background img

Nouvel article

2285 Views

RSA : Huguette Tiegna et Aurélien Pradié répondent à Serge Rigal 


Les députés du Lot ont réagi. 

Ce 27 juillet, Serge Rigal, président du Département, avait communiqué sur l’absence des députés du Lot au débat sur le financement de la solidarité (lire ici). Huguette Tiegna, et Aurélien Pradié, les parlementaires lotois, n’ont pas tardé à réagir. Réponses. 

> Aurélien Pradié : « Manifestement Serge Rigal a besoin d’une sérieuse remise à niveau en matière de procédure parlementaire. Il est heureux qu’il ne soit pas député car il ignore totalement le mode de fonctionnement de l’Assemblée nationale. Petite explication : depuis plusieurs jours les députés siègent jusqu’à 5 heures du matin pour défendre de nombreuses mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français. C’est notamment mon cas lorsque je me suis battu pour obtenir avec mes collègues Les Républicains la baisse du prix des carburants ou l’aide pour ceux qui se chauffent au fioul. A chaque fois, nous avons réussi à avancer contre l’avis du Gouvernement et j’y ai participé personnellement. Des milliers d’amendements sont déposés sur chaque article de la Loi. Les députés ne votent évidemment pas tous les amendements. Le vote qui compte est celui sur le texte de loi global. En l’occurrence, ce qui compte, c’est le vote sur le Projet de Loi Rectificatif. J’ai bien voté le Projet de Loi Rectificatif dont la mesure de compensation du RSA. Serge Rigal, par petit esprit de polémique, raconte donc n’importe quoi. Il devrait plutôt se réjouir des nombreuses mesures obtenues. Par exemple se réjouir de la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé que j’ai personnellement portée. Je fais remarquer à ce propos que lorsque j’ai demandé au Président du Département du Lot de soutenir ma proposition de loi sur ce sujet il y a quelques années, il a été l’un des seuls présidents de département de France à ne même pas répondre à mon courrier ! Idem lorsque j’ai demandé à travailler avec ses équipes sur la protection de l’enfance : il n’a pas donné une suite favorable. Il ferait donc mieux de rester discret.  Je comprends que Serge Rigal n’ait pas digéré son échec cuisant et celui de ses amis aux dernières élections législatives. Il devrait en tirer des leçons et consacrer plus d’énergie à développer le Lot plutôt qu’à polémiquer. Ce qui compte pour moi c’est de faire avancer le Lot. Il devrait faire de même. »

> Pour Huguette Tiegna, « les Lotois méritent mieux que ces petites polémiques » : « C’est un comble ! Cette polémique de la part de Serge Rigal est inutile. Décidément le président du Département du Lot a du temps libre pour s’occuper de l’assiduité des élus nationaux siégeant à l’Assemblée nationale ! Oui ! monsieur le président le travail d’une députée, élue de la Nation, est double : être dans sa circonscription et être à l’Assemblée nationale. C’est un exercice qui vous est épargné, alors profitez-en en vous consacrant aux préoccupations des Lotois, préoccupé que vous êtes à justifier vos choix de soutien aux « dissidents » de l’arc républicain de gauche qui ne font qu’ajouter du désordre à la bonne gouvernance de la France ! Être présents dans l’hémicycle implique que nous portons les voix de nos électeurs, donc d’être sur le terrain et que nous ne travestissions pas leur mandat sans les consulter. C’est cela le travail législatif, loin du concept de « baronnie locale » à laquelle apparemment vous tenez fermement en distribuant des « toques » selon votre bon vouloir. En cette période délicate historique que traverse notre pays, de grâce, évitez-nous ces stériles polémiques politiciennes qui sclérosent les enjeux primordiaux pour notre pays et faites comme nous retroussez vos manches et agissez, pour le bien de tous. Les Lotois peuvent compter sur leur députée. En effet nous travaillons d’arrache-pied, en totale transparence et avec la méthode du compromis depuis des semaines sur le projet de loi pouvoir d’achat. Des débats sur le RSA nous en avons régulièrement, dans l’hémicycle, dans les commissions, dans les groupes d’Étude et sur le terrain, au plus près de celles et ceux qui sont concernés. L’Etat a prévu d’augmenter le RSA de 4% pour améliorer le pouvoir d’achat des plus modestes : nous nous y sommes engagés et nous l’avons acté par le vote de l’ensemble du texte. C’est une mesure plus que nécessaire dans cette période de hausse des prix. Cette mesure vient d’ailleurs compléter l’arsenal de mesures actées pour aider les Français concernant la suppression de la redevance télévisuelle, la remise supplémentaire de l’État sur le prix des carburants à la pompe, la hausse du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires, la déconjugalisation de l’Allocation Adulte handicapé. Ensuite, pour financer ces mesures, il nous a fallu cadrer le PLFR 2022 (projet de loi des finances rectificatives), que nous avons voté à 3h40 durant la nuit de mardi 26 à mercredi 27 juillet. Depuis le début de cette nouvelle mandature j’ai pris part à la quasi-totalité des séances en hémicycle (jour, soirée, nuit) et j’ai voté, comme mes collègues de la majorité présidentielle, des mesures fortes pour protéger le pouvoir d’achat des Français. J’ai voté le projet de loi de finance rectificative, contrairement au groupe socialiste de l’Assemblée qui a voté contre l’ensemble du texte. L’inquiétude légitime des départements était la prise en charge de cette augmentation de 4%, qui équivaudra, pour les 4000 foyers lotois qui en bénéficient, à 400 000 euros supplémentaires : la question est réglée puisque, dans le PLFR, à la suite d’un débat démocratique des députés, l’Assemblée nationale a ainsi décidé d’allouer 120 millions d’euros aux départements qui versent le revenu de solidarité active (RSA) en 2022, pour compenser intégralement la hausse de 4 % de cette prestation prévue par l’Etat. L’effort national se poursuit, au service des citoyens, entreprises et collectivités, de façon bien légitime, et il est nécessaire de revenir aux fondamentaux du travail collaboratif pour ce territoire que nous avons en partage plutôt que d’alimenter la polémique. Au-delà de cette polémique, j’étais en tant que députée, légitimement, ce samedi 23 juillet aux côtés des Lotois(es), comme tous les élus, à l’occasion du contre-la-montre du Tour de France dans ma circonscription. À Lacapelle-Marival et à Rocamadour, ce fut un moment fort et convivial pour le département en termes de retombées économiques et d’exposition médiatique à l’échelle mondiale. »

Récemment Publié

»

Le département du Lot placé en vigilance orange canicule : Appel à la vigilance à partir de ce 10 août 

La prudence est de mise.  Sur recommandation de Météo France, ...

»

Succès pour le festival ClassiCahors 2022

Bilan de la 7ème édition.  La 7ème édition du festival ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Un arrêté pris portant restriction de l’usage de l’eau distribuée sur le réseau 

Il est effectif à compter de ce 9 août.  « La situation ...

»

Cahors : Concert hommage à Johnny Hallyday au Coin des Halles ce jeudi 

Johnny Dems sera de la partie ce 11 août. Dans le cadre de « Mets ...

»

Cauvaldor : La truffe du Quercy Causses et Vallée de la Dordogne à l’honneur

Visite de la Ferme des Sentiers du Diamant Noir.  Les élus de ...

»

Cahors : Un joli podium pour les cavalières du Club Hippique du Quercy

Elles ont participé au Générali Open de France.  Le Générali ...

»

Cahors : Déambulation et apéro patrimoniaux ce mardi 9 août

Les Éphémères du Patrimoine se poursuivent tout le mois ...

»

Marché gourmand à Lhospitalet ce jeudi 11 août

Coup d’envoi à partir de 19 h.  Le Foyer Rural de Lhospitalet ...

»

Fin de saison animée à l’Etrier de Cahors Bégoux

La réouverture est prévue le 7 septembre (le centre sera ...

Menu Medialot