background img

Nouvel article

1713 Views

Les viticulteurs lotois reçus par le ministre de l’agriculture 


Ils étaient accompagnés des parlementaires et de la préfète du Lot. 

À l’initiative des parlementaires du Lot, les représentants des viticulteurs lotois ont rencontré ce mercredi 7 février 2024, le ministre de l’agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, en présence de la préfète du département, Claire Raulin.

Cet entretien a permis d’échanger sur les difficultés spécifiques auxquelles la filière viticole lotoise est confrontée et de revenir sur les mesures de soutien annoncées le 2 février dernier.

La délégation était composée de Sébastien Sigaud, président de l’Union interprofessionnelle des vins de Cahors, de Nicolas Fournié, président du syndicat des vins de Cahors, de David Girard, président de l’IGP Côtes du Lot, de Lucien Dimani, représentant de la FDSEA 46 et vice-président de l’AOP Cahors, des députés Huguette Tiegna et Aurélien Pradié, et des sénateurs Jean-Marc Vayssouze-Faure et Raphaël Daubet. Les représentants des viticulteurs lotois ont tenu à saluer le plan de soutien gouvernemental, qui comprend deux volets : d’une part, une réponse conjoncturelle de soutien à la trésorerie face aux différents aléas subis par les viticulteurs, pour un montant de 80 millions d’euros ; d’autre part, une aide structurelle, de 150 millions d’euros, pour accompagner les acteurs de la filière dans les années à venir.

Parmi les points présentés au ministre, sur lesquels les viticulteurs ont sollicité un soutien de l’État, figuraient notamment :

– La question des produits phytosanitaires, qui nécessite de trouver des solutions à moyen et long terme. Les viticulteurs lotois proposent de faire du département une terre d’expérimentation.

– L’adaptation de la mise en œuvre du plan d’arrachage aux spécificités du vignoble lotois : une solution pour obliger à dévitaliser et arracher les vignes contaminantes, et la possibilité de replanter pendant huit ans, le temps de reconfigurer le vignoble.

– L’évolution du cadre et notamment du cahier des charges auprès de l’INAO, afin d’ouvrir de nouvelles perspectives : nombre de bourgeons laissés à la taille, création de retenues collinaires et irrigation en AOC, introduction d’un cépage résistant pour le rouge, ouverture du cahier des charges au blanc. L’enjeu des retenues d’eau est vital pour l’agriculture, dans le Lot comme ailleurs.

Par ailleurs, les viticulteurs lotois ont soulevé les problèmes financiers des syndicats et de l’interprofession en raison des faibles récoltes et des difficultés de commercialisation. Pour leur sauvegarde, les viticulteurs ont voté une hausse de 45 % de leur cotisation interprofessionnelle à hauteur de deux euros par hectolitre. Dans ce contexte, ils appellent les collectivités locales à abonder financièrement à la même hauteur de deux euros par hectolitre pendant trois années consécutives, avec une implication de l’État à leurs côtés. 

Ils demandent également la nomination d’un coordinateur pour le vignoble lotois, chargé d’accompagner les équipes en place dans le développement commercial.

Attentif aux inquiétudes et aux demandes des viticulteurs lotois, le ministre de l’agriculture a bien noté leurs propositions. Il a indiqué qu’un travail était en cours avec l’Union européenne sur le plan d’arrachage et que la création de retenues collinaires pourrait être intégrée au cadre de mise en œuvre des mesures de simplification. Un décret sur le curage, paru la semaine dernière, vient compléter le dispositif de simplification déjà appliqué dans le Lot.

Sur le plan climatique, la loi sur la réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture a été promulguée en mars 2022 à l’issue des travaux du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique. Le dispositif permet notamment aux viticulteurs, assurés et non-assurés, de bénéficier de la solidarité nationale à partir de 50 % de pertes de récolte. 

Les semaines qui viennent seront déterminantes pour l’avancée des dossiers agricoles. Les parlementaires lotois y seront particulièrement attentifs.

Récemment Publié

»

Voie Verte Cahors – Arcambal : Réunion publique le 26 avril

Elle se déroulera de 18 h 30 à 20 h à l’Espace Culturel et de ...

»

Le Bouyssou : Les élections municipales partielles complémentaires auront lieu le 26 mai 

Mode d’emploi dans l’article.  Conformément aux dispositions ...

»

Cahors : Vol à main armée sur le boulevard, un homme interpellé en flagrant délit 

L’individu, âgé de 19 ans, a été placé en garde à vue.  Ce ...

»

« Prayssac en fête » annonce sa programmation pour l’édition 2024

Sergent Garcia, Les Sheriff… ça va être chaud les 23 et 24 et 25 ...

»

Cahors : Dégustation de vins le 26 avril à Cahors Saveurs 

Le Domaine des Gravalous est à l’honneur.  Cahors Saveurs ...

»

Saint-Laurent-Les-Tours : Le spectacle  « Fibre » entre en scène le 26 avril 

Il est à découvrir à 14 h, à l’atelier-musée ...

»

Luzech Rugby : La prévention à l’ordre du jour pour les jeunes du club  

Action réussie qui sera reconduite. Force est de constater que la ...

»

Cahors : Le Hellfest, plus grand festival de France, débarque aux Docks ce lundi

Concert et animations sont au programme. « Si tu ne viens pas au ...

»

Flaujac-Poujols : La foire de matériel agricole d’occasion 2024, c’est ce week-end ! 

Rendez-vous autour de la salle des fêtes ces 20 et 21 ...

Menu Medialot