Nouvel article

636 Views

Le Cahors Fight Team ne lâche pas la journée contre les violences faites aux femmes


article

Elle est reportée.

Le Cahors Fight Team, avant que l’ombre du Coronavirus ne vienne perturber le quotidien de chacun, avait imaginé une journée contre les violences faites au femmes. Celle-ci devait se dérouler, en deux temps, le 21 mars, au dojo EDF, avec une conférence et une initiation aux sports de combat. Le projet n’est pas abandonné mais la date est reportée ultérieurement.

« Au vu de l’actualité autour des violences faites aux femmes je me suis intéressé à ce sujet. Le bilan des femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint est alarmant. C’est vraiment un enjeu de société surtout dans le contexte actuel où on prend en compte la parité. J’ai eu aussi un échange avec une personne qui a été dans cette situation. Elle m’a expliqué comment psychologiquement elle a perdu confiance, la mésestime qui s’installe, le manque de confiance qui grandit» explique William Vielet, ancien champion d’Europe en équipe, et passionné des arts martiaux et plus particulièrement de Mixed Martial Arts. C’est pourquoi il a envisagé de mettre en place une telle journée s’articulant autour d’une conférence suivie de la pratique d’art martial.

Et de préciser : « La pratique d’un art martial n’est pas du tout un remède pour répondre aux coups mais permet à la personne de reprendre confiance en soi. L’initiation aux sports de combats, c’est la découverte des avantages liés à ces disciplines que sont le MMA et le KickBoxing. Cette journée s’adressera aussi bien à des personnes qui ont subi des violences qu’à d’autres qui ont seulement besoin de retrouver confiance et estime de soi. Ce sera ouvert à toutes les femmes ». Autour de la table des conférences afin d’informer et de sensibiliser sont prévus comme intervenants : ALAVI, Pause aux Filaos, CIDF F46 et Aurélien Pradié, député du Lot.

> Contact et renseignement : www.cahors-fight-team.fr ou 06 11 36 20 67.

> Lundi 24 février, le Cahors Fight Team de Cahors, recevait au dojo, Thomas Loubersanes, n°1 mondial 2019 IBJJF No Gi (sans kimono), 3 fois champion d’Europe et 2 fois champion du monde. D’origine toulousaine, cette grande pointure des arts martiaux a fait deux interventions, au sein du dojo, autour du grappling (Jiu-Jitsu Brésilien et Luta Livre) pour les kids et les ados-adultes. Le grappling est un combat apparenté à une forme de lutte dont le but est de soumettre son adversaire. Le stage, organisé par William Vielet, n’a pas désempli de l’après-midi au soir et les participants étaient ravis de se confronter au champion.

Photo @M.-F. P.

Récemment Publié

»

Cahors Athlétisme en piste contre le Coronavirus

Le club va faire un don à la Fondation de France. Alors que le ...

»

#Renforts-Covid : Appel à la mobilisation des professionnels volontaires

L’Agence Régionale de Santé Occitanie avec le soutien de la ...

»

Douelle : Remerciements et mobilisation des élus

Le Coronavirus est au centre des préoccupations. Dimanche 15 mars, ...

»

Coronavirus : Des produits fermiers du Lot livrés gratuitement à domicile

Le système de livraison est organisé par la Coordination Rurale du ...

»

Serge Crabié aux artisans : « Vous n’êtes pas seuls ! »

Le président de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Lot ...

»

Lot – Coronavirus : Enedis assure la continuité du service public

La Direction Régionale Nord Midi-Pyrénées a mis en place une ...

»

Cahors : Livraison gratuite pour la Halle en Meule Bleue

La structure, toujours ouverte, ajoute une corde à son arc en cette ...

»

Coronavirus : 6 personnes hospitalisées (dont 2 en réanimation) dans le Lot

Le point sur la situation départementale. Dans son bulletin ...

»

Biars : Les animations (confinées) du centre social et culturel Robert Doisneau

L’équipe propose une belle sélection. Pour ce mois ...

Menu Medialot