Nouvel article

998 Views

Saint-Laurent-les-Tours : L’Atelier-musée Jean-Lurçat s’exporte à Aubusson


Le Département du Lot a prêté un canevas de grande valeur à la Cité internationale de la tapisserie.

Pour l’exposition « Premières de cordées, broderies d’artistes, aux sources de la Rénovation de la tapisserie », présentée du 17 juin au 23 septembre à la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson, le Département du Lot a prêté un canevas de grande valeur : celui de la tapisserie « Les Hommes bleus » appartenant à l’atelier-musée Jean-Lurçat à Saint-Laurent-les-Tours. Une preuve supplémentaire de la qualité de cette collection.

300x38

Cette œuvre rare a été acquise en 2000 ; elle provient de la collection d’Han Coray, personnalité forte du Zurich artistique des années 20. Tout d’abord enseignant, il fait intervenir des artistes contemporains dans les classes et ouvre ensuite des galeries qui deviendront de véritables pôles artistiques et lieux de rencontre pour les artistes. Collectionneur d’art africain, il présente pour la première fois en Suisse en 1917 une exposition Dada. C’est à cette période qu’il rencontre Jean Lurçat, alors jeune peintre. Il lui commande en 1919 « Les Hommes bleus » pour son mariage avec Dorie Stoop, fille d’un magnat du pétrole. De 3 m x 3 m, probablement exécutée entre 1919 et 1924, elle est dédicacée dans la partie supérieure « Handor » pour Han et Dorie et elle représente trois jeunes hommes au retour de la chasse se détachant sur un fond bleu dégradé. La composition frontale et statique qui rappelle la fresque, le dessin des visages, la richesse des costumes sont très proches des portraits orientaux réalisés par l’artiste et dont certains sont exposés à l’Atelier-musée à Saint-Laurent-les-Tours.

L’exposition d’Aubusson, consacrée aux tapisseries brodées d’artistes entre 1880 et 1950, explore les origines de la rénovation de la tapisserie au XXème siècle et met en avant les femmes restées dans l’ombre des artistes dont elles ont brodé les œuvres.  « Les Hommes bleus » ont ainsi été tissés au petit point par Marthe Hennebert, première épouse de Jean Lurçat.

article

Récemment Publié

»

Les vignerons de Cahors présents à Amboise & Côt 

Le grand colloque se déroulera les 27, 28, et 29 juin. « Amboise ...

»

Saint-Géry : 25 bougies pour Mémorail

Programme d’enfer les 29 et 30 juin. Cette  année 2019, marque ...

»

Labastide-Murat : 4 randonnées solidaires pour les 60 ans de la Ligue contre le cancer 46

Elles se dérouleront le dimanche 30 juin. Le Comité du Lot de la ...

»

Labastide-Marnhac : Programme d’enfer pour la fête du Cluzel

L’édition 2019 se déroulera les 28, 29, et 30 juin. Depuis 42 ...

»

Cahors/Saint-Cirq-Lapopie Vallée du Lot : Des services à la carte pour l’été avec l’Office de tourisme

La structure est à l’écoute de la « clientèle ». L’Office ...

»

Vent d’été au Centre Social et Culturel de Pradines

Belle programmation pour petits et grands. Le programme des ...

»

Cézac-Castelnau-Montratier-Sainte-Alauzie : Trois moulins à l’honneur 

Rendez-vous ce dimanche 23 juin, de 15 h à 18 h, pour les journées ...

»

Cahors : Du 100 % maison pour les glaces de L’Escale Gourmande (et même les cornets)

L’enseigne de la rue Daurade mise sur le bio et les circuits ...

»

Floressas : « L’Art de Vivre Occitan », nouvel écrin de Château Chambert

Le bâtiment a été inauguré le 15 juin. « A Château Chambert, ...

Menu Medialot