sur les spectacles. L’équipe de ScènOgraph communique ...

»

Figeac : Signature de convention entre les pompiers du Lot et Chassint Peinture

Elle concerne Elodie Rossetto, sapeur-pompier volontaire. Les ...