background img

Nouvel article

1142 Views

Rocamadour : Semaine de la conservation à la Forêt des Singes du 24 au 28 octobre


Le parc va participer à la protection des macaques de Barbarie.

300x38

D’après les dernières estimations, il subsisterait moins de 8000 macaques de Barbarie  à l’état sauvage dans leurs pays d’origine, le Maroc et l’Algérie. Le déclin des effectifs est essentiellement dû à la dégradation des habitats naturels mais aussi au commerce illégal.Du 24 au 28 octobre, la Forêt des Singes reversera 50 centimes sur chaque ticket d’entrée en faveur de deux opérations pour la protection de cette espèce, classée « en danger» depuis 2008 par l’IUCN. La Conférence des Parties (Cop17) de la CITES (Convention sur le commerce illégal des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), réunie le 28 septembre à Johannesburg, a par ailleurs voté unanimement le transfert du macaque de Barbarie de l’Annexe II à l’Annexe I. Ce vote constitue une étape cruciale pour empêcher la poursuite du déclin de cette espèce menacée d’extinction car tout commerce international est désormais totalement interdit.

picasion.com_fda37f88a6068fdaacb5d8e9ff650a19

Lors de cette semaine de la conservation à la Forêt des Singes, les visiteurs seront sensibilisés aux enjeux de la sauvegarde du macaque de Barbarie et auront la possibilité de choisir quelle action ils souhaitent soutenir :

> Action n° 1 : Campagne de sensibilisation dans les écoles au Maroc

Il est primordial que les élèves de la région d’Azrou, principale aire de répartition du macaque de Barbarie, comprennent les enjeux de la sauvegarde de l’espèce. Ils seront les acteurs de demain et auront un rôle déterminant. Des outils pédagogiques leur permettront de mieux connaître ce singe, ses besoins et son importance pour l’écosystème des forêts environnantes. Les enfants apprendront aussi les bonnes pratiques pour préserver l’environnement des singes.

article

> Action n°2: Programme de recherche en Algérie

Actuellement, les populations de macaques de Barbarie vivent dans des habitats isolés, sans échanges les uns avec les autres. Des analyses génétiques réalisées dans les différents groupes de singes détermineront s’il existe un problème de consanguinité. Le bilan de ces recherches permettra de proposer des mesures à prendre et de participer à l’élaboration d’un plan de conservation de cette espèce en Algérie, en étroite collaboration avec les autorités locales. Cette action est menée par l’Université de Lincoln au Royaume-Uni, d’octobre 2016 à octobre 2017.

pub-medialot-newsletter428x60px

Les semaines de sensibilisation initiées par La Forêt des Singes sont appelées à se renouveler régulièrement pour contribuer significativement aux actions de sauvegarde soutenues par le parc.

Photo : La Forêt des Singes

Récemment Publié

»

Floressas : La fête des vendanges à Chambert, c’est ce samedi !

On va se régaler de 10 h à 20 h ! La fête des vendanges à ...

»

Cahors : 40 agents des finances publiques arrivent avec leurs familles

La ville va accueillir le service « accueil à distance des ...

»

Tribunal de proximité : Retour des audiences à Figeac

La députée du Lot, Huguette Tiegna, se félicite de « cette ...

»

L’hommage rendu à Alain Jutier

Il nous a quittés. Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, et ...

»

Cadurcienne 2020 : L’appel aux dons est lancé

La solidarité est toujours d’actualité. Contraint d’annuler ...

»

Cahors Vallée du Lot : Une saison touristique inédite

Bilan avec le vice-président de l’Office de tourisme. Sylvain ...

»

Cahors : Le GRIMP intervient pour évacuer une victime en arrêt cardio-respiratoire

La configuration du logement a nécessité un dispositif ...

»

La Pétanque Marnhacoise à l’heure du challenge

La convivialité était de mise. La Pétanque Marnhacoise a ...

»

Restauration de murets en pierre sèche à Lentillac-du-Causse

Le chantier participatif est programmé le 10 octobre. Dans le ...