background img

Nouvel article

1864 Views

Fin des recherches à Tauriac…


Le corps sans vie de l’octogénaire a été découvert.

Depuis 3 h ce vendredi matin, un important dispositif de recherche a été déployé dans la vallée de la Dordogne autour de Tauriac, pour retrouver Michel Girac, personne âgée de 80 ans, qui avait quitté précipitamment son domicile. Une vingtaine de gendarmes de la compagnie de Figeac a ainsi été mobilisée, assistée de plusieurs maîtres de chiens, d’un hélicoptère du détachement aérien d’Egletons et des pompiers du Lot. Malheureusement, peu avant 15 h, le corps sans vie de l’octogénaire a été découvert sur la commune de Carennac. Les gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Céré ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de la mort.

Photo d’illustration gendarmerie du Lot

Récemment Publié

»

Lot : Délégation Militaire, CIRFA, ONAC, et IHEDN plus que jamais mobilisés

Les actions sont toujours d’actualité. La crise sanitaire n’a ...

»

Castelnau-Montratier : Un centre éphémère de vaccination mis en place ce mercredi

96 à 112 personnes vont recevoir leur première dose. Suite à de ...

»

Felzins : Le sexagénaire disparu le 30 mars dernier retrouvé mort

La gendarmerie du Lot avait lancé un appel à témoins. Epilogue ...

»

Lot : « Un jeune, une solution » avec Jean-Bernard Sandra

3ème rendez-vous vidéo à retrouver dans l’article. Jean-Bernard ...

»

Grand Figeac : le Conseil communautaire soutient la culture

Une motion a été votée. En solidarité du secteur culturel, de ...

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation ce 13 avril

Deux décès supplémentaires sont à déplorer. Dans son bulletin ...

»

Labastide-Murat : Les Restos du Coeur recherchent des bénévoles

L’équipe a besoin d’être épaulée. Les Restos du Cœur du ...

»

Episode de gel en Occitanie : Aurélien Pradié interroge le ministre de l’agriculture

Julien Denormandie a répondu aux parlementaires. Lors des ...

»

Cahors – Lamagdelaine : « Il faut toujours se dire au revoir » vient de sortir

On peut le trouver à la librairie Calligramme. « Je ne pensais ...