background img

Nouvel article

684 Views

Flaugnac : Passage de relais entre le Fournil de Vilas et le Fournil la Castagnal


Nouveau chapitre. 

Depuis mi-juillet 2021, le Fournil la Castagnal a pris la succession du Fournil de Vilas.  Ce dernier était dirigé par Catherine Duhornay depuis 2014. Elle avait basé son laboratoire Bio dans un petit écrin de verdure avec une vue imprenable sur Flaugnac. L’heure de la retraite ayant sonné elle a cédé « son bébé » à de nouveaux propriétaires Isabelle Hochu et Sébastien Poirier. Le Fournil de Vilas est ainsi devenu  Le Fournil la Castagnal.

Le duo propose des pains, viennoiseries et des biscuits élaborés avec des matières premières issues de l’agriculture biologique. « Nous voulions changer de vie et l’opportunité de reprendre l’activité du Fournil de Vilas s’est présenté » explique-t-il.  Après avoir décidé de se lancer dans une reconversion professionnelle, Isabelle Hochu a passé son CAP boulangerie. Aujourd’hui, avec l’aide de son compagnon, la boulangère sait exactement ce qu’elle veut. Pour le moment, le couple prend ses marques afin de se mettre dans le bain. Tous les deux s’habituent aux marchés, aux points de livraison et font connaissance avec le territoire qui n’est pas le leur.

« C’est vraiment un choix de vie pour nous deux tant dans son ensemble. Nous avons repris la certification Bio et toute l’activité de Catherine avec notamment les livraisons pour les collège de Castelnau, de Lalbenque, les magasins Bio et les marchés. Les recettes sont les mêmes mais nous souhaitons développer toute la partie biscuiterie » confie Sébastien Poirier.

Pour le moment toutes les commandes se font par Internet : https://www.facebook.com/Fournil-la-Castagnal-262775272248108 ou sur https://www.local.bio/producteur/fournil-la-castagnal. En février le Fournil la Castagnal s’installera à Cahors.

> Contact et renseignements : 06 48 56 34 13 ou fournilacastagnal@yahoo.fr

> Une page se tourne

Catherine Duhornay est ravie de laisser son fournil à des jeunes qui vont continuer ce qu’elle a développé. Elle qui avait débuté en 2014 envisage paisiblement sa retraite. « Cette expérience était vraiment super. Cela m’a permis de développer un bon réseau de connaissance et d’amis. J’ai beaucoup aimé faire les marchés, rencontrer les gens même si ce n’est pas un des métiers les plus faciles. Ce qui m’a apporté le plus, c’est de pouvoir créer mes produits, les vendre et avoir de bons retours. Maintenant j’en profite pour marcher tous les jours et je vais me consacrer à la peinture, à la couture et faire quelques voyages » précise-t-elle. 

Photo @DR

Récemment Publié

»

Paysans Bio du Quercy au MIN : Pour Carole Delga, « le développement des circuits de proximité est un maillon essentiel pour assurer notre souveraineté alimentaire » 

La présidente de la Région a participé à l’inauguration du ...

»

Coups « doubles » pour Pradines Badminton 

Dimanche de compétition pour les badistes.  Les jours se suivent ...

»

Veau à la broche des Artisans du Goût Lotois : Remise d’un chèque de 1000 euros à l’amicale des pompiers de Saint-Céré 

Joli geste ! Lundi 10 janvier 2022 au centre de secours des ...

»

Rocamadour : 1 500 000 vues pour « SOLIDE comme le ROC » 

Enorme coup de projecteur !  On le sait, internet et les réseaux ...

»

Réforme des outils de gestion des risques climatiques : Aurélien Pradié appelle les agriculteurs et les viticulteurs à être vigilants

Le député du Lot revient sur les dossiers de la profession.  Les ...

»

Grand Cahors : 1er spectacle familial de « Bols d’air » à Arcambal ce 22 janvier 

Le spectacle Cousin Pierre est à déguster à 18 h 30. « Porter ...

»

Cajarc : Une maison en proie aux flammes 

Intervention des pompiers ce 17 janvier. Ce 17 janvier, aux alentours ...

»

Verglas : Prudence sur les routes du Lot

Les équipes du Département sont mobilisées.  De nombreuses ...

»

Cahors Gymnastique en assemblée générale 

Elle aura lieu ce 22 janvier au complexe sportif Pierre Ilbert à 17 ...