background img

Nouvel article

1068 Views

Les élections passent, les promesses aussi (ou pas?) 


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux. 

– Nouvelle députée de la 9ème circonscription de la Haute-Garonne, Christine Arrighi (EELV), comme plusieurs de ses collègues, préfère le train pour se rendre à l’Assemblée. C’est ce qu’indiquait récemment France Bleu.
« Ce n’est pas tant que je boycotte, c’est qu’il ne me serait jamais venu à l’esprit de prendre l’avion » explique la députée sur son compte Twitter. Sur ce, Christine Jagueneau, qui se présente comme « humaniste de centre-gauche, écolo, social-libérale, européenne » lui adresse ce message : « Merci à vous… J’attire votre attention sur la desserte déplorable (de la SNCF) sur Toulouse – Paris. Pour les habitants de Cahors, Brive, Limoges, Châteauroux, le rail est vital ! Merci de veiller à ce que le TGV ne tue pas le Limousin et le Berry. » Et le Quercy ?

– On poursuit avec le député Aurélien Pradié dont le compte Twitter prouve qu’après avoir enchaîné les interviews et plateaux télé à Paris la semaine qui a suivi sa réélection, il a ensuite envoyé quelques missiles en direction du gouvernement et de la majorité. Mais même via les réseaux, il reste très aisé de l’interpeller. C’est ce qu’a fait Walid : « Permettez moi de vous poser la question. Avez-vous voté pour élire un VP RN ? » Sous-entendu : votre voix a-t-elle permis avec d’autres de désigner deux députés du RN vice-présidents de l’Assemblée ? Réponse très simple de M. Pradié : « Non. »

– Tout autre sujet. Le compte Vin & Société a passé au crible le parcours du Tour de France. Il relève évidemment que « l’étape 19 sera riche en vignes avec un passage à Auch, ville de production de l’AOC Floc de Gascogne et à Auvillar où l’on produit des vins en AOC Brulhois et à Cahors, temple du malbec. » Mais l’on note aussi qu’auparavant, le peloton aura traversé les vignobles du Jura, de la Vallée du Rhône ou encore du Minervois !

– Notre plongée hebdomadaire dans les archives nous ramène quasiment 50 ans en arrière. Les 4 et 11 mars 1973, on votait en France et donc dans le Lot pour désigner les députés de la Vème législature de la Ve République. Grâce à l’excellent site ARCHELEC conçu par l’Institut d’études politique de Paris qui numérise les professions de foi de jadis, nous vous invitons à relire quelques-unes de celles qui furent distribuées dans la première circonscription dite de Cahors-Gourdon… On a retenu notamment celles où la situation locale était évoquée… Où l’on s’aperçoit, in fine, que certaines problématiques demeurent…

– Ainsi, en 1973, le PSU présente Edmond Jouve, né le 14 Septembre 1937 à Nadaillac-de-Rouge, maître-assistant à l’Université de Paris I. On lit : « Travailleuses et travailleurs de la première circonscription du Lot. CONTRE L’EXPLOITATION ET LE PROFIT DE QUELQUES- UNS : Imposons nos décisions ! A l’usine, au Bureau. CONTRE les salaires de misère, CONTRE la répression syndicale (MA.E.C, Equipement, etc.), CONTRE les cadences infernales (Usine de confection de Gourdon), CONTRE les conditions de travail inacceptables (COOP- QUERCY, CABLAUTO. Grandes surfaces etc). A L’Ecole: CONTRE la « rentabilisation » capitaliste de l’Education Nationale (Lycée Gambetta transformé en C.E.S… transports scolaires, scandale des auxiliaires etc). EXIGEONS un enseignement réellement gratuit et ouvert à tous. » A LA CAMPAGNE. CONTRE les « cumulards», les fermages exorbitants, la surenchère des maquignons et des notables (chasses gardées, emprunts trop lourds). CONTRE la main mise progressive des grosses sociétés (de matériel et d’aliments) sur les agriculteurs, CONTRE la colonisation de l’armée (comme à Caylus ou au Larzac), CONTRE les prix non rémunérateurs (ceux du lait comme à la SOLAVERT). POUR une organisation coopérative des petits paysans, POUR un contrôle exercé par eux sur le montant de leurs produits et sur la répartition des sols. A LA VILLE: – DENONÇONS la spéculation foncière et immobilière qui éloigne de plus en plus de personnes de leur lieu de travail, qui entasse les immigrés dans les taudis. – DENONÇONS ceux qui jouent avec notre santé (80 % des médicaments sont dangereux ou inefficaces). Non au scandale des cliniques privées et des « patrons » d’hôpitaux. – DÉNONÇONS l’aggravation constante du sort des artisans et des petits commerçants (patentes, retraites, etc.). » Volem viure al païs ! Nous voulons vivre chez nous ! Le Lot meurt, colonisé par les notables. ON LICENCIE OU ON FERME (Dubois : 7 travailleurs. SODlPRlX : 25 personnes. Charles et Samanos : faillite, etc.). – POUR LES FEMMES : choix entre le chômage ou des salaires dérisoires. – POUR LES JEUNES : impossibilité de trouver 1 emploi surplace. – POUR LES PERSONNES AGEES : des revenus scandaleusement bas, trop de maisons de retraite pour riches. Face à cela, que nous propose-t-on ? Un tourisme de luxe qui ne profitant qu’à quelques-uns ne pourra jamais résoudre la crise économique du Lot et de l’Occitanie (en dépit de restaurations entreprises à grands frais ou de manifestations culturelles de prestige comme à Gourdon).» 

– Du côté du PCF, on insiste également sur la situation départementale. Le candidat est Yves Arènes. « Notre département a particulièrement souffert de cette politique. De nombreuses entreprises ont fermé leurs portes, d’autres ont réduit le personnel ; le chômage a triplé au cours des 18 derniers mois ; près de 2 exploitations familiales agricoles et 3 actifs agricoles disparaissent chaque jour. Des dizaines d’écoles rurales ont été fermées et le Lycée de GOURDON ainsi que le Lycée Gambetta à CAHORS sont menacés ; le commerce et l’artisanat connaissent des difficultés grandissantes ; près de 50 % des salariés gagnent moins de 100 000 AF par mois, pour 40 heures par semaine ; L’équipement sportif scolaire est dérisoire et nous occupons le dernier rang de la région MIDI-PYRENEES pour les équipements sociaux, en matière de santé notamment. Et pourtant la FRANCE est un pays riche ! Comme il y ferait bon vivre si on mettait fin à cette politique au service exclusif du grand capital que pratique la coalition U.D.R., Indépendants et Centristes ! C’est en pensant à tout cela, au bonheur que tant de travailleurs, tant de mères de famille pourraient enfin connaître, que je vous appelle à voter communiste. »

– Cependant, la vedette du scrutin est le radical Maurice Faure, Maire de Cahors, Président du Conseil Général du Lot, Ancien Ministre et Député sortant. « C’est la septième fois depuis 22 ans que je sollicite votre confiance. Donc vous me connaissez. Ce long bail s’explique sans doute par les liens d’amitié que j’ai tissés avec beaucoup et par l’activité que j’ai déployée au service de tous. Au cours de mon dernier mandat, je suis intervenu notamment dans les débats sur le 6ème plan, sur le sort des collectivités locales, sur les problèmes agricoles (lait, tabacs, vins). » « J’ai déposé des projets de loi en faveur de l’élevage, (office de la viande), du commerce et de l’artisanat, (création d’un fonds social)) de la réforme de la fiscalité. Au plan du département, aucun de vous n’ignore mon activité à la tête du Conseil Général, ou de la ville de CAHORS, pour améliorer nos équipements publics, encourager l’expansion économique et le progrès social. Mais ces efforts butent trop souvent sur l’obstacle d’une politique gouvernementale assujettie à la notion de profit, dédaigneuse des considérations humaines. C est pourquoi notre pays aspire au changement en de nombreux domaines, dans le respect des valeurs de notre civilisation d’occident. » « LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE POLITIQUE D’ABORD. Par un retour à l’équilibre des pouvoirs exécutif et législatif de nature à rendre au parlement, symbole de nos libertés, la fonction de législation et de contrôle qu’il a aujourd’hui totalement perdue. Pour une véritable décentralisation au niveau des communes, des départements et des régions, qui suppose une réforme des finances locales (T.V.A., patente), de la tutelle et du système technocratique des subventions. » « LES PROGRES DE LA DEMOCRATIE ECONOMIQUE ET SOCIALE. Nous abordons ici la finalité de la politique : le bonheur des hommes et des femmes. Il suppose que soit engagé résolument le double combat de l’égalité sociale et de la qualité de la vie. D’abord par le relèvement systématique des revenus les plus défavorisés (ouvriers au bas de l’échelle, petits exploitants, personnes âgées, veuves, handicapés, etc…) par la refonte des grilles de rémunération, du système de retraites et de sécurité sociale, (les 100 000 F par mois, la retraite à 60 ans, les 40 heures, l’abrogation des ordonnances de 1967). »

– « De l’autre côté de l’échiquier politique, voici la profession de foi au titre de l’UNION DES REPUBLICAINS DE PROGRÈS de « Jean- Gabriel COSTES, Maire de Lacapelle-Marivl et de son suppléant le Docteur Jacques CASTEL, Maire de L’Hospitalet… « Il faut poursuivre la renaissance du Lot. Notre Département fut pendant un siècle oublié par l’expansion et par le progrès. On s’y nourrissait de politique. Depuis quelques années, la Majorité y a accompli, dans le cadre de la Rénovation Rurale, un effort exceptionnel d’équipement et de transformation. Les plus qualifiés pour poursuivre cette action sont ceux qui font entreprise. L’arrivée de la Gauche au Pouvoir, par le poids des nationalisations à outrance, par la dislocation inévitable du Marché Commun agricole, entraînerait la ruine de la France rurale et d’abord du Lot. » « Elu, je m’attacherai à résoudre vos problèmes individuels. Aujourd’hui je suis candidat pour défendre l’intérêt de tous. Il faut préserver les chances de la France. Une alliance contre nature peut demain installer au pouvoir le Parti Communiste. Les Socialistes et les Radicaux de gauche espèrent, une fois élus, se dégager de l’alliance qu’ils ont signée en vue des élections. Ils sont sans doute très malins, mais ils ne seront pas les plus forts. Appuyé sur son appareil et sur les organisations parallèles, syndicales en particulier, qui lui permettent de contrôler la vie économique du pays, le Parti Communiste, dès qu’il sera associé au Pouvoir, le prendra TOUT ENTIER. Georges MARCHAIS nous en a avertis clairement : la prise de pouvoir par la gauche sera irréversible. Le « Peuple » ne tolérera pas que les parlementaires socialistes et radicaux ne tiennent pas immédiatement et intégralement les promesses qu’ils ont souscrites, sans trop y croire, au sein du programme commun, car, pour les Communistes, l’arrivée au pouvoir de la Gauche n’est qu’une étape vers l’établissement du régime collectiviste. » Ce sera alors la désorganisation de l’économie, la dépréciation de la monnaie, le désordre, la répression et finalement la dictature. Vous avez le droit de critiquer la Majorité : si elle a beaucoup fait, elle a encore beaucoup à faire, notamment pour les catégories les plus défavorisées. Mais vous avez le devoir d’être lucide. Est-ce que vous voulez vraiment prendre le risque que la France devienne un jour communiste ? Vous devez avec Georges POMPIDOU : Préserver vos libertés. Défendre la stabilité et la paix. Refuser de « casser » l’expansion. »

– Au final, dans le Lot, en 1973 (comme il y a peu en juin 2022), les sortants ont été réélus. Dans la 1ère circonscription, Maurice Faure l’a emporté largement face à M. Costes (57,7 % contre 42,30). Dans le même temps, dans la seconde circonscription (Figeac), le duel fut plus serré. Le Dr Bernard Pons pour la majorité gaulliste obtint 50,3 % des voix devant Martin Malvy (49,70). L’élection s’est jouée à moins de 300 voix… Le tout, avec une participation qui dépassait largement les 80 % sur l’ensemble du département. Certaines choses changent. D’autres pas. 

Récemment Publié

»

Festival de Rocamadour : 1er concert au pied de la cité ce jeudi 

Récital « Les Recettes de l’amour » à 20 h 30.  Pour le ...

»

Les 38èmes Rencontres Cinéma de Gindou débutent dans 3 jours ! 

Le 7ème art comme on l’aime du 20 au 27 août.  Les Rencontres ...

»

Cahors : Tell Mama en concert « Au P’tit Bouchon » ce jeudi soir 

Musique et formule gourmande sont à l’ardoise ce 18 août, place ...

»

Terre en Fête 2022 prend ses quartiers à Lhospitalet les 27 et 28 août

Week-end festif à Granéjouls ! Les Jeunes Agriculteurs des ...

»

Badminton : Zem’bad prépare sa rentrée ! 

Le club du Montat est prêt pour la saison 2022/23. Le club de ...

»

Lavercantière : Une soirée dans la forêt des Landes du Frau

Elle est programmée le 23 août (inscription obligatoire).  Dans ...

»

Flaujac-Poujols – Concots : L’association L’Swing fait sa rentrée dès le lundi 5 septembre

Tous les détails sur les cours de danse proposés dans ...

»

Trespoux : Dernier Bacchus Rasade de l’été au Mas Del Périé ce vendredi

Vins, musique, et formule gourmande sont au menu (lien pour ...

»

Puy-l’Evêque : La fête médiévale, c’est ce week-end !

Riche programme les 20 et 21 août.  Un voyage temporel aura lieu ...

Menu Medialot