Nouvel article

331 Views

Saint-Céré-Payrac : Un obus dans le coeur et du jazz à l’affiche


2 spectacles sont au programme les 1er et 2 décembre.

> Un obus dans le coeur (théâtre)

Vendredi 1er décembre, à 20 h 30, Théâtre de l’Usine, à Saint-Céré (de 5 à 12 euros)

Né au Liban en 1968, Wajdi Mouawad doit, à l’âge de huit ans, abandonner sa terre natale à cause de la guerre civile. Son exil le conduira en France puis au Québec. Après des études de théâtre, il devient acteur, écrivain et metteur en scène et joue un rôle prépondérant tant au Canada qu’en France en proposant des écrits et pièces profondément humanistes. Il dirige actuellement le théâtre national de la Colline à Paris. Un Obus dans le cœur reprend les thématiques chères à l’auteur telles que les liens du sang, la quête existentielle, la filiation, les origines … Ce monologue puissant s’inscrit dans le grand puzzle de l’œuvre de Mouawad, à la frontière entre des pièces majeures comme Littoral, Incendies, Forêts et Seuls… Appelé d’urgence au chevet de sa mère, Wahab, sur le chemin de l’hôpital, sent monter une colère irrépressible : cri d’angoisse contre la fatalité, cri de culpabilité, douleur de perdre sa mère et celle plus difficile encore de s’en libérer. Cet événement tragique va être le point de départ d’une véritable quête identitaire et d’une libération. Cette œuvre d’une vitalité saisissante est un monologue frontal écrit comme un roman. Guillaume Séverac-Schmitz incarne ce personnage touchant et transporte les spectateurs dans son récit (Il avait par ailleurs mis en scène le Richard II accueilli au festival de Théâtre de Figeac en 2016). Le public devient un véritable partenaire de jeu grâce à des procédés d’écriture plaçant le personnage non seulement au cœur de l’action mais aussi en rapport direct avec les spectateurs. Sa puissance dramatique repose sur la prise de parole d’un personnage en proie aux questions fondamentales du jeune garçon entrant dans l’âge adulte. Il erre, seul, ébranlé, en proie à ses peurs et ses rêves, à la recherche de sa propre révélation. Un obus dans le cœur est une œuvre humaniste ; une ode à la jeunesse, à ses espoirs et à son courage.

Une représentation scolaire aura lieu le 1er décembre, à 10 h, avec le lycée Louis Vicat de Souillac et le collège de Vayrac.

article

> Louis Sclavis et François Raulin (jazz)

Vendredi 1er décembre, à 20 h 30, salle polyvalente de Payrac (de 5 à 16 euros)

Samedi 2 décembre, à 20 h 30, Théâtre de l’Usine, à Saint-Céré (de 5 à 19 euros)

Louis Sclavis, célèbre jazzman de la scène française, retrouve son vieil ami François Raulin pour deux concerts exceptionnels dans le Lot avec au programme des compositions originales de Louis Sclavis et François Raulin, et des improvisations. Vendredi 1er décembre, c’est une version cabaret-concert qui sera proposée avec bar animé par le comité des fêtes de Payrac. Le lendemain les deux compères se retrouvent dans la grande salle du Théâtre de l’Usine.  Les deux musiciens se rencontrent en 1980, au sein de l’ARFI. En 1985 Louis Sclavis forme son premier quartet avec François Raulin (piano, synthétiseur), Bruno Chevillon (contrebasse) et Christian Ville (batterie). C’est un succès, qui les mène sur le chemin des tournées et de nombreux festivals internationaux. Ils enchainent les créations et les rencontres, puis Louis Sclavis monte un nouveau sextet avec Bruno Chevillon, Francis Lassus, Dominique Pifarély, Yves Robert, et François Raulin, formation qui marque le jazz français des années 80 et 90.  Après presque 40 ans d’amitié, ce duo jouit d’une complicité parfaite et d’une connivence musicale intime. Il propose un jazz créatif et ludique, dont Louis Sclavis est l’un des représentants européens les plus reconnus puisqu’il a notamment reçu le prix Django Reinhardt du meilleur musicien de jazz français en 1988 et un Djangodor en 1993 dans la catégorie meilleur disque de jazz français de l’année. Ces musiciens, habitués des scènes de Souillac en jazz sont à découvrir ou redécouvrir !

En partenariat avec Souillac en jazz

ambulot-428x60

> Billetterie du mardi au vendredi de 14 h à 18 h

Théâtre de l’Usine, 18 avenue du Dr Roux, 46 400 Saint-Céré

Tél. : 05 65 38 28 08

http://theatredelusine-saintcere.com/

300x38

Récemment Publié

»

Cahors Rugby pas dans son assiette à Astarac

Les Ciel et Blanc ont chuté dans le Gers. Les hommes de Christian ...

»

« Les pompiers dans le village » à Cavagnac

Succès pour l’opération. Cavagnac, petit village Lotois tout ...

»

Rugby : Le GSF finit la tête haute

Les Rouge et Noir se déplaçaient à Arpajon ce dimanche. Une ...

»

Tennis Club de Cahors : L’équipe 2 féminine confirme sur sa lancée !

Elle l’a emporté face à Nègrepelisse. Une seule équipe était ...

»

Aurélien Pradié intègre le conseil scientifique de la Fondation Jacques Chirac

Le député du Lot va s’investir dans la question du ...

»

Cahors : Le 155ème anniversaire du combat de Camerone célébré

Une cérémonie a eu lieu au monument aux morts. « C’est le ...

»

Souillac : Un Poco Loco en concert salle du Bellay

Il aura lieu le 4 mai, à 20 h 30. Vendredi 4 mai, à 20 h 30, salle ...

»

Stage départemental pour les jeunes gymnastes

Il s’est déroulé à Cahors, au complexe Pierre Ilbert. Des ...

»

Doubles sous le soleil au Tennis Club de Cahors

18 équipes étaient en lice. Ce samedi après-midi avait des airs ...

Menu Medialot