background img

Nouvel article

2032 Views

Lot : Nicole Paulo nous a quittés


Martin Malvy, Gérard Miquel, Serge Rigal… les hommages sont nombreux.

 Nicole Paulo, figure de la politique lotoise et figeacoise, est décédée ce 4 août 2021. La cérémonie se déroulera ce vendredi 6 août 2021, à 14 h, au cimetière de Figeac. 

> Les réactions :

– Martin Malvy : « Nous savions Nicole au bout du chemin. Sa disparition n’en est pas moins douloureuse et conduit celles et ceux qui l’ont connue au rappel et à l’évocation de ce que fut sa vie. Nicole avait eu une enfance difficile qui orienta inlassablement son existence : la solidarité et le soulagement des souffrances, le combat contre les injustices. Cet engagement, elle le mit au service de ses concitoyens, à la ville comme au Département. Je me souviens de nos premières rencontres. C’était il y a plus de cinquante ans, et de la manière dont elle me succéda quand je fus élu Président de la Région, de l’action que nous n’avons jamais cessé de conduire, en accord, parfois en discussions, toujours en amitié. Comme ses proches , comme ses amis, comme tant de nos compatriotes, nous sommes avec Brigitte dans le chagrin de sa disparition et le souvenir d’un si grand nombre de moments partagés. Avec pour toutes et tous, des condoléances chaleureuses et sincères. »

– André Mellinger : « Je connais Nicole depuis 1978, à l’époque nous étions voisins. Elle a également été l’institutrice de mes 3 enfants. Je l’ai rejointe au sein de l’équipe de Martin Malvy en 1989. Nous avons connu des moments forts notamment lors des élections cantonales de 1998. Nous avions fait campagne ensemble. C’était quelqu’un qui avait le coeur sur la main, avec de grandes capacités d’écoute. Son ADN, c’était la solidarité et la proximité. C’était une militante de coeur, une battante. J’ai une pensée pour ses enfants, ses petits-enfants, sa famille, ses proches. »

– Gérard Miquel : « Elle a été à mes côtés au Conseil général. Elle a également été ma suppléante au sénat pendant deux mandats. C’était une femme de convictions mais qui n’était pas sectaire, elle était bienveillante. Elle a succédé à Martin Malvy, et a très bien géré la ville de Figeac. Elle était efficace. J’ai une pensée pour sa famille, et ses proches. »

– Serge Rigal et l’ensemble des conseillers départementaux : « Une grande femme politique Lotoise vient de nous quitter, une femme de gauche qui a marqué l’histoire de notre département. Nicole Paulo, ancienne maire de Figeac dont elle fut la première femme à accéder à ce poste succédant à Martin Malvy, vice-présidente du conseil général en charge des affaires sociales, puis conseillère départementale, a consacré sa vie à son engagement politique comme associatif. Son métier d’institutrice était sûrement lié à son farouche attachement aux valeurs de la République, qu’elle défendait avec énergie, notamment pour revendiquer le droit des femmes, la laïcité, et l’école républicaine.  Sa mission en tant qu’élue, c’était de « servir ses concitoyens », et d’être à la hauteur de la confiance que lui témoignaient les Lotois. Femme de conviction, elle aimait ce Lot qu’elle savait profondément républicain et témoignait de sa fierté à exercer ses fonctions d’élue pour tous les Lotois. C’est avec un très grand respect que nous avons une pensée pour sa famille, ses enfants et petits-enfants, ainsi que pour les Figeacois et les Lotois. Nicole Paulo laisse derrière elle la trace de son travail et de sa vision solidaire de notre territoire. »

– Jean-Marc Vayssouze-Faure, président de l’Association des maires et élus du Lot : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Nicole Paulo, élue de Figeac durant 36 ans, dont 13 en tant que maire. Je veux saluer la force de l’engagement de Nicole, au service des Figeacoises et des Figeacois, comme élue auprès de Martin Malvy, puis en lui succédant à la tête de la ville. Ardente défenseure de la laïcité, sans doute au regard de son passé professionnel d’enseignante, profondément attachée aux valeurs de la République, elle a également, au travers des différents mandats qu’elle a exercés, agi activement pour la reconnaissance de la place des femmes en politique. Je veux dire ici ma sympathie à sa famille et à tous ceux, et ils sont nombreux, pour qui elle a compté.»

– Huguette Tiegna, députée du Lot : «Nicole Paulo, n’était pas une femme ordinaire, elle était de la trempe de ces êtres qui savent aimer et donner. Sa vie durant, elle ne cessa de la vouer aux autres sans tapages, ni éclats… en toute simplicité et discrétion. En cela l’esprit de Jaurès a guidé ses pas de militante, ardente humaniste au grand cœur. Elle a été pour moi, une véritable amie, une confidente… quelqu’une de confiance et une véritable guide, tant en politique qu’en intimité. Je dois l’avouer, en toute humilité, elle fut aux moments parfois de doute et de découragement, celle qui savait me réconforter et me remettre le pied à l’étrier pour me faire continuer à combattre l’adversité et assumer la charge confiée par les Lotois, et les Figeacois. Aujourd’hui, bon nombre d’entre-nous se retrouvent orphelins. Elle a tant donné à la république en ayant été Vice-Présidente du Conseil Département du Lot, Maire de Figeac, chevalier de la Légion d’Honneur, officier de l’Ordre national du Mérite, chevalier des Palmes Académiques, et institutrice. Tous ceux qui l’ont connue, tous ceux et celles qui ont travaillé avec elle, tous ceux qui furent ces élèves et tant d’autres… ont très certainement un pincement au cœur, un vague à l’âme en ressentant comme moi une infinie tristesse par le départ de cette grande dame. Nul doute, qu’à jamais, nous ressentirons ancrer en nous comme un parfum subtil de sa présence bienveillante, notre territoire et plus particulièrement Figeac lui devant tant de choses. Alors, sur le chemin qui conduit nos pas aujourd’hui, soyons fidèles à ses derniers engagements et restons sur les traces qu’avec courage, elle a su nous laisser pour que notre République, notre pays, nos terres… avec le renouveau du paysage politique qu’elle a tant soutenu puisse être fort et continuer à réformer le destin de nos concitoyens. A ses enfants, ses petits-enfants, son arrière-petit-fils, ses cousins, ses amis et proches, ma plus profonde et bien sincère amitié et ma sympathie vous accompagne en ce moment ô combien douloureux que vous traversez. Ma relation avec Nicole m’invite, aujourd’hui, en cet instant pénible, d’être là à vos côtés.»

– Aurélien Pradié, député du Lot : « C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Nicole Paulo. Nicole Paulo et moi avions des convictions politiques différentes. Nous appartenions à deux générations différentes. De nombreuses choses auraient dû nous séparer et pourtant j’avais pour elle une grande estime et un sincère respect. Lorsque je suis devenu un tout jeune conseiller général, j’avais alors 21 ans et Nicole Paulo siégeait non loin de moi au sein de l’Assemblée départementale. C’est là que nous avons appris à nous connaître et nous respecter. Nicole Paulo plaçait la fidélité, la sincérité et les valeurs humaines au-dessus des clivages politiques. Toute sa vie elle a servi son territoire et ses concitoyens. Elle l’a fait sans chercher les honneurs ou la lumière. Elle l’a fait par dévouement et par droiture. La vie politique manque cruellement de ces serviteurs humbles qui ont le sens du devoir et de l’engagement. La discrétion est parfois la marque d’un engagement de chaque instant. Elle ne transigeait pas avec les valeurs auxquelles elle croyait. Elle détestait les arrivistes et opportunistes politiques. Elle était d’une fidélité implacable et elle observait, depuis sa retraite politique, celles et ceux qui l’étaient moins. Je ne dévoilerai aucun secret publiquement mais je peux seulement dire ici que l’échange que nous avons eu tous les deux, quelques jours après mon élection comme député, m’avait beaucoup touché. Nous avions Nicole Paulo et moi un respect mutuel. Le respect que deux opposants politiques peuvent avoir parfois, parce que les valeurs humaines dépassent les étiquettes partisanes. Ce respect, qui n’est pas une évidence, est sûrement celui qui a le plus de valeur en politique. Avec la disparition de Nicole Paulo c’est une histoire de la ville de Figeac qui se tourne. C’est une histoire du Lot qui s’échappe. C’est une histoire humaine qui restera dans nos mémoires. J’adresse à sa famille, à ceux qui l’ont aimée avec tendresse, à ceux qui l’ont accompagnée jusqu’au seuil de sa vie, mes plus sincères pensées. J’adresse à ses amis, de tous horizons, une pensée chaleureuse. La marque humble et humaniste de Nicole Paulo est désormais un héritage pour tous ceux qui pensent que la République n’oublie jamais ses serviteurs.»

– Jean-Claude Requier, sénateur du Lot : « C’est ave beaucoup de tristesse que j’ai appris la nouvelle du décès de Nicole Paulo. Nicole était très attachée à sa ville de Figeac qu’elle avait servie et représentée dans le sillage de Martin Malvy et du département du Lot, ayant été durant de nombreuses années élue du canton de Figeac-est, et occupant au Conseil général des fonctions de vice-présidente chargée des affaires sociales. C’était une femme de cœur, humaniste, aimant les gens et à l’écoute de ses concitoyens. A Roland son compagnon, à ses fils, à sa famille et à la ville de Figeac je présente toutes mes condoléances. »

– La section du Parti socialiste de Figeac : « C’est avec une profonde tristesse que les militants socialistes du figeacois ont appris le décès de Nicole Paulo. Cette militante de la première heure, au côté de Martin Malvy, s’est investie sans compter pour son territoire, que ce soit au sein du conseil municipal de Figeac où elle occupa le poste de maire, qu’au Département. Empreinte d’un grand humanisme et de valeurs de gauche tout au long de sa vie politique, Nicole Paulo aura participé très activement au développement du territoire auquel nous sommes profondément attachés. C’est avec le même engagement et les mêmes valeurs que cette enseignante très appréciée aura contribué à l’éducation de centaines d’enfants du Figeacois. En cette douloureuse circonstance, nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

– L’équipe de Figeac Autrement (Philippe Brouqui, Christine Delestre, Arnaud Lafragette, Philippe Landrein) :  « Ayant appris le décès de Nicole Paulo, nous souhaitons rendre hommage à la femme de conviction, d’engagement et de tolérance qu’elle était. Nous saluons sa personnalité altruiste et le dévouement dont elle a toujours fait preuve pour la ville de Figeac et ses habitants. Son rôle au Département pendant de nombreuses années témoigne également de cette implication sans faille et de son profond attachement au territoire lotois. C’est une élue respectueuse de ses adversaires politiques et unanimement appréciée qui nous quitte. Figeac perd un de ses grands serviteurs. »

Photo d’illustration Nelly Blaya – Département du Lot

Récemment Publié

»

Limogne : Un spectacle sous le signe de la danse à La Halle ce 3 octobre

Le spectacle donné par Aurore Musicale Ballet aura lieu à 17 ...

»

Cahors Lot XIII : Une défaite logique riche d’enseignements

Retour sur le match amical face à Tonneins.  Qui peut le plus ...

»

Belle dynamique pour le Judo Club Lacapelle-Cahors 

50 licenciés sont déjà sur les tatamis.  Les cours ont repris ...

»

Cahors : La ville se met au rose

La rue Joffre sera sous une pluie de parapluies roses, la ...

»

Rugby : Luzech remporte le derby face à Gramat

Les Rouge et Blanc ont empoché le bonus offensif.  Le derby est ...

»

Rugby : Le COC s’incline à domicile

Les Castelnaudais ont perdu face à une belle équipe de Sidobre ...

»

Cahors : Cinédélices, le plaisir sur grand écran du 30 septembre au 6 octobre

Le festival fête son 10ème anniversaire ! 24 films, 14 ...

»

Rugby : Le GSF perd à Riom 

Les deux équipes se sont inclinées ce dimanche.  A 20 minutes de ...

»

Les conférences scientifiques reprennent du service à Cahors

La 1ère aura lieu ce 28 septembre.  C’est avec beaucoup ...