background img

Nouvel article

1337 Views

Santé, sécurité et soutien aux entreprises : La Région Occitanie annonce la couleur


Vincent Labarthe, Marie Piqué, et Geneviève Lasfargues ont fait le point sur les mesures.

Ce 29 juillet, Vincent Labarthe, et Marie Piqué, vice-présidents de la Région Occitanie, et Geneviève Lasfargues, conseillère régionales, ont fait le point sur les mesures adoptées par la Région notamment lors de l’assemblée plénière du 16 juillet sur les thèmes de la santé, de la sécurité et du soutien aux entreprises.

> Création d’un Groupement d’Intérêt Public, bras armé d’un service public régional pour la santé du quart d’heure

Avec un nombre de médecins généralistes par habitant en diminution depuis près de 10 ans, et surtout de fortes inégalités territoriales dans l’offre de soins, certaines zones rurales d’Occitanie, tout comme certaines zones urbaines ou péri-urbaines, souffrent ou sont menacées de désertification médicale. La Région se mobilise pour accompagner le développement de maisons et centres de santé pluriprofessionnels.  Depuis 2016, cela représente 83 projets répartis sur toute l’Occitanie pour un montant total de subventions attribué de 9,7 millions d’euros. Parmi, 166 projets immobiliers soutenus, 159 concernent des créations de structures et 7 des extensions. 130 de ces structures sont aujourd’hui en activité. Durant le mandat 2021-2028, ce sont 150 constructions ou extensions de structures qui seront réalisées.

La Région souhaite parallèlement agir directement sur la désertification médicale à travers une démarche partenariale inédite comprenant le recrutement de 200 médecins et infirmiers salariés dans les déserts médicaux. Pour cela, elle travaille d’ores et déjà à la création d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP). L’objectif est d’impulser un service public régional de santé de proximité, là où c’est nécessaire, là où le secteur libéral est insuffisamment implanté, en complémentarité et non bien sûr pour le remplacer. Un appel à manifestation d’intérêt courant sera lancé en septembre, auprès des collectivités ciblées par la démarche dans l’objectif d’identifier quelle collectivité serait prête à accueillir sur son territoire un centre de santé géré par le GIP et donc avec des médecins / infirmiers rémunérés par cette structure, et qui serait prête à s’engager financièrement.

> Sécurité

Depuis 2016, la protection des personnes vis-à-vis des violences est au cœur des préoccupations de l’Exécutif régional. Côté lycée, ce sont 24 millions d’euros qui ont été affectés aux opérations de sécurisation, permettant d’obtenir, à la fin de l’année 2020 :

– un taux de 89% de lycées équipés de clôtures périphériques,

– 80% de lycées équipés d’un système de vidéoprotection des accès principaux et de services.

La Région porte pour ambition de pousser ces taux d’équipements à 100% dans l’ensemble des lycées et établissements d’enseignement d’ici 2023, en mobilisant un budget de 30 millions.

En matière de transports ferroviaires, fin 2020, 77% des places offertes se trouveront dans des rames équipées de systèmes de vidéoprotection. Ce taux était de 42% en 2016.  L’équipement des lignes régulières de cars liO a démarré et sera déployé sous 36 mois, pour couvrir 100% des lignes régulières d’ici 2023.  En parallèle l’encadrement humain dans les lycées et les transports, qui est également une responsabilité de l’Etat, doit être appuyé et renforcé. C’est pourquoi notamment la Région, dans sa convention avec la SNCF, se bat pour le maintien de présences humaines dans les gares et dans les trains, participe au financement des missions de sûreté et de médiation à bord des trains liO, aux missions de sûreté dans les gares d’Occitanie.

Cette politique volontariste crée des résultats : les atteintes aux personnes dans les transports baissent de 27% entre 2019 et 2020, et la fraude a été divisée par deux en 2020.

> Un engagement permanent dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Depuis 2017, la Région Occitanie a soutenu plus de 102 actions portées par des associations mobilisées pour agir contre les violences faites aux femmes. Elle œuvre au quotidien avec les associations de lutte, et de soutien aux victimes en accompagnant des actions favorisant l’accueil et l’accompagnement de victimes de violences ou de personnes violentes, la diffusion des bonnes pratiques en matière de prévention des violences et de harcèlement, etc.  Des disparités importantes tant en matière de couverture territoriale que de modalités d’intervention existent cependant encore à l’heure actuelle.  La présidente de Région va structurer avec les associations compétentes, les Conseils départementaux et les services de l’Etat, un grand plan d’investissement dans les infrastructures de prise en charge et d’éloignement des conjoints violents.

> De nouvelles mesures pour compléter l’accompagnement des entreprises et lutter contre les faillites

– Opérationnel à la rentrée 2021, le fonds anti-faillite doté de 100 millions d’euros va être déployé pour prendre notamment le relais des Prêts Garanti par l’Etat. Il aura un effet levier de 500 millions d’euros et pourra bénéficier à près de 2 000 entreprises régionales.

– La Région Occitanie a décidé d’aller plus loin en abondant financièrement deux dispositifs régionaux clefs pour protéger l’emploi :

– le dispositif « Entreprise en Difficulté » : ce dispositif régional permet à des PME ayant un fort impact sur le tissu économique local et confrontées à des difficultés économiques mettant en jeu leur survie de rétablir au plus vite leur situation. La Région réhausse à  hauteur de 10M€ l’enveloppe consacrée à ce dispositif. Ce fonds est un complément indispensable du Fonds souverain régional de 150 millions d’euros destiné à accélérer les relocalisations et le développement de nouvelles filières industrielles telles que l’hydrogène, l’éolien flottant, les mobilités décarbonées et durables ou le bâtiment durable sur le territoire.

– le dispositif « Contrat Crise de Trésorerie Covid » : adopté en avril 2020, ce dispositif s’adresse aux entreprises à partir de 10 salariés et aux ETI qui connaissent une situation dégradée suite au Covid19 et qui malgré les outils publics ne parviennent pas à se financer auprès des institutions bancaires ou insuffisamment. La Région réhausse l’enveloppe de ce dispositif à hauteur de 5 millions d’euros avec pour objectif d’aider une centaine d’entreprises régionales.

Récemment Publié

»

Limogne : Un spectacle sous le signe de la danse à La Halle ce 3 octobre

Le spectacle donné par Aurore Musicale Ballet aura lieu à 17 ...

»

Cahors Lot XIII : Une défaite logique riche d’enseignements

Retour sur le match amical face à Tonneins.  Qui peut le plus ...

»

Belle dynamique pour le Judo Club Lacapelle-Cahors 

50 licenciés sont déjà sur les tatamis.  Les cours ont repris ...

»

Cahors : La ville se met au rose

La rue Joffre sera sous une pluie de parapluies roses, la ...

»

Rugby : Luzech remporte le derby face à Gramat

Les Rouge et Blanc ont empoché le bonus offensif.  Le derby est ...

»

Rugby : Le COC s’incline à domicile

Les Castelnaudais ont perdu face à une belle équipe de Sidobre ...

»

Cahors : Cinédélices, le plaisir sur grand écran du 30 septembre au 6 octobre

Le festival fête son 10ème anniversaire ! 24 films, 14 ...

»

Rugby : Le GSF perd à Riom 

Les deux équipes se sont inclinées ce dimanche.  A 20 minutes de ...

»

Les conférences scientifiques reprennent du service à Cahors

La 1ère aura lieu ce 28 septembre.  C’est avec beaucoup ...