background img

Nouvel article

414 Views

Le Projet Alimentaire de Territoire de Cauvaldor est labellisé !


Nouvelle étape franchie.

Initié à la fin de l’année 2018, le Projet Alimentaire de Territoire de la Communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne vient d’obtenir la reconnaissance officielle du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. 

En obtenant cette labellisation, le Projet Alimentaire de Territoire (PAT) de Cauvaldor franchit une étape supérieure. En effet il va non seulement gagner en visibilité auprès du public et des partenaires potentiels mais il pourra aussi accéder plus facilement aux financements publics car il s’inscrit dans l’esprit de la loi et du plan « France Relance ».

Cette reconnaissance officielle est le signe que le Projet Alimentaire de Cauvaldor répond à de nombreux critères, notamment sur les thématiques suivantes : 

Le portage du projet. Le porteur du projet est donc reconnu comme légitime sur le territoire.

Le projet s’intègre dans une démarche collective et concertée. À la présence d’un animateur du projet, s’ajoute l’implication des différents acteurs du système alimentaire et agricole ainsi que des actions de communication auprès des acteurs et des citoyens.

Le projet de Cauvaldor a montré sa cohérence avec les objectifs du Programme Alimentaire National et prend en compte des objectifs des programmes régionaux (PRAD). Cette cohérence demande une transversalité de la démarche et une articulation avec d’autres schémas structurants de la collectivité (comme par exemple le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et le Contrat Local de Santé).

Cette reconnaissance permet à la collectivité d’utiliser le logo et la marque « Projet Alimentaire Territorial » reconnu par le ministère de l’agriculture.

> Qu’est-ce qu’un projet alimentaire territorial ?

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) sont des projets collectifs ayant pour objectifs de relocaliser l’agriculture et l’alimentation et de développer une alimentation durable et de qualité accessible à tous dans les territoires en soutenant notamment les circuits courts ou les produits locaux et de qualité, notamment bios, dans les cantines… Issus de la Loi d’avenir pour l’agriculture qui encourage leur développement depuis 2014, ils jouent un rôle capital pour accélérer la transition agricole et alimentaire dans les territoires, en rapprochant les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs (Source : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation).

Photo d’illustration Pierre Lasvènes

Récemment Publié

»

Paysans Bio du Quercy au MIN : Pour Carole Delga, « le développement des circuits de proximité est un maillon essentiel pour assurer notre souveraineté alimentaire » 

La présidente de la Région a participé à l’inauguration du ...

»

Coups « doubles » pour Pradines Badminton 

Dimanche de compétition pour les badistes.  Les jours se suivent ...

»

Veau à la broche des Artisans du Goût Lotois : Remise d’un chèque de 1000 euros à l’amicale des pompiers de Saint-Céré 

Joli geste ! Lundi 10 janvier 2022 au centre de secours des ...

»

Rocamadour : 1 500 000 vues pour « SOLIDE comme le ROC » 

Enorme coup de projecteur !  On le sait, internet et les réseaux ...

»

Réforme des outils de gestion des risques climatiques : Aurélien Pradié appelle les agriculteurs et les viticulteurs à être vigilants

Le député du Lot revient sur les dossiers de la profession.  Les ...

»

Grand Cahors : 1er spectacle familial de « Bols d’air » à Arcambal ce 22 janvier 

Le spectacle Cousin Pierre est à déguster à 18 h 30. « Porter ...

»

Cajarc : Une maison en proie aux flammes 

Intervention des pompiers ce 17 janvier. Ce 17 janvier, aux alentours ...

»

Verglas : Prudence sur les routes du Lot

Les équipes du Département sont mobilisées.  De nombreuses ...

»

Cahors Gymnastique en assemblée générale 

Elle aura lieu ce 22 janvier au complexe sportif Pierre Ilbert à 17 ...