background img

Nouvel article

1603 Views

Floressas : Un restaurant « d’altitude » bientôt à Chambert !


Ouverture programmée pour cet été.

Philippe Lejeune, vigneron du Château de Chambert, annonce la concrétisation d’un nouveau projet pour le domaine. Une nouvelle étape pour « L’Art de Vivre Occitan ». Entretien.

> Medialot : le Château de Chambert compte ouvrir un restaurant, est-ce sérieux ?!

Philippe Lejeune : il est clair que cela semble étrange et que le moment peut paraitre très mal choisi vu le contexte ! En fait cela fait déjà 5 ans que Chambert a ouvert durant l’été un service de petite restauration et nous avons pu mesurer l’attractivité de notre superbe lieu sur les hauteurs des coteaux ainsi que le bénéfice d’offrir aux visiteurs la possibilité de se reposer plus longtemps sur place et de déjeuner. On a ainsi décidé depuis longtemps – bien avant la période COVID – de professionnaliser cette offre d’art de vivre.

> M. : Chambert se met donc à cuisiner?

P.L. : absolument pas ! A chacun son métier et Chambert, c’est faire du vin. Il n’est pas question de s’improviser restaurateur et nous aurons donc un chef (ou cheffe) et son équipe pour gérer cette belle mission dignement. Nous sommes actuellement en grands travaux pour totalement refaire l’espace Bistro et dégustation que nombre de visiteurs et locaux connaissaient. Tout a été repensé pour garantir la meilleure expérience autant pour les gens venant déguster (avec un espace dédié dans le style bar à vin et avec vue sur les vignes) que pour déjeuner ou dîner (espace restauration séparé avec sa terrasse). Les abords et parking sont aussi revus pour s’adapter.

> M. : l’objectif serait d’ouvrir quand?

P. L. : nous serons prêts pour cet été. Une fois la saison d’été terminée, nous resterons ouverts à l’année car c’est là l’objectif d’ensemble: que Chambert soit ouvert midi et soir tout au long de l’année, calé sur des horaires et calendrier typique de restaurant. Ces détails sont en cours de validation et seront terminés avant l’été.

> M. : n’y-a-t’il pas déjà assez de restaurants dans le Lot ? est-ce-que cela est viable ?

P. L. : c’est la question du verre à moitié vide ou à moitié plein ! C’est l’éternel problème de l’offre et de la demande : si l’offre est suffisamment bonne en terme de positionnement prix et de qualité tout en offrant un environnement qui invite alors il y a un début de projet viable. Pour nous il n’y a aucun doute que venir déjeuner ou dîner dans le cadre de Chambert est très plaisant : le lieu offre la sérénité dans un cadre unique et nous soignons tous les détails pour offrir un très bon moment à nos hôtes, pour leurs yeux et leurs papilles. Pour le vin on dit souvent que la vérité est dans le verre ; pour la restauration c’est ce qui est dans l’assiette et l’environnement qui permettront de juger. Notre ligne de conduite est d’honorer l’art de vivre autour de nos valeurs de convivialité, de produits de qualité, dans un espace vrai : l’année COVID nous a bien montré à quel point cela nous manque à tous.

> M. : est-ce-que Chambert visera une gastronomie étoilée Michelin?

P.L. : ce n’est ni le souhait ni la vision ! Notre seule obsession est de bien recevoir nos clients et mettre tout le reste au second plan. Chambert est un retour aux sources du vrai, du terroir, de nos racines ; donc cela se retrouvera dans la gastronomie de notre carte. Les gens veulent passer un bon moment détendu en venant à Chambert, un moment éclectique dans un environnement raffiné et authentique. Ce sera la ligne directrice du chef !

> M. : quelle clientèle est visée avec ce lieu ?

P.L. : notre lieu offre plusieurs facettes : il est à la fois bar à vin par son espace dégustation et terrasse face aux vignes mais il est aussi restaurant avec ce nouvel espace dédié. La clientèle est donc multiple : autant les jeunes que les moins jeunes et aussi les entreprises y trouveront un lieu de réunion très agréable ; nous comptons beaucoup sur cette bouffée de convivialité dans un superbe espace ouvert pour que chaque visiteur se ressource en venant ici. Venir à Chambert s’est un peu s’échapper de son quotidien : ce n’est pas loin et pourtant ça dépayse ! Venez donc cet été vérifier par vous-même, nous aurons terminé les travaux et je pense que tous les restaurants du Lot seront enfin ouverts !

Récemment Publié

»

Saint-Céré : Aquí l’Òc se félicite de l’adoption de la loi Molac

Le député Aurélien Pradié a également pris la parole dans ...

»

Cahors : Report et annulation de spectacles de la saison culturelle

« J’ai des doutes » avec François Morel n’aura pas ...

»

Carole Delga : « La Région va voter vendredi une aide exceptionnelle aux viticulteurs et arboriculteurs et je demande la création d’un fonds commun avec l’Etat »

La présidente de la Région Occitanie rencontrera également des ...

»

L’opération « Premières pages » enchante toujours les petits

12ème édition organisée par le Département du Lot et la ...

»

Elections départementales et régionales : L’Union régionale des Associations de maires d’Occitanie dénonce « une méthode inacceptable »

Communiqué de l’URAMO et de son président, Jean-Marc ...

»

Coronavirus : Un « vaccinodrome » mis en place à Lalbenque le vendredi 16 avril

Les modalités dans l’article. Un « vaccinodrome » prendra ...

»

Les pompiers du Lot : Formation d’équipier prompt secours à Figeac

Elle s’est déroulée du 29 mars au 3 avril. Une formation ...

»

A Padirac, le Gouffre souffre mais ne rompt pas

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Arcambal : L’atout formation de Transm’ETRE-46, l’école de la transition écologique

Belle initiative. Rencontrer des acteurs locaux (maraîchers, ...