background img

Nouvel article

1385 Views

Gouffre de Padirac : 475 000 visiteurs en 2022 


Le site annonce aussi la couleur pour 2023. 

Depuis la reprise du Gouffre de Padirac en 2005 par Laetitia de Ménibus-Gravier, PDG de la société d’exploitation du site, la fréquentation du gouffre était dans une dynamique de croissance constante. Alors que le Gouffre fêtait les 130 ans de sa découverte par Edouard-Alfred Martel en 2019, il battait également son record de fréquentation avec plus de 503 000 entrées. Mais 2020 marque un coup de frein brutal à cette progression continue. À l’instar de tous les lieux de tourisme et de culture, le Gouffre de Padirac a subi de plein fouet l’impact de la crise sanitaire. Du fait des périodes de fermeture administrative, le Gouffre de Padirac a accueilli 285 000 visiteurs en 2020 et 345 0000 en 2021.  Pour cette saison 2022 et avec la fin des restrictions sanitaires, le Gouffre de Padirac a pu accueillir les visiteurs dans des conditions normales. Sur 209 jours d’ouverture, du 1er avril au 13 novembre, ce sont ainsi plus de 475 000 visiteurs qui sont venus vivre une incroyable aventure. Un bilan positif pour le site et plus largement pour le tourisme dans la région, notamment grâce au retour d’une partie de la clientèle étrangère en vallée de la Dordogne. La période estivale a connu comme chaque année un pic d’affluence les vacances scolaires et les températures caniculaires incitant les visiteurs à se réfugier à 13 degrés sous Terre.

Des contraintes communes à l’ensemble des acteurs du tourisme ont impacté la fréquentation 2022 : 

– Les difficultés liées au recrutement inhérente à l’ensemble du secteur. 

– L’absentéisme croissant non justifié ou lié à des arrêts maladie délivrés par des plateformes de santé. 

– La pénurie d’essence survenue à l’approche des vacances de la Toussaint a également eu un impact négatif sur cette fin de saison, tout comme l’inflation qui a certainement réduit le budget des français dédié aux loisirs sur cette fin d’année.

La campagne de recrutement pour la saison 2023 va prochainement débuter avec une journée portes ouvertes au Gouffre en janvier invitant à rencontrer les candidats saisonniers. Le Gouffre de Padirac espère ainsi attirer de nombreux talents, à commencer par des guides bateliers, une fonction emblématique et atypique. Le Gouffre recherchera également du personnel d’accueil, de vente et de restauration motivé pour assurer l’accueil du public. En effet, le Gouffre de Padirac propose sur son site une librairie-boutique, une épicerie fine valorisant les meilleurs producteurs locaux, ainsi qu’un restaurant et un point buvette. Comme chaque année, une formation complète sera dispensée aux futurs saisonniers dans tous les corps de métier afin de les préparer à faire vivre une incroyable aventure souterraine aux visiteurs. Le Gouffre de Padirac a pour ambition d’être la première cavité d’Europe. Pour ce faire, il souhaite accueillir encore davantage de visiteurs et mener un projet de refonte du site (à l’étude), ce qui bénéficiera à terme au territoire de la vallée de la Dordogne et à la région Occitanie. Le Gouffre souhaite également renouer avec ses ambitions d’acteur naturel et culturel, notamment avec la mise en place d’une auberge-librairie spécialisée dans le thème de l’exploration, le retour des ateliers pédagogiques, le développement de la Padiracothèque (archives en ligne). Les projets liés à la gastronomie seront pérennisés avec la sortie de la troisième Cuvée des 130 ans et la deuxième production de miel made in Gouffre de Padirac. Côté produits dérivés, une collaboration en cours avec les Ateliers Saint-Lazare donnera naissance à de nouveaux produits originaux qui feront honneur à l’histoire du Gouffre et de ses explorateurs. Enfin, une attention sera portée sur le développement des visites pour les groupes, les scolaires, ainsi que les prestations VIP et les fameuses soirées « explorateurs ».

Récemment Publié

»

Sibelle, le dernier salon où l’on cause et où l’on pause, les Labarthe père et fils et l’eau du Lot 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Lot : Le meilleur croissant au beurre et la meilleure baguette 2024 ont été dévoilés 

Coup de projecteur également pour la meilleure baguette tradition ...

»

Rugby : Luzech vise la passe de 3 contre le TEC 

L’USL veut enchaîner.  Quentin Rinié, co-entraîneur de ...

»

Une délégation de l’UDSP46 accueillie à l’assemblée nationale par Huguette Tiegna

Deux sujets importants ont été abordés avec la députée du ...

»

Lot : Les concours de la meilleure terrine de campagne et du meilleur pâté en croûte 2024 ont rendu leurs verdicts

Les recettes gourmandes ont enchanté les papilles du jury.  Ce ...

»

Rugby : GSF – Lacapelle-Marival, c’est ce dimanche 

Derby du Grand Figeac à 14 h et à 16 h.  Le Grand Figeac en ...

»

Collège de Latronquière : Chauffage local et verdissement de la cour au menu

L’inauguration de la chaufferie bois et de la végétalisation de ...

»

L’A400M et Collins Aerospace, une belle histoire qui se poursuit 

Visite croisée Industrie-Armée de l’Air sur le site de ...

»

Bertrand-Gabriel Vigouroux remporte le prix du Meilleur vigneron Malbec « Best Malbec winemaker 2024 » 

Performance majuscule.  Bertrand-Gabriel Vigouroux, vigneron ...

Menu Medialot