background img

Nouvel article

5155 Views

Labastide-Marnhac : Démantèlement d’un trafic européen d’oiseaux protégés


Une somme de 18 000 euros a été notamment saisie.

Un important trafic portant sur des milliers de spécimens d’espèces protégées vient d’être démantelé fin février dans le Lot et en Belgique à l’occasion d’une enquête préliminaire qui avait été ouverte par le procureur de la République de Cahors courant 2016, puis dans un second temps, d’une information judiciaire menée par le magistrat instructeur de Cahors, ayant mobilisé une centaine de militaires de la gendarmerie nationale, dont des enquêteurs de l’OCLAESP et une centaine d’inspecteurs de l’environnement de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Dans le cadre de la coopération policière et juridictionnelle européenne, des échanges d’informations ont permis aux magistrats et enquêteurs de France et de Belgique de croiser les renseignements utiles à l’avancée de l’information judiciaire en cours. Les enquêteurs qui surveillaient les protagonistes depuis plusieurs mois ont saisi des centaines de spécimens d’oiseaux protégés et de pièges, filets et autres dispositifs de capture et de falsification des dispositifs de marquage des oiseaux ainsi que les véhicules ayant servi au transport des oiseaux. L’éventail des espèces prélevées dans la nature qui alimentaient ce trafic est très large et concerne aussi bien des petits passereaux (Chardonneret élégant, Bouvreuil pivoine, Gorgebleue à miroir, Loriot d’Europe, Huppe fasciée, Rossignol du Japon…) que de nombreuses espèces de rapaces (de l’Épervier d’Europe à l’Aigle royal). A l’issue de plus d’une dizaine de gardes à vue, quatre mis en cause ont été déférés à la justice à l’issue de cette opération et mis en examen à la fin du mois de février 2016. Une somme de 18 000 euros ainsi que des biens immobiliers et des véhicules ont été saisis à titre conservatoire par la justice. Les auteurs des faits commis en bande organisée encourent jusqu’à sept années d’emprisonnement et 750 000 euros d’amende rien que pour les faits de capture, détention et transport des spécimens d’espèces protégées.

ambulot-428x60

> Le trafic d’animaux de la faune sauvage constitue le quatrième trafic mondial après la traite humaine, les armes et la drogue (source : UNODC – mai 2014).

article

Photo : Gendarmerie du Lot

300x38

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Cahors-Figeac-Biars : Ils ont manifesté sous la pluie 

Près de 600 personnes ont répondu à l’appel de ...

»

Pradines Lot Basket : Le programme de ce 1er week-end d’octobre 

Tour d’horizon des équipes.  Après le dernier week-end très ...

»

Gindou Cinéma : Des résidences d’écriture de scénario à la page

3ème édition.  La 3ème édition des résidences d’écriture ...

»

Cahors : Des démarches mises en oeuvre pour lutter contre le moustique tigre

Un plan de gestion est en cours d’élaboration. C’est au jardin ...

»

Rugby : Un arbitre sénégalais rejoint le comité du Lot

Il officiera également pour Cahors Rugby. L’arbitrage a toujours ...

»

Bétaille : Un cœur de village transformé

L’inauguration a eu lieu le 24 septembre.  Les habitants ...

»

Cambes : Sortie nature à Puy Blanc

Elle est programmée le 6 octobre.  Jeudi 6 octobre, à ...

»

Douelle : L’extinction de l’éclairage public, c’est désormais de 23 h à 7 h

Nouvelle mesure. En février 2017 la commune de Douelle a acté ...

»

Cahors : Le syndicat FO demande un plan Marshall pour sauver l’hôpital 

Retour sur la manifestation de ce 27 septembre.  Ce 27 septembre ...

Menu Medialot