background img

Nouvel article

1265 Views

Le biocontrôle pour lutter contre Eudémis, papillon ravageur de la vigne


Des diffuseurs de confusion sexuelle ont été posés. 

Des diffuseurs de confusion sexuelle permettant de lutter contre Eudémis, un papillon ravageur de la vigne, ont été posés sur un îlot de 200 hectares sur la commune de Vire-sur-Lot, ce mardi 22 mars. 25 collaborateurs du Groupe coopératif Capel – techniciens vigne, technico-commerciaux, œnologues du laboratoire Œno 46 et professionnels de la filiale de prestations Cap Viti Services – ont pour cela arpenté pendant une journée les parcelles de sept vignerons qui ont accepté d’intégrer la dynamique insufflée par les équipes Capel.

« Nos confuseurs sont à base de polymère biosourcé, précise Justine Tissandié, ingénieure agronome – œnologue, chez Capel, en charge du dossier. Il s’agit de pratiquer la pose dans les vignes au printemps, avant le début du vol de la première génération de papillons. Ayant un effet tout au long du cycle de la vigne, les diffuseurs se dégraderont naturellement à l’hiver prochain. Ce procédé vise à baisser le nombre d’insecticides voire à les supprimer en fonction de la pression ». Les diffuseurs « BIOOtwin L » ® sont distribués en exclusivité par Capel, qui propose ensuite un suivi personnalisé des parcelles du vigneron.

« Nous assurons le comptage des papillons, l’observation des éventuelles pontes et des dégâts, note Justine Tissandié, ceci afin d’estimer la pression et d’optimiser le positionnement du traitement ».

> Un total de 500 hectares

Si cette journée de pose touchait un îlot de 200 hectares, Capel gère actuellement un total de 500 hectares de confusion autour de Cahors. « C’est indispensable car Eudémis est de plus en plus présent sur le vignoble. Diffuser sur une surface aussi importante est une première pour le département du Lot ! se félicite Sébastien Gardes, responsable commercial Sud Lot chez Capel. Une quarantaine de vignerons avec qui nous travaillons s’inscrivent dans cette démarche dynamique de lutte globale pour l’appellation ».

> Les Domaines ayant adhéré au projet : Clos La Coutale, Nozières, Le Cèdre, Gaudou, La Pineraie, La Reyne, Gautoul, Lamartine, La Belle Histoire, Troteligotte, Rey-Auriat, Pieron, Prieuré de Cénac, Château de Grézels, Cantelauze, Lacapelle-Cabanac, Maison-Neuve, Les Quercynes, Clos du Chêne, Hauterive, Eugénie, Pelvillain, Cause, Homs, Cauquelle, Belmont, Clos d’un jour, Saint-Sernin, Ferme expérimentale, Château de Mercuès, Beauvillain, Trompette, Vinovalie – Côtes d’Olt

Photo DR

Récemment Publié

»

15 petits taekwondoïstes lotois à la rencontre d’une championne du monde

Les jeunes ont participé à un stage avec Yasmina Aziez. Le ...

»

Hôpital de Gourdon : Le soutien d’Edith Lagarde et de Frédéric Gineste

Les conseillers départementaux en appellent au ministre.  Edith ...

»

Sibelle, le rendez-vous manqué avec le député et les moutons d’Ouessant 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : « Pablo, y’a encore du boulot !», performance artistique pour l’Ukraine et tous les migrants ce samedi 

Rendez-vous ce 28 mai, à partir de 9 h, sur le parvis de la ...

»

Budget participatif à Lalbenque : Derniers jours pour voter !

Clap de fin ce 28 mai.  Dix projets imaginés par les ...

»

Rocamadour : « Le mariage nuit gravement à la santé » toujours à l’affiche à Côté Rocher 

Comédie à (re)découvrir les 27, 28 et 29 mai. Sophie est ...

»

Yma, Clara, et Camille sur les traces du Petit Prince 

Elles ont décollé de l’aérodrome de Cahors-Lalbenque pour ...

»

Saint-Céré : Bal’Ograph Tropical Sound ce samedi au Théâtre de l’Usine

Coup d’envoi à 20 h 30.  Venez retrouver Fanny Aguado et son ...

»

Espaces naturels sensibles du Lot : Découvrir et reconnaitre les oiseaux

Deux rendez-vous sont au programme.  Les prochaines animations ...

Menu Medialot