background img

Nouvel article

1082 Views

Lot : Un contrat pour une gestion équilibrée des ressources en eau et des milieux aquatiques


Le Département, le SYDED, et l’agence de l’eau Adour-Garonne sont côte à côte.

Le 13 décembre 2019, à l’Hôtel du Département, à Cahors, Serge Rigal, président du Conseil départemental du Lot, Gérard Miquel, président du SYDED, et Guillaume Choisy,  directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne, ont signé un « Contrat de progrès 2019-2024 » dont l’objectif commun est d’avoir une gestion équilibrée des ressources en eau et des milieux aquatiques dans le département du Lot, permettant de concilier la satisfaction des différents usagers de l’eau y compris économiques et la préservation des écosystèmes dans le contexte de changement climatique :

– partager les enjeux et fixer des résultats à atteindre ;

– identifier les dossiers majeurs en termes d’enjeux, d’échelle territoriale et de montants de travaux ;

article

– identifier une liste de dossiers prioritaires et la mettre à jour tous les ans ;

– convenir d’une stratégie de partenariat (recherche de co-financement, synergie d’intervention auprès des maitres d’ouvrage) et de modalité de travail. Il conviendra notamment de favoriser la synergie pour promouvoir la mutualisation de moyens techniques et financiers des maitres d’ouvrage et la structuration du territoire pour l’assainissement et l’eau potable.

Dans le cadre de la préservation d’une qualité de l’eau conforme aux objectifs fixés, le SYDED mettra des plans d’action en œuvre pour restaurer cette qualité. Le Lot, la Dordogne et le Célé sont les trois rivières ciblées en priorité en raison des activités nautiques (canoë, baignades, etc.). La sécurisation de l’eau potable est l’un des fils rouges du projet. Pour contrer la pollution, les trois associés de ce contrat proposent l’installation de périmètres de protection des captages AEP. Pour financer ce projet, le département consacre entre 640 000 et 1 million d’euros par an.

Dans le domaine de l’eau potable, les priorités portent sur la gestion préventive et la protection des ressources alimentant les captages, l’amélioration de la qualité de l’eau distribuée et la restructuration des systèmes d’eau potable à la bonne échelle, en cohérence avec les orientations du schéma départemental du Lot.

Le Département élabore, anime, évalue et si besoin, révise, le schéma départemental d’eau potable dont l’objet principal est de planifier les investissements nécessaires pour assurer à tous les abonnés lotois à l’échéance 2040 une eau de qualité, sécurisée du point de vue quantitatif et à un coût maitrisé. Il accompagne également les collectivités dans la connaissance des ressources en eau et dans l’installation des périmètres de protections des captages AEP afin de garantir le maintien de la qualité de l’eau sur le long terme. Pour accompagner les collectivités en charge de l’eau dans la réalisation de tous les équipements structurants labellisés par le schéma départemental d’eau potable, le Département consacre de 640000 euros à 1 million d’euros par an au soutien de ces investissements. 

Le SYDED, producteur d’eau potable, décide de se tenir à trois engagements :

– Gérer quantitativement les ressources en eau

– Restaurer et gérer les milieux, habitats et écosystèmes aquatiques et prévenir les inondations

– Surveiller la qualité de l’eau.

> Objectifs prioritaires et enjeux de réduction des pressions domestiques et de protection des usages :

Sur les 86 masses d’eau dans lesquelles se rejettent des systèmes d’assainissement collectif, 26 sont impactées de façon significative à forte par une pression polluante liée à des dysfonctionnements des réseaux ou des stations. 27 systèmes d’assainissement sont concernés dans le département du Lot.  L’objectif sur la durée du programme est de réaliser les études patrimoniales et les diagnostics visant à définir et à engager les programmes de travaux nécessaires à la réduction des pressions polluantes sur ces masses d’eau.   On peut estimer que 60 % de ces travaux auront été réalisés d’ici fin 2024.  Ces travaux d’identification sont menés en lien avec les services de l’Etat chargés du pilotage du Plan d’Actions Opérationnel Territorialisé (PAOT).

 

Récemment Publié

»

Saint-Pierre-Lafeuille : La municipalité présente ses voeux

Les élus ont rendu visite aux habitants. Protocole sanitaire ...

»

Solidarités : Les services du Département du Lot maillent le territoire

La liste des Maisons des solidarités départementales (MSD) dans ...

»

Lot – Justice : Une audience solennelle de rentrée sous le signe du Covid-19

Elle a eu lieu ce 21 janvier. Une salle du tribunal qui sonne creux ...

»

Prayssac : Les voeux de Fabienne Sigaud en vidéo

La première magistrate y évoque notamment les futurs projets de la ...

»

Les pompiers du Lot : Lifting complet pour 3 véhicules de secours

Il a été réalisé en interne. Les sapeurs-pompiers du Lot sont ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Le marché du jeudi, c’est de 16 h à 18 h

La municipalité s’est adaptée au couvre-feu. A ...

»

Aurélien Pradié, un député « marxiste » mais tendance « Groucho »

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Castelnau-Montratier – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire dans les écoles

Retour à l’organisation habituelle. La municipalité de ...

»

Cahors : 300 personnes ont défilé « pour réformer la chasse »

Le rassemblement était également l’occasion de rendre hommage à ...