Nouvel article

931 Views

Les Républicains : Aurélien Pradié appelle à la mobilisation


Le député du Lot veut participer à « la reconstruction d’une famille politique populaire ».

« Les résultats électoraux de dimanche dernier ne sont une victoire pour personne. Chacun doit faire preuve de beaucoup d’humilité car les Français ont exprimé plus de désespoir que d’enthousiasme. Les résultats des européennes ne disent évidement rien des futures échéances électorales locales. Le facteur « personnel » des candidats locaux permet souvent de dépasser les étiquettes politiques pour préférer le choix de femmes et d’hommes sincères et engagés pour leurs concitoyens. La preuve dans la commune Coeur de Causse qui continue à m’accorder une grande confiance » a analysé Aurélien Pradié, député du Lot, avant de revenir sur l’initiative prise par les jeunes députés LR issus de la nouvelle génération qui ont lancé un appel national au renouvellement : « Au niveau national, la famille politique des Républicains a essuyé un lourd échec. Il faut être humble et honnête et regarder cette défaite droit dans les yeux. La droite manque d’idées neuves. Elle ne parle plus aux français depuis trop longtemps. Le projet  porté par Emmanuel Macron est une vision injuste et fataliste de notre société. Les plus fragiles sont dénigrés. Je refuse sincèrement et profondément ce projet qui fracture notre pays.  De la même manière, le projet porté par Marine Le Pen est chaotique et violent. Il ne correspond pas à mes valeurs.  Je refuse donc de choisir entre deux projets de société qui sont contraires à mes valeurs profondes. Je pense que d’autres choix sont possibles. Il faut les construire avec un véritable projet alternatif.  A l’assemblée nationale depuis 2 ans, nous sommes de nombreux jeunes députés LR, issus de terres rurales, libres de leurs paroles et de leurs engagements, à beaucoup travailler pour apporter des solutions à nos concitoyens. Je travaille pour ma part sur le handicap avec de vraies propositions qui rassemblent à droite et à gauche. D’autres collègues travaillent sur le logement, les salaires, l’agriculture, l’environnement … autant de sujets qui touchent les Français chaque jour. Nous sommes souvent des députés élus dans des terres de gauche. C’est mon cas dans le Lot. C’est notre force. Je sais que beaucoup de Lotois m’accordent leur confiance personnelle non pas du fait de mon étiquette politique, mais au regard de mon engagement de terrain. Cette nouvelle génération de députés veut contribuer à redonner du sens à notre vie politique. A lui redonner des valeurs et des repaires.  C’est pour cela que nous sommes 11 députés issus de la nouvelle génération a avoir lancé un appel national au renouvellement. Nous proposons la création d’un Comité du renouvellement au sein de notre famille politique. La question n’est pas de couper des têtes. La question est quel projet portons nous ? C’est le sens de notre démarche collective. La jeune génération doit apporter sa contribution à la reconstruction d’une famille politique populaire. Nous voulons nous mettre au travail au plus vite. La situation est assez grave pour nécessiter la mobilisation de tous. Nous voulons rester fidèles à nos valeurs. Nous n’avons jamais accepter de nous vendre au plus offrant, comme c’est trop souvent la règle depuis quelques mois dans notre vie politique. Le chemin de la reconstruction sera long. Il est difficile. Mais nous ne voulons pas abandonner le navire. Nous allons nous remettre au travail et entendre les Français. Il nous faut rassembler toutes les personnalités qui font les talents de la droite. Entendre toutes les sensibilités et notamment celle que je porte d’une droite sociale et gaulliste. Je me suis engagé en politique très jeune dans cette terre du Lot croyant avec force que la politique peut être sincère et capable d’améliorer notre société. Je le crois encore. C’est cette conviction positive que je veux apporter au débat national et qui m’a motivé à participer à cette appel pour le renouvellement. »

Et de conclure : « Nous devons rester humbles et  modestes pour ne jamais oublier que notre seule ambition doit être de servir les Françaises et les Français. Dans le Lot comme ailleurs, nous devons agir pour le bien commun. Avec mes jeunes collègues, c’est aujourd’hui une de nos missions. »

article

> Aurélien Pradié, député du Lot, et son collègue de l’Aveyron, Stéphane Mazars, ont rendu leur rapport sur le thème « Innovation, Numérique et Territoire(s) » à Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. « « Le numérique n’est pas la solution à tout et n’a pas la vocation à remplacer tout ce que, humainement, on ne veut plus faire. Le tout numérique est dangereux. Il peut apporter à certaines personnes mais aussi en éloigner d’autres des services publics » a souligné le parlementaire lotois. 

Récemment Publié

»

Figeac : La coupe du monde de rugby au menu à Paul Bert

L’équipe du restaurant scolaire est prête pour le coup ...

»

Soulomès, Vaylats, Louvre-sur-Lot, Gintrac… le patrimoine dans tous ses états

Ce week-end, il y en aura pour tous les goûts ! Le département du ...

»

Figeac : Prolongation de l’exposition au Viguier du Roy 

Des visites sont organisées avec l’artiste dans le cadre des ...

»

Cahors : Rassemblement et marche pour la paix et le climat

Elle se déroulera ce samedi 21 septembre. Dans le cadre de ...

»

Francoulès : « Une violence insoutenable envers les victimes de la route et leurs familles »

Les silhouettes symboliques sur le giratoire ont été ...

»

Lectures, le festival du livre du Haut-Quercy à la page

La 2ème édition se déroule les 21 et 22 septembre. Encouragée ...

»

Figeac : Vente de douceurs au carmel ce week-end

Les gourmands sont prévenus. Samedi 21 et dimanche 22 septembre ...

»

Nuzéjouls : Un bâtiment agricole ravagé par les flammes

Horus 46, l’avion de surveillance des pompiers du Lot, a survolé ...

»

Cahors : Ça va swinguer à la Cave à manger !

Apéro concert ce vendredi sur le boulevard Gambetta. Velvet’s ...

Menu Medialot