Nouvel article

296 Views

Saint-Laurent-les-Tours : L’Atelier-musée Jean-Lurçat s’exporte à Aubusson


Le Département du Lot a prêté un canevas de grande valeur à la Cité internationale de la tapisserie.

Pour l’exposition « Premières de cordées, broderies d’artistes, aux sources de la Rénovation de la tapisserie », présentée du 17 juin au 23 septembre à la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson, le Département du Lot a prêté un canevas de grande valeur : celui de la tapisserie « Les Hommes bleus » appartenant à l’atelier-musée Jean-Lurçat à Saint-Laurent-les-Tours. Une preuve supplémentaire de la qualité de cette collection.

300x38

Cette œuvre rare a été acquise en 2000 ; elle provient de la collection d’Han Coray, personnalité forte du Zurich artistique des années 20. Tout d’abord enseignant, il fait intervenir des artistes contemporains dans les classes et ouvre ensuite des galeries qui deviendront de véritables pôles artistiques et lieux de rencontre pour les artistes. Collectionneur d’art africain, il présente pour la première fois en Suisse en 1917 une exposition Dada. C’est à cette période qu’il rencontre Jean Lurçat, alors jeune peintre. Il lui commande en 1919 « Les Hommes bleus » pour son mariage avec Dorie Stoop, fille d’un magnat du pétrole. De 3 m x 3 m, probablement exécutée entre 1919 et 1924, elle est dédicacée dans la partie supérieure « Handor » pour Han et Dorie et elle représente trois jeunes hommes au retour de la chasse se détachant sur un fond bleu dégradé. La composition frontale et statique qui rappelle la fresque, le dessin des visages, la richesse des costumes sont très proches des portraits orientaux réalisés par l’artiste et dont certains sont exposés à l’Atelier-musée à Saint-Laurent-les-Tours.

L’exposition d’Aubusson, consacrée aux tapisseries brodées d’artistes entre 1880 et 1950, explore les origines de la rénovation de la tapisserie au XXème siècle et met en avant les femmes restées dans l’ombre des artistes dont elles ont brodé les œuvres.  « Les Hommes bleus » ont ainsi été tissés au petit point par Marthe Hennebert, première épouse de Jean Lurçat.

article

Récemment Publié

»

Maxouwood, le cinéma et l’espace à l’honneur les 10, 11 et 12 août

Le festival met le cap sur les étoiles. C’est chez Jacqueline et ...

»

Cahors : Le joli geste des PFG Services Funéraires pour l’Association des Soins Palliatifs du Lot

Un chèque a été remis à l’ASP. Le 11 juillet, à ...

»

Jean-Claude Requier s’inquiète de la dégradation du transport aérien d’aménagement du territoire

Le sénateur du Lot a interrogé la ministre sur le sujet. Le 10 ...

»

Cahors : Les Peintres d’Olt exposent en la chapelle du foyer Lamourous

A voir jusqu’au 23 juillet. Les Peintres d’Olt, Pierre ...

»

Léobard : Intervention du GRIMP pour évacuer un blessé grave

Un quinquagénaire a fait une chute d’environ 2,5 mètres entre ...

»

Labastide-Murat : Riches échanges autour de « Parents malgré tout »

Le ciné-débat était organisé par la Maison Départementale des ...

»

Cahors Blues Festival : C’était chaud pour l’ouverture !

L’édition 2018 est dédiée à Leo « Bud » Welch. Une chaleur ...

»

Cahors : Menu Thaï à 4 mains à « L’île »

On pourra le déguster le vendredi 20 juillet, à partir de 19 h. Le ...

»

Pescadoires en fête les 20, 21 et 22 juillet

Le comité des fêtes a concocté un joli programme. Les amis de ...

Menu Medialot