Nouvel article

580 Views

Kira et les années 80 dans le rétro 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

« Dura lex, sed lex. J’ai expliqué cette semaine à ma belle Kira qu’à compter de ce 1er juillet, une nouvelle carte était en vigueur dans le Lot. Medialot via le conseil départemental vous l’a présentée. Il s’agit de la carte des routes où il faut désormais rouler à 80 km/h maxi. Sauf qu’elle comporte des exceptions. En dehors évidemment des autoroutes – 130 – et des agglomérations – 50 voire 30 par endroits -. Sur les routes départementales, donc, il existe aussi des portions limitées à 70 km/h, à 90 km/h voire 110 km/h. C’est dire s’il va falloir être vigilant, avoir l’œil aux aguets, la cheville souple sur les pédales de frein et d’embrayage et le poignet tout aussi souple sur le levier de vitesse. En bon pédagogue, j’ai également rappelé à ma protégée féline les motivations du gouvernement. Il s’agit de sauver des vies. Sur ce, Kira a réfléchi un moment avant de suggérer qu’une disposition demeure toutefois désespérément absente du code de la route. Ni en ville, ni à la campagne, les chats ne sont prioritaires. « Alors que des passerelles sont parfois aménagées pour des chevreuils ou et des souterrains pour les batraciens, pour nous, c’est nada. » Je n’ai pas su quoi lui objecter. J’avais déjà l’esprit ailleurs. 

A force d’entendre parler de la limitation à 80, par esprit d’association, j’ai glissé dans mes souvenirs, de retour dans les années 80. Quand dans les voitures on possédait encore, et c’était un luxe, des autoradios avec cassettes, quand on avait encore la télé en noir et blanc dans bien des foyers, quand moi-même, adolescent puis propulsé dans l’âge adulte, je suis passé en une décennie du collège au monde du travail (sans oublier un an de service militaire), du reggae au rock alternatif, de la boum dans le garage de mes copains aux virées en boîte en Belgique, du diabolo-menthe à la vodka- orange, du Club des Cinq à Patrick Modiano et André Breton, du Paris-Match de la salle d’attente du dentiste à mes premiers Libé achetés en allant à la fac. Et je pourrais continuer longtemps l’exercice, croyez le. 

Tenez, rien que sur notre premier sujet, c’est encore dans les années 80 que j’ai  passé mon permis. En 84. Je m’en souviens comme si c’était hier. Il pleuvait des draches, comme on dit dans les Ardennes. Je m’installe au volant. Je boucle ma ceinture. Je regarde dans le rétro et hop, me voilà en route. Mais l’inspecteur me coupe dans mon élan. Vous n’avez rien oublié ? Les essuie-glaces. J’avais oublié les essuie-glaces. L’inspecteur était dans un bon jour. J’ai quand même eu mon permis du premier coup.  Ce ne fut pas la même musique en 88 quand, durant mes classes, tout jeune appelé dans un régiment du génie – je pressens que Kira va glousser -, je fus amené sans avoir rien demandé à passer mon permis poids lourd au terme d’une formation accélérée. J’ai eu le code, j’ai eu la conduite mais j’ai été recalé à l’examen portant sur l’entretien mécanique. Je ne savais pas qu’il existait différents types d’huiles pour les moteurs. De quoi faire tousser le Simca qui devait encore dater de la guerre d’Algérie. Et de quoi prendre deux jours de trou. « Vous n’êtes pas digne de la confiance que la France plaçait en vous. Parce que vous êtes un intellectuel, vous pensez déshonorant d’ouvrir un capot ? » a hurlé un lieutenant-colonel à mon encontre. J’ai protesté (très très mollement). Et je suis allé au trou sous le regard compatissant de mes camarades. J’étais devenu un caïd.

Bon, stop. Coupons le contact. La nostalgie, c’est jamais bon. D’ailleurs c’est réussi, voilà ma chère Kira qui se tord de rire. « Un délinquant notoire, voilà tout, mon maître est un délinquant ! » Sur ce, faites gaffe. 80, c’est 80. Point. » 

article

Récemment Publié

»

Emmanuel Crenne répond à Brigitte Rivière

Le conseiller régional (ex RN) a réagi. La réaction d’Emmanuel ...

»

Cahors Rugby : Le match capital de la saison à Villefranche-de-Lauragais

Les Ciel et Blanc n’ont plus le choix… Les hommes de Christophe ...

»

Goujounac : Semaine de la presse pour les petits

Un journaliste a répondu à leurs questions. Jeudi 21 mars, Thibaut ...

»

Rugby : La B de Luzech joue la qualif’ ce samedi

Une place pour les 8èmes de finale du championnat d’Occitanie est ...

»

Cahors, capitale régionale du numérique 2019

La rencontre sur les usages au coeur de la transition numérique des ...

»

Brigitte Rivière tacle Emmanuel Crenne

La conseillère régionale fustige l’attitude de son collègue ...

»

Soirée mique à Laburgade

Elle aura lieu ce samedi. Il ne reste plus beaucoup de temps pour ...

»

Pradines Lot Basket : Les cadettes en route pour les phases finales

Les autres équipes sont également sur les parquets. Week-end ...

»

Cahors : Le goût des autres des Terminales ASSP du lycée Clément Marot

Les élèves ont conjugué travail scolaire et vivre ...

Menu Medialot