background img

Nouvel article

1242 Views

Le SYDED du Lot se mobilise pour limiter la hausse du coût des déchets


Les élus sont sur le pont.

Cela fait plusieurs années que le SYDED du Lot alerte sur l’augmentation programmée de la TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes) qui impacte fortement le coût des déchets. Stéphane Magot, son président a convié ce 5 février son prédécesseur Gérard Miquel qui a dû gérer cette année 2020 si particulière.

« Nous sommes désormais au pied du mur, 2021 étant la première année de forte augmentation de la TGAP » annonce l’ancien président du SYDED qui rappelle que l’année passée a entraîné « un surcoût pour les activités d’exploitation du SYDED avec les mesures de protections et les périodes d’arrêt. » Il évoque ensuite « la chute du prix de reprise des matériaux triés entamée en 2019 qui s’est accentuée avec la crise économique », prenant l’exemple des plastiques recyclés qui ne sont plus utilisés par les industries automobiles et aéronautiques qui connaissent un ralentissement. Le faible prix du baril de pétrole incite aussi les usines à utiliser de la matière première vierge plutôt que de la matière plastique recyclée. La situation est aussi inquiétante sur le verre car la fermeture des bars et restaurants a entrainé une saturation nationale du matériau dans les verreries. Pour faire face à cette chute des prix, Gérard Miquel avait agi. « J’ai invité le PDG de Citeo à venir dans le Lot l’été dernier pour lui faire part de la situation et lui demander de compenser ces pertes car c’est la mission d’un éco-organisme » souligne-t-il.

Stéphane Magot est ensuite revenu sur la TGAP en précisant que « c’est une taxe vertueuse sur le principe car elle s’applique lourdement sur les déchets incinérés ou mis en décharge (ordures ménagères, refus de tri et encombrants non valorisables). Elle incite à réduire et à trier nos déchets donc je ne remets pas en cause son application ». Il soulève le problème de « cette taxe qui frappe trop tôt, trop fort » et avance des perspectives difficiles avec « une augmentation de 2,5 millions d’euros à l’échelle du territoire à l’horizon 2025 ». La TGAP passera de 27,50 euros / t en 2020, à 71,50 euros / t en 2025.

Pour faire face à la situation, le président du SYDED, épaulé par Vincent Labarthe, vice-président en charge de la valorisation des déchets a proposé une motion demandant aux « ministres de la transition écologique et de l’économie de décaler et d’étaler dans le temps l’augmentation de cette taxe. ». Il se réjouit de cette initiative « votée à l’unanimité par les élus du Comité Syndical du Syded et qui est aussi mise au vote dans les 6 collectivités en charge de la collecte ». Il poursuit en avançant que « l’application de cette taxe dès 2021 reviendrait à sanctionner avant d’offrir aux citoyens la possibilité de réduire leurs déchets ». En parallèle, il attend une réponse de Citeo pour « compenser la perte des recettes de vente de matériaux triés qui s’élève à 1 million d’euros pour l’année 2020. »

Bien que les Lotois soient déjà les plus responsables d’Occitanie et ne jetant que 217 kg / habitant / an d’ordures ménagères, il faudra aller plus loin en baissant drastiquement la quantité de déchets ultimes pour limiter les augmentations de coût. Et de prendre l’exemple du verre « pour lequel on estime à 10kg / habitant / an, la quantité qui finit encore dans le sac noir ». Il met en avant « les solutions existantes depuis longtemps dans le Lot comme le compostage, le tri sélectif ou encore le réemploi ». Sur le sujet de la tarification incitative, il se veut rassurant, considérant qu’il « s’agit d’un outil pertinent pour réduire fortement les quantités de déchets ultimes mais qu’il faut être patient en laissant le temps à chaque collectivité de s’organiser suite à l’année 2020 très compliquée que nous avons traversée. »

En conclusion, il assure vouloir tendre vers le 0 déchet et surtout limiter le coût des déchets car selon lui, « répercuter la TGAP sur les ménages n’est pas mérité pour les Lotois qui fournissent déjà de gros efforts pour gérer leurs déchets ». A chacun aussi de faire le nécessaire pour réduire le poids de la poubelle noire.

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de ce 4 mars

Le point ce jeudi. Dans le Lot, les chiffres de l’épidémie ce 4 ...

»

Accident à Crayssac

Choc frontal sur la D811. Ce 4 mars, aux alentours de 16 h 30, sur ...

»

La moitié des foyers lotois désormais raccordable à la fibre

Le syndicat Lot Numérique vient de dépasser les 50% de logements ...

»

Figeac : Le Musée Champollion sort de ses murs !

Jeu de piste en accès libre, tous les jours, à partir du 5 ...

»

Cahors : Les robots de la Soben vont passer à la vitesse supérieure

L’entreprise a bénéficié d’une subvention du Plan France ...

»

Cahors : Décapage des rues en béton désactivé du secteur sauvegardé

Coup d’envoi le 9 mars. Comme chaque année, le service propreté ...

»

Castelnau-Montratier : Remise de galons chez les pompiers

La cérémonie a eu lieu le 28 février dernier. Une remise de ...

»

Gourdon : Nouvelle permanence du Défenseur des droits à l’espace France Services

A partir du 10 mars, elle se déroulera les mercredis après-midis ...

»

Le Plan France Relance continue de se déployer dans le Lot

Le point sur différents dossiers. « Nous préparons le Lot de ...