background img

Nouvel article

2304 Views

Lot : Tiers-lieu, campus des métiers parrainé par Thierry Marx… l’enseignement agricole a le vent en poupe !


Deux projets vont voir le jour à Souillac et à Cahors-Le Montat.

Florent Guhl, directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF),et recteur d’académie agricole d’Occitanie, a « fait sa rentrée » au lycée des Territoires Cahors-Le Montat. Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors et président de l’agglo, Jean-Paul Mougeot, maire du Montat,  Vincent Labarthe, vice-président de la Région Occitanie, Geneviève Lasfargues, conseillère régionale, et Rémi Branco, vice-président du Département étaient notamment à ses côtés lors de la visite. Formations, domaine viticole, station trufficole…

Dominique Culerier, la directrice, a présenté l’établissement et en a profité pour annoncer deux nouveautés de taille : « Ce n’est pas un hasard si ces partenaires tiendront une place notable dans les projets qui vont nous mobiliser dans les mois qui viennent : « Notre développement ne peut se faire sans les partenaires territoriaux : Conseil régional, Département, le Grand Cahors, la commune du Montat. Les partenaires professionnels tiennent également une grande place dans la dynamique de l’établissement : les liens qui nous unissent apportent une cohérence certaine aux projets qui sont menés au sein de l’EPL ; ils sont également un atout majeur pour l’insertion de nos apprenants. Ce n’est pas un hasard si ces partenaires tiendront une place notable dans les projets qui vont nous mobiliser dans les mois qui viennent :

– Tout d’abord le projet de création de tiers-lieu au sein du Domaine de Lacoste qui débutera dès novembre et qui permettra aux différents publics déjà accueillis au sein de l’établissement de pouvoir se rencontrer, échanger, co-construire ; ce tiers-lieu permettra au Domaine de prendre une part active dans le Projet Alimentaire Territorial du Grand Cahors en tant qu’espace test satellite pour le développement de la production maraichère et fruitière sur son territoire ; ce tiers-lieu permettra également de favoriser les rencontres entre le grand public et la profession viticole, ce qui est essentiel aujourd’hui pour entretenir la dynamique de nos exploitations viticoles. Je tiens d’ailleurs ici à remercier le Grand Cahors ainsi que le Syndicat de l’AOC des Coteaux du Quercy qui ont soutenu notre candidature à l’appel à expérimentation pour la création de Tiers-lieu.

– Le second projet est celui du campus des métiers sur la thématique de l’alimentation qui devrait émerger dans les prochains mois ; un Campus des Métiers c’est un regroupement d’établissement d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur autour d’un secteur d’activité d’excellence correspondant à un enjeu économique territorial fort. Le Lot a de réels atouts pour œuvrer sur la thématique de l’alimentation et, vous l’aurez compris au terme de cette visite, l’établissement, au regard de ses orientations, ne peut qu’être un membre actif de ce projet.

Je finirai mon propos en remerciant très sincèrement les équipes de l’établissement et de l’ERM qui ont œuvré à la préparation de cette rentrée scolaire : ils l’ont fait avec beaucoup d’engagement, dans un temps contraint et un contexte qui n’est pas facilitateur. Je sais qu’ils sont très attachés à leur établissement et leur implication en est une belle illustration. »

Florent Guhl est revenu sur la création de ce campus des métiers et qualifications parrainé par Thierry Marx sur Souillac et Cahors-Le Montat :  « Thierry Marx sera le parrain. Le campus permet de faire le lien entre agriculture et alimentation, entre enseignement agricole et enseignement classique. Aujourd’hui, les consommateurs veulent savoir ce qu’ils ont dans l’assiette. Cela ouvre le champ à des marchés rémunérateurs. C’est un des objectifs du ministre. Cette année, nous sommes en pleine gestation, dans le croisement des filières. C’est le début des opérations. » A suivre !

> L’enseignement agricole en Occitanie, c’est près de 15 000 lycéens, 3 500 apprentis et 2700 étudiants supérieur court répartis dans les 68 établissements (22 publics et 46 privés) et les 13 centres de formation par apprentissage (CFA). Cette offre de formation est complétée par 4 établissements d’enseignement supérieur : Montpellier Supagro, ENV Toulouse, ENSFEA Toulouse et l’école d’ingénieurs de Purpan. Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation pilote l’enseignement et la formation aux métiers de l’agriculture, de la forêt, de l’agroalimentaire, de la nature et des territoires. A ce titre, le directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, est aussi recteur d’académie agricole.

> La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée valorise et soutient l’enseignement agricole comme levier de la transformation de l’agriculture et des territoires ruraux dans ses dimensions économiques, environnementales et sociales. Engagée depuis novembre 2020 dans une démarche de développement du territoire conciliant économie et développement durable, la Région place au cœur de ses priorités le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui assure une juste rémunération des agriculteurs. Les lycées agricoles sont pleinement inclus dans cette démarche avec le lancement de l’expérimentation de la création de tiers-lieux. 4 établissements situés à Saint-Affrique (12), Ondes (31), Cahors (46) et les établissements d’enseignement agricole de Mirande et Riscle (32), bénéficieront dès l’automne prochain d’un accompagnement professionnel pour co-construire leur projet.  L’objectif de ces tiers-lieux est de créer un lieu de rencontres et d’échange entre les différents acteurs du monde agricole du territoire (jeunes, enseignants, exploitants…). Les principales thématiques qui y seront abordées seront : l’accompagnement à la transition agroécologique, l’expérimentation, le développement de l’agritourisme et des circuits courts, l’innovation, la mise en relation emploi-formation. Pour déployer ce nouveau dispositif, la Région Occitanie mobilise un budget de 120 000€. Ce dispositif s’inscrit dans la continuité de « l’Appel à Projet Innovant » lancé en 2018 pour encourager l’émergence de pratiques innovantes au sein des établissements agricoles, visant à accompagner les évolutions du secteur et à rapprocher les apprenants, les agriculteurs ainsi que les consommateurs.

Récemment Publié

»

Paysans Bio du Quercy au MIN : Pour Carole Delga, « le développement des circuits de proximité est un maillon essentiel pour assurer notre souveraineté alimentaire » 

La présidente de la Région a participé à l’inauguration du ...

»

Coups « doubles » pour Pradines Badminton 

Dimanche de compétition pour les badistes.  Les jours se suivent et ...

»

Veau à la broche des Artisans du Goût Lotois : Remise d’un chèque de 1000 euros à l’amicale des pompiers de Saint-Céré 

Joli geste ! Lundi 10 janvier 2022 au centre de secours des pompiers ...

»

Rocamadour : 1 500 000 vues pour « SOLIDE comme le ROC » 

Enorme coup de projecteur !  On le sait, internet et les réseaux ...

»

Réforme des outils de gestion des risques climatiques : Aurélien Pradié appelle les agriculteurs et les viticulteurs à être vigilants

Le député du Lot revient sur les dossiers de la profession.  Les ...

»

Grand Cahors : 1er spectacle familial de « Bols d’air » à Arcambal ce 22 janvier 

Le spectacle Cousin Pierre est à déguster à 18 h 30. « Porter ...

»

Cajarc : Une maison en proie aux flammes 

Intervention des pompiers ce 17 janvier. Ce 17 janvier, aux alentours ...

»

Verglas : Prudence sur les routes du Lot

Les équipes du Département sont mobilisées.  De nombreuses ...

»

Cahors Gymnastique en assemblée générale 

Elle aura lieu ce 22 janvier au complexe sportif Pierre Ilbert à 17 ...