background img

Nouvel article

1066 Views

Inscription de l’IVG dans la Constitution : Jean-Marc Vayssouze-Faure, salue une « victoire en faveur du droit des femmes à disposer de leur corps et de leur destin »


Réaction du sénateur du Lot. 

Après avoir voté en faveur du projet de loi constitutionnelle, Jean-Marc Vayssouze-Faure, sénateur du Lot, a réagi à l’adoption du texte par le parlement réuni en Congrès à Versailles ce lundi 4 mars 2024 : « Victoire pour les femmes, victoire pour notre pays ! Près de 50 ans après la loi Veil, le parlement réuni en Congrès adopte l’inscription de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans notre Constitution. La France devient ainsi le premier pays du monde à inscrire au sommet de sa hiérarchie des normes la liberté garantie de recourir à l’IVG, à l’heure où de nombreux États la remettent en cause. La victoire de ce lundi 4 mars 2024 est une étape supplémentaire dans le long combat en faveur du droit des femmes à disposer de leur corps et de leur destin. Cette victoire, c’est avant tout celle des femmes. Elle est le fruit de l’engagement de nombreuses citoyennes qui ont porté, au fil des siècles, les combats en faveur des droits humains et de l’égalité des genres. C’est une victoire que nous devons en particulier à Simone Veil, aux 343 Françaises à l’origine du Manifeste de 1971, à Simone de Beauvoir, à Gisèle Halimi et à leurs alliées d’hier et d’aujourd’hui. Cette victoire, c’est aussi celle des Françaises et des Français, qui sont plus de 80 % à être favorables au droit à l’avortement. Si le droit de recourir à l’IVG est déjà inscrit dans la loi française depuis le 17 janvier 1975, certaines démocraties libérales ont aisément remis en cause ce droit fondamental. Force est de constater que les partisans de la régression s’en prennent systématiquement aux droits humains et prioritairement à ceux des femmes. Aux États-Unis, le 24 juin 2022, le droit à l’avortement au niveau fédéral a été remis en cause par une décision de la Cour suprême : un terrible recul. Il y a encore quelques mois, les Polonaises ne pouvaient recourir à l’avortement qu’en cas de viol, d’inceste ou de mise en danger de la mère : un assombrissement. En Hongrie, depuis 2022, les femmes souhaitant avorter sont contraintes d’écouter les battements du cœur du fœtus : une cruauté. Très récemment, la chaîne de télévision française CNews a placé l’avortement comme la première cause de mortalité dans le monde, devant le cancer et le tabagisme : une honte. Ces signaux de régression et les menaces qui planent sur nos démocraties devaient nous inviter à la prudence et à la mobilisation, nous rappelant qu’aucune victoire, aussi forte soit-elle, n’est jamais définitivement acquise. Aujourd’hui, nous avons choisi solennellement et démocratiquement de franchir un nouveau pas vers le progrès, de prendre des garanties fortes pour l’avenir et de sanctuariser dans notre loi fondamentale un droit qui l’est tout autant. C’est dans cet esprit et avec la conviction intime qu’il nous faudra rester collectivement vigilants, que j’ai naturellement émis un vote favorable pour graver dans le marbre la liberté garantie de recourir à l’avortement. Il nous revient à présent de donner aux femmes les moyens de ce droit et de garantir à chacune d’elles la liberté de choisir sa propre vie. Le chemin à parcourir est encore long. Le combat continue. En ce jour si particulier, je veux exprimer notre reconnaissance collective à l’égard de ces femmes et de ces hommes qui agissent dans l’ensemble de nos territoires et au quotidien pour défendre l’accès à l’IVG dans un contexte parfois dégradé et pour approfondir la conquête des droits. Avec fierté, la France démontre aujourd’hui la force d’un pays fidèlement attaché au progrès, à l’émancipation et aux droits des femmes. »

Récemment Publié

»

Rugby : Gourdon XV face à Montredon ce dimanche en quart de finale du Challenge Occitanie 

La rencontre se jouera à Nègrepelisse.  Les Rouge et Blanc ...

»

Floressas : Les vins d’Espagne à l’honneur le 26 avril au restaurant l’Holodeck 

Invitation au voyage.  En plus des propositions gastronomiques du ...

»

Rugby : Saint-Céré joue à Cahors ce dimanche en quart de finale d’Occitanie 

Les Sang et Or affrontent Bressols.  C’est au stade Lucien ...

»

Cahors : Retour des colis d’été à Coliviandes à partir du 16 avril 

Mardi changement de carte. Le soleil arrive et les barbecues, ...

»

La nouvelle Convention Territoriale Globale du Causse de Labastide-Murat prête à entrer en action

Elle est le fruit d’un travail collectif.  La Convention ...

»

Planète Lot : Des activités vacances pour les enfants

2 ateliers ont au programme le 17 avril 2024.  Que faire avec les ...

»

Sibelle, de la taxe lapin à la transhumance en passant par le carnet découvert à Cahors 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Chambre de métiers et de l’artisanat du Lot : Médailles du travail pour Dominique Campergue et Caroline Bousquet 

Ils ont été décorés par la préfète du Lot, Claire ...

»

Le Grand Cahors intègre le Groupement d’Intérêt Public (GIP) « Ma santé, Ma Région »

Le projet est d’embaucher des médecins généralistes dans ...

Menu Medialot