Nouvel article

3898 Views

Pradines : Rififi à Salapissou


Une association de riverains se mobilise.

« A Pradines, un garage de réparation automobile a été construit sans permis de construire sur une zone naturelle non constructible à Flaynac/Salapissou ». Ce samedi 26 mai, en milieu de matinée, l’association des riverains de Salapissou a distribué des tracts au rond-point de l’hypermarché E. Leclerc pour dénoncer « cette activité effectuée en dehors de tout respect des normes et déclarations règlementaires ».

« Il n’y a rien de personnel mais il y a une infraction caractérisée. Il a bâti sur un terrain qui n’est peut-être pas à lui, en tout cas qui ne lui appartenait pas quand il a commencé les travaux, sans permis de construire et sur une zone naturelle non constructible, et sans avoir fait de déclaration pour cette activité dans ce bâtiment. Le maire a fait le job auprès du procureur de la République qui a été saisi il y a un an et demi » a expliqué le président de l’asociation, Didier Champeval.

article

Denis Marre, maire de Pradines, est revenu sur ce dossier : « D’un côté, on a un garagiste, un professionnel, Arnaud Bartolo, qui pendant un moment a exercé son activité en dessous de la maison de son père. Il a racheté un hangar dont le permis de construire avait été déposé en 1994. Il y avait juste une carcasse métallique qui est restée en l’état jusqu’en 2017. A ce moment-là, il a repris les travaux. Je l’ai mis en demeure de les stopper parce que le permis était supposé caduque. Comme il a continué, j’ai dressé un procès verbal de poursuite de travaux qui a été transmis au procureur de la République le 24 mai 2017. Une enquête a eu lieu mais jusqu’à ce jour aucune suite n’a été donnée. Pendant l’enquête les travaux avaient cessé. Quand il y a eu la tempête ce printemps, des tôles s’étaient soulevées, du coup il a mis le bâtiment hors d’eau, et hors d’air et il y a transféré son activité il y a quelques semaines. La seule question qui se pose aujourd’hui c’est comment la justice interprète ce permis qui a 23 ans ? » A suivre…

300x38

> «Pour moi, tout est en règle. Ici, avant mon installation, il n’y avait que la charpente métallique et des tonnes de ferraille. C’était une casse de matériel agricole à ciel ouvert. Lorsque j’ai acquis cette structure, j’ai d’abord tout nettoyé. Actuellement, je poursuis la mise au propre et le terrassement. Le bâtiment a été construit avec un permis de construire légal» a déclaré Arnaud Bartolo à nos confrères de la Dépêche du Midi.

Récemment Publié

»

Autoire : Intervention à flanc de paroi pour les pompiers du Lot

Le GRIMP* est intervenu. Les sapeurs-pompiers de Saint-Céré sont ...

»

Montcuq : Ils étaient tous là pour Nino

Plus de 1500 spectateurs ont assisté au concert hommage du 13 ...

»

Cahors : Incendies volontaires et dégradation de véhicule avenue de Freycinet, un suspect interpellé

Les faits se sont déroulés le 14 août. Dans la nuit de lundi à ...

»

Le couvent de Vaylats participera aux journées du patrimoine 2018

Rendez-vous le dimanche 16 septembre. C’est à Vaylats, près de ...

»

Gorses : Une balade à Energie Positive autour des plantes

Elle s’est déroulée le 10 août dernier. C’est sous un beau ...

»

Les Rencontres Cinéma de Gindou se dérouleront du 18 au 25 août

42 invités sont attendus pour la 34ème édition. Activité phare ...

»

8ème traversée de Sainte-Alauzie et concours d’élégance

Elle se déroulera le 19 août. Depuis 2011 l’association ...

»

Puy-l’Evêque : Art de la rue et dégustation au Théâtre de Verdure

Le spectacle aura lieu le jeudi 16 août dans le cadre de l’Eté du ...

»

Soirées lecture avec Myette Ronday à Larnagol et Lugagnac

Elles auront lieu les 16 et 17 août. Du bon vieux Causse de Limogne ...

Menu Medialot